Guide sur le trading des futures

Les futures sont des contrats à terme standardisés, qui ont une date d'échéance prédéterminée. À l'échéance, l'acheteur et le vendeur échangent à un prix prédéterminé l'actif sous-jacent (underlying) qui fait référence à un instrument financier particulier. L'actif sous-jacent peut être : un indice boursier, une action, un titre de l'État ou une matière première (commodité). Il y a aussi d'autres types moins répandus, mais nous les verrons en détail plus tard lorsque nous vous expliquerons comment fonctionne le trading de futures.

Trading des futures

Qu'est-ce que les futures dans le trading ?

L'opérateur qui achète le future, et donc qui s'engage à acheter à l'échéance l'actif sous-jacent, prend une position longue (long). En revanche, l'opérateur qui vend le future, et donc qui s'engage à vendre à l'échéance l'actif sous-jacent à l'acheteur, prend une position courte (short). Cet instrument est un dérivé symétrique car les deux parties sont obligées à l'échéance de fournir une prestation égale mais de signe opposé.

Comment fonctionnent les futures dans le trading ?

Prenons un exemple où j'achète un future avec sous-jacent l'indice DJ Eurostoxx 50 au prix de 4058 points. Dans ce contrat, je m'engage à acheter l'indice DJ Eurostoxx 50 à l'échéance, normalement le 3e vendredi des mois de mars, juin, septembre, décembre. Dans le cas où je vends le future, je m'engage à vendre à l'échéance l'indice à ce prix.

En réalité, on n'achète pas un future pour le porter à l'échéance, mais on l'achète pour réaliser un profit, c'est-à-dire le vendre à un prix supérieur. À l'opposé, si l'on vend un future, l'objectif est de fermer l'opération, et donc de l'acheter à un prix inférieur. Pour savoir combien on gagne, il faut connaître la valeur d'un point indice de ce future, qui pour le DJ Eurostoxx 50 est de 10 euros par point.

Normalement, les courtiers ne font pas porter le contrat à l'échéance et avertissent le client qu'ils doivent fermer l'opération avant une certaine date et heure. Et s'ils le souhaitent, ils peuvent passer à l'opération sur le contrat de l'échéance suivante. Mais même si le contrat est porté à l'échéance, tout est réglé en espèces, c'est-à-dire que si vous avez un bénéfice, il est crédité sur votre compte bancaire. Et à l'opposé, l'argent d'une éventuelle perte est déduit.

La question est toutefois plus complexe pour les futures qui prévoient une livraison physique du sous-jacent. Il peut s'agir d'un certain nombre d'actions, un certain nombre d'obligations ou un certain nombre de matières premières comme le cuivre par exemple. Dans ce cas, il faut avoir des sommes non seulement pour l'achat de ce nombre de cuivre, mais aussi pour le conserver à l'échéance. À l'inverse, le vendeur doit posséder un nombre prédéterminé de cuivre pour le livrer. Ce qui est une opération coûteuse et compliquée.

Dans ce cas également, la plupart des courtiers avertissent l'échéance et, le cas échéant, ferment le contrat avant. Cependant, il est toujours préférable de se renseigner sur les différentes procédures pour éviter des surprises désagréables et coûteuses.

Mais de manière générale, l'échéance est souvent une exception. Dans la grande majorité des cas, l'activité sur les futures se déroule bien avant leur échéance.

Quand pouvez-vous négocier les futures: échéances et horaires

En ce qui concerne les horaires de négociation, il y a des horaires officiels pour chaque marché. Par exemple, de nombreux futures cotés sur le marché américain CME ont des horaires qui commencent à 00h00 jusqu'à 23h00 chaque jour (heure française). Sur Eurex, le principal marché européen, il y a des futures (comme celui sur l'indice Euro Stoxx 50) qui cotent de 2h10 à 22h (heure française).

Cependant, les courtiers n'ont pas nécessairement à respecter ces horaires et peuvent les limiter à des horaires réduits, particulièrement en réduisant les heures de nuit. C'est pourquoi, chaque utilisateur doit tenir compte des heures appliquées par le courtier pour faire son choix.

Découvrez les horaires de négociation des futures.

Types d'ordres sur le marché des futures

Les contrats à terme sont soumis aux types d'ordres habituels. On distingue, d'une part, les ordres au mieux, ou sans limite de prix. Puis, d'une autre part, les ordres avec des limites de prix, c'est-à-dire si un certain prix à partir duquel on veut acheter ou vendre le contrat est atteint.

Il y a ensuite les ordres liés au temps. En général, les ordres sont valables jusqu'à la fin de la journée, mais il est possible de mettre des limites sur plusieurs jours ou jusqu'à une certaine heure. Cela dépend également de la plateforme de votre courtier.

Une fois la commande passée, vous pouvez également connecter des ordres stop-loss et take-profit pour fermer la stratégie lorsque l'un des deux niveaux est atteint.

