Bid et Ask : Qu’est-ce que c’est ?

La promesse « ce courtier ne facture pas de commissions » suscite de l’intérêt. Pour comprendre cette affirmation, il convient de maîtriser les notions de bid et ask en bourse, ainsi que le concept de spread.

Bid et Ask : Qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce que le spread de prix entre Bid et Ask en bourse ?

Abordons le sujet avec une notion essentielle : la bourse fonctionne comme tout autre marché. Pour qu'une transaction y soit exécutée, il faut impérativement un vendeur disposé à céder un actif et un acheteur prêt à l'acquérir. Aucun achat ne peut se concrétiser sans une intention de vente préalable.

Avec cette compréhension en tête, nous pouvons nous pencher sur le concept du spread. Ce terme désigne l'écart entre la meilleure offre d'achat et la meilleure offre de vente sur le marché des actions. Autrement dit, c'est la différence de prix entre le bid et le ask. Cet écart est également connu sous le nom de marge ou différentiel de prix. C'est un indicateur clé qui influence la liquidité d'un actif ainsi que le coût implicite d'une transaction boursière.

Une fois que nous avons exploré les diverses catégories d'ordres sur le marché boursier, il est clair que l'achat d'un actif financier révèle deux prix distincts : le meilleur prix d'achat et le meilleur prix de vente.

Ainsi, le spread de prix représente la différence observée dans la cotation des actifs et produits financiers. Ceux-ci sont listés sur diverses places boursières, telles que les actions, indices, produits dérivés, ETF… Cela signifie que pour l'achat ou la vente d'un actif, nous sommes confrontés à deux prix spécifiques. Un prix reflète où les investisseurs ont positionné des ordres de vente à une valeur prédéfinie. Un autre indique où des ordres d'achat ont été placés, également à une valeur prédéfinie.

Qu'est-ce que le bid en bourse ?

Le prix d'achat (Bid) : Cela correspond à l'offre, soit le prix maximal que l'acheteur consent à payer. De fait, il s'agit du meilleur prix auquel nous pouvons espérer vendre.

Qu'est-ce que l'ask en bourse ?

Le prix de vente (Ask) : Ici, la situation est inverse. Nous évoquons la demande, qui se réfère au prix minimal accepté par les vendeurs. Par conséquent, c'est le prix le plus avantageux pour effectuer un achat.

Bid et Ask : Pourquoi les prix montent et descendent-ils ?

Le prix d'achat se situe toujours en deçà du prix de vente. Cette réalité s'explique aisément : en vendant, nous aspirons au prix le plus élevé ; en achetant, au prix le plus attractif, le moins élevé.

La représentation graphique de ce phénomène porte le nom de “profondeur de marché”. Elle se compose des multiples ordres d'achat et de vente, chacun à des prix variés.

Exemple de représentation du Bid / Ask

Fourchette de prix Bid Ask Spread

Au cœur de la colonne centrale (teinte de gris), les prix d'une action spécifique, ici Telefónica, se révèlent à gauche et à droite. La colonne de gauche (colorée en vert) affiche le volume des actions Telefónica souhaitées à l'achat à divers prix. On y trouve 13 500 titres à l'achat pour 11 715 €, suivis de 8 537 à 11 710 €… Tandis que la colonne de droite présente les titres offerts à la vente à des prix fixés.

Pour acquérir des actions sur le marché, nous opérons dans la colonne de droite (ask), au tarif où les investisseurs consentent à vendre, soit 11 720 € dans notre cas. À l'inverse, pour vendre des actions Telefónica, il faudrait se positionner dans la colonne de gauche (Bid), là où les acheteurs sont prêts à entrer en transaction.

Si aucun vendeur n'accepte de céder à un prix stipulé, les investisseurs doivent alors acheter à des tarifs supérieurs. Par conséquent, le cours de Telefónica s'élève. Inversement, en l'absence d'acheteurs au prix courant, les vendeurs sont contraints de proposer à des prix moindres. Ils poursuivent jusqu'à rencontrer un acquéreur, ce qui entraîne une baisse du prix de cotation.

Bid et Ask : La formule du spread

Si nous avons établi que le spread est l'amplitude entre le meilleur prix d'achat et de vente, sa formule se décline ainsi :

Spread = Prix Ask – Prix Bid

En termes de pourcentage, voici comment les courtiers expriment habituellement l'écart qu'ils appliquent :

% Spread = (Prix Ask – Prix Bid) / Prix Ask

Le bid demeure inférieur à l'ask, car l'acheteur aspire aux conditions les plus favorables et le vendeur à maximiser son profit, c'est-à-dire vendre à un prix plus élevé. Illustrons cela par un exemple.

