Contrat à terme : définition, caractéristiques et fonctionnement

En période d'incertitude économique, il est toujours judicieux de se prémunir contre d'éventuels risques financiers. Que vous soyez un individu ou une entreprise, les contrats à terme ou “contrats forward” figurent parmi les alternatives à considérer. Ils permettent de se protéger tout en naviguant au mieux dans un environnement financier incertain.

Mais que sont vraiment ces types de contrats ? Quels sont leurs avantages et inconvénients ? Est-il nécessaire de disposer d'une documentation spécifique ?

Poursuivez votre lecture pour découvrir cela et bien plus encore. Vous pourrez ainsi prendre une décision éclairée pour votre prochain investissement.

Qu'est-ce que les contrats à terme ?

Les contrats à terme sont des contrats entre deux parties. Son but est de s'engager dans le futur à échanger un certain actif ou un indice de prix lié à un actif spécifique.

En termes pratiques, l'une des parties s'oblige à acheter tandis que l'autre s'engage à vendre à une date future un montant ou une quantité préalablement convenue de l'actif sous-jacent au contrat. Cela se fait à un prix préétabli au moment de la conclusion du contrat, c'est-à-dire à l'avance.

Ainsi, les actifs échangés dans les contrats à terme peuvent revêtir la forme de n'importe quel actif pertinent dont le prix évolue au fil du temps. Les investisseurs ou les entreprises les emploient dans le but de couvrir les risques du marché.

Caractéristiques

Un type de dérivé

Les contrats à terme sont un type de dérivé. C'est un produit financier dont la valeur dépend de l'évolution du prix d'un autre actif appelé actif sous-jacent. Parmi eux se trouvent les certificats, CFD, futurs, options, swaps, warrants et bien sûr, les contrats à terme.

Accord entre deux parties

Les parties signent ce type de contrat de manière bilatérale. Cela signifie qu'il sera entre deux entreprises, deux institutions financières, une institution financière et une entreprise ou entre deux personnes.

Lieu de transaction

Les contrats à terme ne se négocient pas en bourse. Ils s'échangent sur des marchés de gré à gré appelés OTC (Over the Counter). Si conclure un contrat à terme vous intéresse, vous feriez mieux de vous adresser à un intermédiaire en valeurs mobilières enregistré auprès de la SVS (Superintendance des valeurs et des assurances, du Chili). Vous devrez également consulter les conditions nécessaires pour conclure ce contrat.

Protection comme objectif

L'un des objectifs d'un contrat à terme est de protéger l'actif sous-jacent du contrat contre une dépréciation ou une appréciation (si c'était un passif).

Contrats sous différentes formes

Les parties peuvent exprimer ces contrats en monnaie nationale, étrangère ou UF.

Plusieurs candidats idéaux

On les suggère à ceux qui veulent anticiper et couvrir les risques financiers possibles qui pourraient survenir à l'avenir. Ils conviennent particulièrement aux personnes physiques ou morales qui doivent effectuer des paiements ou des encaissements futurs en dollars ou dans une autre devise étrangère. Et même si ces contrats s'utilisent pour couvrir les risques de marché, ils sont également intéressants pour les investisseurs prêts à prendre des risques en échange d'un gain probable.

Mutables

En cas d'accord mutuel entre les deux parties, il est possible de modifier la date d'échéance, le prix convenu, le mode de livraison, le montant impliqué, voire même la partie vendeuse ou acheteuse. Cependant, ils ne sont pas transférables s'ils incluent des devises. Dans ce cas, il faudra attendre l'échéance pour pouvoir régler par la livraison des devises convenues.

Contrats à terme vs contrats futures : quelle est la différence ?

Ces deux types de contrat pourraient être confondus, mais ils ne sont pas identiques. C'est pourquoi nous allons énumérer leurs principales différences :

Contrats à terme

Les contrats à terme sont des contrats privés entre deux parties, faits sur mesure sans date de livraison définie. Ces contrats comportent un début et une fin, marqués par la livraison d'un actif physique ou d'un métal lors de la liquidation finale. Ils peuvent avoir la taille que les deux parties souhaitent. Ainsi, l'actif sous-jacent n'est pas spécifié et aucun dépôt de garantie n'est nécessaire. Ils ne sont pas compensés quotidiennement. En outre, ils ne sont pas négociés sur des marchés organisés mais sur des marchés de gré à gré. Ils ne génèrent généralement pas de liquidité et ne sont pas transférables. Ce sont des contrats dont l'information est secrète et tout est négociable.

Contrat future

Les négociations d'un contrat à terme portent sur des fluctuations et suivent des normes établies. Il comporte des catégories de dates de livraison possibles et s'ajuste au marché quotidiennement. La liquidation se fait avant la livraison et la taille est définie à l'avance. Dans le cas des contrats futures, les variations permises dans la qualité de l'actif livrable contre les positions à terme ne sont pas limitées. Il existe une chambre de compensation qui soutient le marché et exige des dépôts de garantie. Toutes les positions à terme ouvertes sur le marché sont évaluées chaque jour. En outre, les contrats futures sont toujours négociés sur des marchés organisés. Ils génèrent de la liquidité, sont transférables et très fiables. L'achat et la vente ne sont pas secrets et seul le prix peut être négocié.

