Les procédures d’introduction en bourse : IPO, OPS, listing…

Il est de notoriété publique que nombreuses entreprises aspirent à être cotées en bourse. Cependant, qu'implique réellement cette démarche? Quelles sont les procédures nécessaires? Dans notre exposé du jour, nous explorerons les diverses méthodes d'introduction en bourse. Nous différencierons entre une Initial Public Offering (IPO), une Offre Publique de Souscription (OPS), et une introduction via la méthode du “Listing”.

ipo

Que signifie l'introduction en bourse?

Tout d'abord, il est essentiel de comprendre que la bourse constitue un marché. Sur ce marché, divers actifs financiers, principalement des actions, sont échangés. Ces échanges se font à un prix déterminé par la Loi de l'Offre et de la Demande.

Ainsi, lorsqu'une entreprise opte pour la cotation en bourse, cela signale un changement. Désormais, toute personne désirant investir dans cette entreprise en aura la possibilité. Elle pourra acquérir des parts de l'entreprise au sein de l'indice boursier où elle est listée. Cette démarche, connue sous le nom de l'entrée en bourse, peut s'effectuer de deux manières. Il s'agit de l'Offre Publique Initiale (IPO) ou de l'Offre Publique de Souscription (OPS), sujet que nous approfondirons ultérieurement.

👉 La bourse : qu’est-ce que c’est ?

Pourquoi une entreprise fait son introduction en bourse?

Plusieurs motifs incitent une société à opter pour la cotation boursière. Parmi eux, les plus notables sont :

Obtenir un financement à long terme

Le motif le plus évident et naturel est la recherche par l'entreprise d'un financement via la bourse. En effet, en entrant en bourse, l'entreprise a la possibilité d'émettre des actions. Cette émission permet de recueillir des fonds auprès d'investisseurs. Ces capitaux serviront à financer des projets jugés cruciaux pour le développement de leurs activités et l'expansion de leurs opérations.

Par ailleurs, il arrive que les dirigeants d'une entreprise envisagent l'introduction boursière pour financer leurs dettes, appuyés par un projet solide. Ce cas spécifique était celui de

Ce processus, bien qu'onéreux et chronophage, peut procurer à l'entreprise une abondance de liquidités. Ces fonds sont destinés aux usages déjà évoqués.

Vendre des actions et obtenir de la liquidité

La vente d'actions est un moyen pour une entreprise d'obtenir de la liquidité. Cette capacité à convertir rapidement des actifs en espèces est cruciale. La liquidité acquise peut servir à financer de nouveaux projets ou à couvrir des dépenses immédiates. Il est essentiel pour une entreprise de maintenir une solide position de liquidité. Cela lui permet de faire face à des périodes difficiles, telles qu'une récession économique, tout en poursuivant ses activités.

Il est également important de considérer l'évaluation du marché de l'entreprise et l'intérêt qu'elle suscite. Si une entreprise entre en bourse sans attirer l'attention, cela indique un intérêt limité. Par contre, une entrée en bourse remarquée témoigne de sa fiabilité et de l'estime qu'elle inspire.

Générer de l'attention et du prestige

La troisième motivation pour qu'une entreprise aspire à l'introduction boursière, c'est de se positionner stratégiquement en matière de communication. Cette démarche augmente la notoriété de l'entreprise. Elle se hisse ainsi au cœur de l'actualité médiatique. Par ce moyen, elle acquiert un prestige autrement difficile à atteindre.

Prenons l'exemple de l'introduction en bourse d'Airbnb. Cette opération a été largement commentée. Airbnb a reporté à plusieurs reprises son introduction. Ce report visait à maximiser l'impact. L'objectif était d'attirer davantage d'investisseurs. En conséquence, l'entreprise a pu entrer sur le marché à un prix nettement supérieur.

Il convient néanmoins de souligner que ces motifs sont interdépendants. Nombre de dirigeants visent l'introduction en bourse. Ils cherchent ainsi à financer leurs projets sur le long terme. Cette démarche leur permet d'obtenir une liquidité et des revenus exceptionnels à court terme. En outre, elle confère un certain prestige en tant qu'entreprise cotée. Ainsi, elle s'aligne avec les grands acteurs du marché.

Comment procéder pour une introduction en bourse ?

En réalité, comme précédemment expliqué, il y a jusqu'à trois méthodes distinctes pour qu'une entreprise accède à la bourse.

Offre Publique Initiale (IPO)

Lors d'une Offre Publique Initiale (IPO), il est possible d'émettre une variété d'actifs financiers. Ces actifs incluent des actions, des obligations, et d'autres. Essentiellement, tout actif négociable sur un marché secondaire peut être émis. Cela s'applique autant aux revenus fixes qu'aux variables.

Concernant la vente d'actions, une IPO est un processus d'introduction de nouveaux investisseurs dans l'entreprise. Dans cette situation, aucune nouvelle action n'est créée. Ainsi, les actions vendues proviennent des actionnaires existants avant cette opération. Le capital social reste inchangé, mais passe simplement à de nouvelles mains.

