Stop loss: signification et utilisation en Trading

Un ordre stop loss (en français, arrêter les pertes), est un ordre boursier qui a pour but de freiner les pertes en cas de chute soudaine d'un actif. L'ordre, qui reste activé, mais sans être exécuté, est activé et exécuté, ordonnant la vente de l'actif, lorsque le prix de cet actif se situe au niveau préalablement établi par l'investisseur.

Lorsque nous fixons un stop loss, ce que nous faisons est de limiter nos pertes. De cette façon, nous pouvons dire au courtier que, si l'action que nous avons achetée et pour laquelle nous avons payé 100 dollars, baisse à 70 dollars, la transaction se ferme immédiatement, évitant les pertes qui entraîneraient le maintien de la transaction tant que sa valeur continue de s'effondrer.

Stop Loss

De la même manière, nous pourrions également fixer un stop loss dans le cas où nous aurions acquis un actif qui a déjà connu une revalorisation. Imaginons que nous l'achetons à 100 dollars et qu'il vaut aujourd'hui 800 dollars. Dans ce cas, nous pourrions fixer un stop loss à 780 dollars, assurant le gain déjà récolté face à des chutes soudaines possibles.

Comme son nom l'indique, ce type d'ordres sert à limiter les pertes, dans des situations où nous voulons garantir cette limitation et éviter qu'une chute soudaine ne mange notre capital.

Mais si vous n'êtes toujours pas clair, je vous laisse une vidéo pour que vous la révisiez avant de continuer à avancer :

Stop loss et take profit

Par contre, nous avons également des ordres take profit. Dans ce sens, des ordres qui se comportent à l'opposé des stops loss.

Dans les ordres take profit, ce que nous faisons est de limiter le gain. C'est-à-dire, établir une limite de gain pour que, dès que l'actif atteint ce prix, la transaction soit fermée, garantissant un rendement préalablement attendu. Dans ce sens, imaginons que nous attendons qu'un actif qui vaut aujourd'hui 100 se revalorise, atteignant son prix à 160 dollars.

Pour assurer le gain au cas où cet actif se revaloriserait, et comme c'est le cas avec les stops loss, nous fixons un take profit, qui sera exécuté dès que le prix de l'actif atteint le prix préalablement établi par l'investisseur.

Caractéristiques d'un ordre stop loss

Parmi les caractéristiques qui définissent ce type d'ordre boursier, il convient de signaler celles qui sont affichées ci-dessous :

  • L'entité financière répondra aux demandes de baisse des ordres stop loss, à condition que la situation de l'ordre le permette.
  • Un ordre stop loss ne peut pas être modifiée. Dans ce cas, l'ordre doit être annulé et une nouvelle demande doit être déposée avec les nouvelles conditions.
  • Il n'est pas possible d'envoyer un ordre stop loss “au marché” ou “limitée au meilleur prix”. Il est donc nécessaire de fournir un prix limite.
  • La négociation des ordres stop loss est disponible pour les valeurs et les warrants cotés sur le marché continu, ainsi que pour les valeurs qui composent les principaux indices internationaux.
  • Les retenues découlant d'une hausse d'un ordre stop loss ne seront pas effectuées, comme c'est le cas pour un ordre normal, lorsqu'elle est créée, mais lorsque la condition d'activation est remplie et envoyée au marché. C'est la raison pour laquelle l'investisseur peut créer plus d'un ordre stop loss de vente sur un seul achat.

Types d'ordres stop loss

Parmi les principaux types de stop loss que nous trouvons, nous pouvons mettre en évidence trois types, avec quelques sous-types :

  • Statiques.
  • Dynamiques.
  • Garantis.

Statiques

Parmi les types de stop loss statiques que nous trouvons, nous pouvons mettre en évidence les suivants :

  • Stop loss de Vente

Le plus fréquent de tous.

Ce stop loss est un ordre de vente qui, suivant les recommandations de l'analyse chartiste, oblige à vendre si les cotations baissent et qu'un niveau prédéfini est perdu.