Pour la paire de devises EUR/USD, le prix bid est 1,00576 tandis que l'ask est 1,00579. Le spread, ou la différence entre les deux, est de 0,00003 $. Rappelez-vous : l'achat se fait au prix ask et la vente au prix bid.

Comment la liquidité influence-t-elle le spread Bid et Ask ?

Une action se révèle plus liquide qu'une autre lorsque le volume d'argent échangé au quotidien est supérieur. Plus l'enveloppe financière est conséquente, plus le nombre d'acheteurs et de vendeurs en interaction sur le marché augmente. Une forte activité de trading sur un titre facilite les échanges d'actions à un prix spécifique. Elle confère également une stabilité accrue à sa fluctuation journalière. La présence aisée d'acheteurs et de vendeurs rend les transactions rapides et fluides.

À l'inverse, un actif peu tradé au cours de la journée complique la recherche d'acheteurs et de vendeurs pour l'investisseur. Face à une commande d'importance, il devra solliciter les rares parties prenantes disponibles. Ce manque de volume induit de plus amples variations de prix. Ainsi, l'écart de prix (ou intervalle) se montre plus marqué que dans une entreprise jouissant d'un volume de transactions ou de liquidité plus élevé.

Toutefois, le spread et la liquidité sont intrinsèquement connectés. Un faible écart est un indicateur incontestable de liquidité. Une liquidité élevée se traduit par davantage de dynamisme et d'aisance dans l'achat et la vente.

Il est donc crucial, lors de vos transactions, de s'assurer que le spread ne soit pas excessif. Cet aspect est particulièrement observable dans les échanges de paires de devises.

👉 En parlant de devises et de courtiers, voici un article qui pourrait vous intéresser : les meilleurs brokers Forex

Quelle est la relation entre le spread et la volatilité ?

La volatilité représente toujours un risque. Elle injecte de l'anxiété et de l'inquiétude dans la relation entre l'écart et la volatilité. Cette combinaison mène souvent à des transactions plus agressives et moins réfléchies. Nous évitons une augmentation de l'écart, car un faible écart est synonyme de liquidité abondante et, donc, de facilité d'opération.

Ainsi, face à une volatilité élevée, il convient d'agir avec circonspection. Il faut apaiser les tensions et, si nécessaire, patienter pour un spread réduit. La volatilité augmente les risques de transactions complexes et les possibilités de pertes immédiates.

En effet, dans le marché Forex intraday, une forte volatilité peut comprimer votre rentabilité. La raison en est que le spread tend à s'élargir dans ces conditions.

Le piège du spread : que se chache-t-il derrière les courtiers qui ne facturent pas de commissions ?

Dans l'univers de la finance, rien n'est offert gracieusement, et ce principe s'applique d'autant plus au marché boursier et au domaine des courtiers. Un courtier impose invariablement des frais. S'il prétend le contraire, les coûts sont vraisemblablement dissimulés dans le spread. Cette pratique consiste à majorer légèrement le prix demandé à l'achat, et à minorer celui offert à la vente.

Autrement dit, l'écart que vous propose le courtier diffère de l'écart réel du marché.

Cette marge représente le profit des courtiers, une astuce éprouvée qui demeure efficace. Il est normal qu'ils tirent revenu de leurs services, et ajuster le spread constitue une méthode relativement directe pour y parvenir. Il est essentiel de comprendre que le spread subira toujours des ajustements de la part du courtier, afin d'en tirer bénéfice.

Ainsi, observez toujours le spread existant à un instant T et évaluez son coût. Il suffit de déduire l'ask du bid et de multiplier par le volume d'actions ou de contrats pour obtenir le coût du spread. Pour appréhender le coût effectif, additionnez ce montant aux commissions, si elles sont applicables.

En définitive, bien que sujet à variations, l'écart conserve une amplitude relativement stable. Il demeure cependant un facteur crucial à considérer avant de se lancer dans le trading.

Avec ces informations sur le spread et la volatilité des prix, nous vous interrogeons : envisagez-vous d'investir via des courtiers qui n'imposent pas de commissions ?

FAQ

Que signifie “pas de commissions” chez un courtier ?

Cela indique que le courtier ne prélève pas de frais explicites sur les transactions exécutées.

Qu'est-ce que le bid et le ask en bourse ?

Le bid est le prix d'achat le plus élevé proposé pour un actif, tandis que le ask est le prix de vente le plus bas offert.

Pourquoi le concept de spread est-il crucial ?

Le spread représente la différence entre le bid et le ask. C'est souvent ici que les courtiers sans commissions gagnent de l'argent.

Un spread élevé est-il avantageux ?

Non, un spread plus élevé peut augmenter le coût de la transaction sans commission apparente.

Articles connexes