Une IPO peut se produire dans des entreprises non cotées ou déjà en bourse. Pour une entreprise non cotée, cela signifie une introduction en bourse via la vente publique d'actions existantes. Pour une entreprise cotée, une IPO survient quand les actionnaires principaux décident de vendre leurs parts. Si ces actions ne sont pas déjà cotées, leur admission en bourse sera requise avant de lancer l'IPO.

Un exemple marquant d'IPO fut celle d'Alibaba $BABA en 2014. Cette introduction en bourse a été un grand succès, levant 25 milliards de dollars.

Procédure pour lancer une IPO

Pour introduire ses actions en bourse, une entreprise doit d'abord rédiger un prospectus informatif. Ce document est nécessaire après l'admission des actions à la négociation. En cas de première cotation, un certain nombre d'actions est admis. Pour une nouvelle introduction en bourse ultérieure, il faut procéder à une nouvelle IPO ou une augmentation de capital.

Quelles informations le prospectus de l'IPO doit-il inclure ?
  • Informations fiscales et analyse de la société
  • Stratégie et objectifs de la direction et des actionnaires
  • Évaluation des influences externes sur l'entreprise ou le secteur
  • Choix de conseillers ou intermédiaires adaptés
  • Préparation et conformité aux exigences légales

Raisons pour lesquelles une IPO peut être réalisée

  • Une société doit respecter la règle de «distribution suffisante» pour être cotée
  • Intérêt d'un actionnaire majeur à vendre un grand nombre d'actions
  • Introduction en bourse des actions détenues par l'entreprise

Offre Publique de Souscription (OPS)

Dans une Offre Publique de Souscription, la société propose des actions nouvellement émises. Ces actions résultent d'une augmentation de capital. L'objectif premier est de collecter des fonds pour des projets d'entreprise. Cette procédure est semblable à l'IPO, mais avec l'émission de nouvelles actions.

Ainsi, le capital social de l'entreprise s'accroît. Initialement, l'OPS est exécutée. Par la suite, ces nouvelles actions sont vendues pour attirer de nouveaux actionnaires. Finalement, l'entreprise fait son introduction en bourse, similairement à une IPO.

Listing

Par la méthode de “listing“, une entreprise peut solliciter directement l'accès à la négociation, évitant ainsi de lancer une offre publique initiale. Cette démarche requiert aussi l'approbation de la CNMV. En adoptant cette stratégie, l'entreprise ne distribue pas ses actions à de nouveaux investisseurs. Elle permet plutôt à ses actionnaires actuels de négocier leurs titres sur un marché organisé. De plus, l'absence de prix de référence signifie que le prix se forme selon les ordres d'achat et de vente reçus durant la période d'ajustement, comme lors d'une journée de cotation ordinaire.

Dans le contexte du listing, ni les actionnaires existants ne vendent leurs actions avant l'introduction en bourse, ni de nouveaux actionnaires ne peuvent acquérir des parts. Il est nécessaire d'attendre que l'entreprise cote pour initier des transactions d'achat-vente. Cela signifie que ces actions ne sont pas sujettes à spéculation avant leur introduction en bourse, leur valeur restant constante à tout moment.

Le but de ce processus est d'empêcher certains actionnaires d'investir dans le capital de la société avec des intentions hostiles.

Procédures pour entrer en bourseDescriptionExemples
Offre Publique Initiale (IPO)Elle permet l'entrée de nouveaux partenaires dans l'entreprise, qu'il s'agisse entreprises déjà cotées ou de nouvelles introductions en bourse.Uber, Slack, Pinterest
Offre Publique de Souscription (OPS)S'effectue via une augmentation de capital. Procédure utilisée lorsqu'une entreprise est déjà cotée en bourseOVHCloud,
Air-France,
Euronext
ListingAucun changement n'est effectué dans l'actionnariat ou le capital de l'entrepriseSpotify

En conclusion, examinons les diverses méthodes disponibles pour une entreprise souhaitant s'introduire en bourse : l'Offre Publique Initiale (IPO), l'Offre Publique de Souscription (OPS) et le Listing. Par ailleurs, nous sommes curieux de savoir si vous avez déjà investi dans une entreprise nouvellement cotée en bourse ?

FAQ

Qu'implique l'introduction d'une entreprise en bourse ?

L'introduction en bourse, ou IPO (Initial Public Offering), signifie qu'une entreprise devient publique en proposant ses actions sur un marché boursier. Cela permet de lever des capitaux, mais implique aussi plus de transparence et de régulation.

Quelles sont les différences entre une IPO et une OPS ?

Une Offre Publique Initiale (IPO) implique la vente d'actions existantes détenues par les actionnaires actuels, tandis qu'une Offre Publique de Souscription (OPS) concerne l'émission de nouvelles actions pour lever des fonds.

Comment fonctionne l'introduction en bourse via le “Listing”?

Le “Listing” est une méthode où une entreprise s'inscrit simplement sur une bourse pour que ses actions soient échangées publiquement, sans nécessairement émettre de nouvelles actions ou lever des capitaux de manière active.

Articles connexes