Types de contrats à terme

Il existe 3 types de contrats à terme :

  • Matières premières. Ils se caractérisent par un engagement à acheter ou à vendre une certaine quantité d'une matière première à un moment convenu à l'avenir. La liquidation se fait par différences, sans livraison physique de marchandises.
  • Change (TC) ou devises. C'est un engagement à acheter ou à vendre une devise à un certain taux de change. Son but est de protéger les fluctuations futures possibles de cette valeur. Les deux parties conviennent d'échanger à une date déterminée un montant d'une monnaie contre une autre. Le taux de change est fixé à l'avance et le différentiel de taux est reflété. Par conséquent, aucun déboursement n'est effectué jusqu'à la fin du contrat où l'échange des monnaies au taux de change convenu a lieu.
  • Rate Agreement (FRA) ou forward de taux d'intérêt. Il est basé sur un engagement entre deux parties sur le taux d'intérêt qui sera payé à l'avenir pour une opération financière. Le montant du dépôt, la période de temps pendant laquelle ce dépôt sera en vigueur et la date de constitution sont fixés.

Qu'est-ce que la liquidation et comment ça fonctionne ?

Au moment de la clôture du contrat à terme, on procède à la liquidation de ce contrat. À ce stade, les deux parties doivent être d'accord, soit à l'avance, soit à l'échéance. Il existe deux modes de liquidation :

  • Livraison physique : À l'échéance du contrat, un échange physique se réalise pour des montants équivalents des actifs sous-jacents, conformément au prix convenu par les parties.
  • Compensation : Une compensation est effectuée pour la différence entre le prix convenu et le prix de référence du marché stipulé dans le contrat.

Exemples

Nous allons voir plusieurs exemples pour mieux comprendre les contrats à terme :

  • Exemple 1 : Une entreprise peut décider de vendre un bien immobilier au prix de 1 million d'euros à une date future, par exemple, dans 5 ans en maintenant cette valeur indépendamment de toute variation potentielle dans l'évaluation.
  • Exemple 2 : Supposons qu’une personne envisage de vendre sa maison dans un an et qu'une autre souhaite acheter une maison à la même période. Sachant que la propriété a une valeur de 5 000 000 d’euros, les deux parties peuvent conclure un contrat à terme fixant un prix de 5 500 000 euros sur une durée d'un an. Bien que la valeur de la maison soit de 5 750 000 euros à la fin de la période, le propriétaire est tenu de vendre au prix convenu, permettant à l'acheteur de réaliser un bénéfice de 250 000 euros.
  • Exemple 3 : Un importateur prévoit d'acheter des dollars le 1er octobre 2024 pour effectuer ses achats. Ainsi, il décide de se couvrir en contractant un contrat à terme sur le taux de change (TC) ou sur les devises afin d'éviter de grandes fluctuations du taux de change. Cet importateur s'accorde avec une banque, le 1er janvier de cette année sur une valeur de $1.000 pour chaque dollar et pour un montant de $1.000.0000 USD. Si à la date finale le TC est supérieur au TC convenu, la banque compensera la différence pour un montant contracté. Mais dans le cas contraire, c'est le client qui compensera la banque.

Avantages et inconvénients des contrats à terme

Avantages

  1. ✅ Ces contrats sont flexibles avec des dates et des montants personnalisables.
  2. ✅ Bien qu'ils aient une date d'expiration, on peut les fermer avant l'heure, surtout pour éviter d'éventuelles pertes.
  3. En tant qu'importateur, vous ne subissez pas l'impact de fluctuations défavorables du taux de change. De plus, vous pourrez réaliser une économie à la date de paiement si le prix du marché à ce moment-là augmente par rapport à celui convenu dans le contrat à terme. En revanche, si vous exportez, vous assurez la vente de votre production et vous pouvez vendre à un prix supérieur au prix du marché au moment de la signature de l'accord.

Inconvénients

  1. ❌ Comme on les négocie sur des marchés de gré à gré (de type OTC) et non en bourse, il n'y a pas de garantie réelle dans l'accord.
  2. ❌ Le risque de non-respect de l'engagement de l'une des parties dans le cas où la valeur du contrat pourrait augmenter uniquement pour une partie.
  3. ❌ Comme il n'y a pas d'autorité régulatrice pour superviser l'accord, le risque de non-respect de l'une ou l'autre des parties augmente. De plus, il n'y a pas de régulation sur la variation des actifs.

Ce que vous devez savoir avant de vous lancer avec des contrats à terme

  • Il n'est pas nécessaire d'investir initialement, mais il est possible qu'on vous demande certaines garanties.
  • Vous devez souscrire un contrat qui répond à vos besoins : période, actifs et plus.
  • Avant de signer, assurez-vous d‘exprimer clairement votre volonté d'assumer les risques impliqués.

Quelles informations les contrats à terme doivent-elles inclure ?

Lors de la signature d'un contrat à terme, il faut vérifier qu'il contient les informations suivantes :

  • Date de souscription
  • Période de validité du contrat
  • Montant minimum contracté
  • Taux d'intérêt, devise ou instrument à revenu fixe
  • Dates de validité du contrat
  • Remise des garanties
  • Modalité de livraison
  • Procédure de restitution de la garantie
  • Délais impliqués dans la liquidation
  • Prix référentiel du marché
  • Possibilité d'anticiper le processus de liquidation


Il est important de noter que ces contrats peuvent être exprimés en monnaie nationale, étrangère ou UF. De plus, si les deux parties sont d'accord, elles pourront modifier la date d'échéance, le prix convenu ou la modalité de livraison, le montant impliqué et aussi la partie vendeuse ou acheteuse.

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Articles connexes