Coûts et commissions du trading de futures

En ce qui concerne les commissions pour acheter / vendre des futures, elles sont appliquées si des opérations sont effectuées tous les jours, c'est-à-dire si vous êtes un trader intraday. Si vous êtes un trader multiday, le poids des commissions est beaucoup moins important. Cependant, il existe des courtiers à rabais (voir ci-dessous) qui facturent quelques euros (ou dollars) pour les transactions. Mais nous estimons que les prix supérieurs à 10 euros / dollars commencent à être élevés.

Un autre coût est la marge. En effet, pour détenir une position d'achat ou de vente d'un certain futur, vous devez garantir une certaine somme d'argent. Revenons à l'exemple du futur sur l'indice Euro Stoxx 50 au prix de 4 058 points. Si 1 point vaut 10 euros, la valeur du contrat est donc de 4058 × 10 = 40 580 euros. La marge peut être de l'ordre de 10% du contrat, soit 4 058 euros. C'est une somme d'argent qui est bloquée. Si vous maintenez la transaction ouverte pendant plusieurs jours, le calcul est effectué chaque jour. Cela permet de savoir si la position est bénéficiaire ou perdante. Si c'est bénéficiaire, une somme équivalente est créditée. À l'inverse, le montant perdu est déduit et la marge doit être réintégrée.

Lorsque la transaction est fermée, le courtier rend immédiatement les marges disponibles pour le client.

Comme les marges sont des fonds propres, de nombreux courtiers acceptent des titres de l'État comme marge, qui, en tant que tels, nous fournissent un rendement (le coupon) et, de cette façon, nous n'avons pas à laisser l'argent inutilisé.

Il convient de noter que pour ceux qui opèrent intraday, c'est-à-dire qui ferment obligatoirement les positions avant la fermeture de la journée, de nombreux courtiers proposent des marges réduites.

Types de futures: classes de futures pour le trading

Il existe 2 grandes catégories de futures :

  • ceux réglés en espèces (règlement en espèces) ;
  • ceux à livraison physique (livraison physique).

Dans le cas où le sous-jacent est un indice boursier, celui-ci ne peut pas être livré et ne peut donc être réglé en espèces. Dans le cas où le sous-jacent est une action, une obligation, une matière première, il peut y avoir une livraison physique du sous-jacent surtout pour les matières premières. En effet, les contrats à terme ont été conçus à l'origine pour la livraison physique. Cependant, cela ne sert qu'aux clients professionnels (grossistes ou producteurs de matières premières).

Comme en termes économiques, la livraison physique entraîne des complications pour le trader mais aussi pour le courtier, un avis est toujours donné sur le temps manquant à la livraison physique. Par conséquent, un bon nombre de courtiers demandent au client de fermer la transaction avant l'échéance. Il y a aussi des contrats à terme pour les matières premières et les actions réglées en espèces, car leur gestion est beaucoup plus simple donc beaucoup plus optée par les traders.

Il y a aussi des contrats à terme avec sous-jacent les principaux taux de change. Ceux-ci sont cotés sur le marché américain du CME Group qui est le plus grand marché mondial de produits dérivés. Les contrats concernent la valeur des principales devises par rapport au dollar, mais il y a aussi les principaux taux de change croisés. Ce contrat à terme concerne une quantité précise d'une certaine devise par rapport à une autre.

Il y a également une autre catégorie qui sont les futures sur les indices boursiers. En savoir plus sur les futures sur les indices d'investissement.

Trading futures crypto: Bitcoin et Ethereum

Enfin, nous mentionnons les futures avec sous-jacent les 2 principales cryptomonnaies : Bitcoin et Ethereum (plus précisément Ether). Ils sont toujours cotés sur le marché CME et sont réglés en espèces. Le contrat standard a pour sous-jacent 5 Bitcoin et 50 Ether respectivement. Lorsque ces 2 cryptomonnaies étaient à leur plus haut, ces futures étaient très onéreux. C'est pourquoi des micro-futures ont été conçus avec pour sous-jacent 0,1 Bitcoin et 0,1 Ether. Il convient de noter que ces sous-jacents sont très volatils donc la marge exigée est beaucoup plus élevée que sur les autres futures.

Il existe également des micro-futures pour tous les principaux contrats du CME. En général, ils ont une taille de 1/10 du contrat le plus grand. Ils ont été spécialement conçus pour permettre aux traders qui n'ont pas de capitaux importants de participer aux plus grands marchés des futures.

Broker pour le trading des futures

Vous trouverez ici une liste des meilleurs courtiers en futures.

Voici un aperçu de ces brokers.

 Commission principale sur les futuresPlus d'informations.
DEGIRO1,25 € pour les futures sur les indices de l'Eurex
0,75 $ + 0,50 € pour les futures américaines
En savoir plus →
INTERACTIVE BROKERSDe 1 € à 3 par contrat pour les futures européennes
2,50 $ pour les futures américaines
En savoir plus →

Avantages et risques du trading des futures

Le principal avantage du trading sur les futures est certainement l'effet de levier financier. Par exemple, si je dois déposer comme garantie 1000 euros et que je déplace un contrat à terme d'une valeur de 10000 euros, l'effet de levier est de 1 à 10. Ce levier dépend de la réglementation des futures et des conditions imposées par le courtier. Normalement, les marchés plus volatils nécessitent des marges plus élevées et donc l'effet de levier est plus faible.

En ce qui concerne les risques des futures, ils sont inhérents aux avantages. En effet, le levier peut entraîner des pertes importantes et rapides lorsque les mouvements du marché sont soudainement contraires.

Stratégies opérationnelles sur les futures

Pour trader sur n'importe quel instrument, vous devez d'abord clarifier si vous souhaitez opérer en journée (intraday) ou sur plusieurs jours (multiday). Ainsi, le cadre temporel du graphique sera défini en fonction de ce choix : intraday (de quelques minutes à 1 heure) ou multiday (de quelques jours à quelques semaines).

Vous devez ensuite définir quels outils d'analyse technique utiliser. Nous pouvons par exemple utiliser 2 moyennes mobiles exponentielles, dont une plus courte et une plus longue.

Moyennes mobiles exponentielles avec les futures

Prenons le future sur l'indice DJ Eurostoxx 50. Nous allons considérer un graphique avec un cadre temporel de 15 minutes et appliquer 2 moyennes mobiles exponentielles de 5 périodes (mm5) et de 10 périodes (mm10). Voyons le graphique.

Moyennes mobiles exponentielles avec les futures

Comme on le voit, nous pourrions entrer lorsque la mm5 (ligne rouge) coupe vers le côté la mm10 (ligne verte), ce qui se produit là où se trouve la flèche vers le haut. Je rentrerais au niveau de clôture des 15 minutes, soit à un prix de 4140 points. Comme 1 point vaut 10 euros, le contrat vaut 41 140 euros. Supposons que je sois tenu de verser une marge de 4 000 euros, soit environ 10% et que je dois payer une commission de 5 euros.

Le signal de sortie de cette transaction serait lorsque l'opposé se croise, c'est-à-dire lorsque la mm5 coupe vers le bas la mm10, ce qui se produit là où la flèche vers le bas 5 heures après l'entrée est placée. On sortirait à la fermeture, c'est-à-dire à 4153 points en payant la commission de 5 euros . A ce moment-là, le marge s'annule. Ainsi, le bénéfice total serait de 13 points, soit 130 euros, auxquels je dois soustraire 10 euros de commissions totales. En tout, j'aurais obtenu un bénéfice de 120 euros par rapport aux 4 000 euros investis pour le marge, ce qui représente un bénéfice de 3% pour une opération d'environ 5 heures.

Voyons maintenant une opération à la baisse :

Moyennes mobiles exponentielles avec les futures

Dans ce cas, on entre à la baisse lorsque la mm5 (ligne rouge) coupe vers le bas la mm10 (ligne verte), ce qui se produit là où est placée la flèche vers le bas. On entrerait au niveau de fermeture des 15 minutes, c'est-à-dire à un prix de 4051 points. Comme c'est la pratique, on paie une commission supposée d'un montant de 5 euros et un marge de 4000 euros.

Le signal de sortie de cette transaction serait lorsque l'opposé se croise, c'est-à-dire lorsque la mm5 coupe vers le haut la mm10, ce qui se produit là où est placée la flèche vers le haut. On sortirait à 4041 points en payant des commissions de 5 euros. Le marge s'annule à ce moment-là. Ainsi, le bénéfice total serait de 10 points, soit 100 euros auxquels il faut soustraire 10 euros de commissions d'où un bénéfice de 2,25% pour une opération d'environ 4 heures.

FAQ

Quelle est l'échéance des futures?

L'échéance des futures est la date convenue par les deux parties pour la livraison du produit et la finalisation du contrat.

Quelle sont les caractéristiques du trading de futures?

– Les spéculateurs peuvent utiliser l'effet de levier pour parier sur le prix de différents titres sous-jacents (indices boursiers, matières premières et taux de change).
– Les marchés des futures permettent l'achat et la vente de certains actifs sous-jacents pour une livraison future.
– Les futures peuvent être utilisés pour couvrir les pertes dans un portefeuille existant ou pour se protéger contre des changements défavorables des prix pour les producteurs de certaines matières premières.
De plus, il est important de prendre en compte les caractéristiques du contrat à terme :
– C'est un accord libre : aucune des deux parties n'est obligée de y participer si elle ne le souhaite pas.
– Le contrat crée un droit pour l'acheteur et une obligation pour le vendeur. Les deux parties s'engagent à les respecter.
– À la fin du contrat, les deux parties doivent régler leurs positions, mettant fin à leur relation contractuelle.

Articles connexes