Stop loss” peut être traduit par “limite des pertes”, et est placé, dans ce cas, en dessous des niveaux de support ou d'accumulation de demande. Selon l'analyse chartiste, la perte d'un de ces niveaux est le début d'une chute prolongée des cotations.

Avec le stop loss, nous vendons avant que les prix ne s'effondrent définitivement, évitant ainsi des pertes plus importantes. Il est basé sur l'un des principes de base de l'investissement sur les marchés financiers qui est “apprendre à perdre, à assumer des pertes et à limiter le montant de celles-ci”.

  • Stop loss d'Achat

Le stop loss, dans ce cas, est un ordre d'achat.

Dans ce cas, il est activé lorsque, après avoir été en position vendeuse, à un moment donné, un mouvement sur le marché se produit consistant en la rupture à la hausse d'un niveau de résistance prédéfini.

Avec cela, nous voulons éviter de pouvoir rester sans investissement dans un mouvement haussier important d'un actif financier donné, nous privant ainsi de la possibilité d'obtenir des bénéfices importants.

Dynamiques du Stop Loss

Parmi les types de stop loss dynamiques que nous trouvons, nous pouvons mettre en évidence les suivants :

  • Stop loss dynamique en position Acheteuse

Un stop loss dynamique ascendant sert, dans le cas où nous avons bien deviné le mouvement du prix en position acheteuse, à pousser les gains au maximum possible.

Pour cela, nous utiliserons ce stop loss dans le cas d'une position acheteuse qui entre dans des bénéfices. Si nous avons acheté et que le prix de nos actions est en hausse, nous intégrerons un stop loss ascendant, de sorte que nous consolidions les gains obtenus. Pour cela, nous étudierons le comportement précédent de l'action et ses supports.

Il s'agit d'augmenter le stop pour sortir de la valeur à mesure que le prix augmente. De cette façon, nous assurons non seulement le bénéfice, mais nous ne serons pas surpris par une chute brutale du cours.

  • Stop loss dynamique en position Vendeur

Un stop loss dynamique descendant sert à ce que, dans le cas où nous aurions bien deviné le mouvement du prix en positions vendeuses, nous restions dans cette position le plus longtemps possible.

Pour cela, nous utiliserons ce stop loss dans le cas d'une position vendeuse qui entre dans les bénéfices. Si nous avons vendu et que le prix de nos actions continue à baisser, nous incorporerons un stop loss descendant pour protéger les bénéfices accumulés. Pour cela, nous étudierons le comportement précédent de l'action et ses résistances.

La question consiste à descendre le stop loss, pour entrer de nouveau plus tard, conformément à la diminution du prix. De cette façon, nous assurons le bénéfice face à une soudaine hausse du cours.

Garantis

Les stops loss garantis sont ceux que nous utilisons lorsque nous savons à coup sûr la valeur à laquelle une opération sera fermée, nous fixons le stop loss dans la position et payons une prime, plus tard, qui nous assure la prime, évitant ainsi les risques dérivés d'un possible glissement, par exemple.

Toutefois, celui-ci peut être remplacé par un autre, statique ou dynamique, selon nos intérêts.

Comment Configurer ou Appliquer un Ordre stop loss ?

Un ordre stop loss sera activée lorsque, ayant rempli la condition d'activation, le prix indiqué de cette valeur change. En fait, pour les actions très peu liquides (ayant peu de contrats), où les opérations en bourse ne sont pas constamment croisées et où le cours ne change pas à chaque instant, il se peut que l'ordre ne soit pas activé instantanément, même si la condition d'activation est en prix.

Comprendre ce mécanisme est simple si nous prenons en compte, par exemple, que dans le stop de vente, le risque de l'investissement sera géré en envoyant deux ordres de vente : un qui limite les pertes et un autre qui fixe les bénéfices.

En prenant le cas d'un investisseur qui a acheté 500 actions d'une valeur de 35,50 euros chacune et en analysant la situation du marché et les perspectives de rentabilité, il sera décidé que la rentabilité objective est de 8,50 % sur l'investissement et que la perte maximale que l'on est prêt à assumer est de 3 %.

Dans ce cas, il serait nécessaire d'émettre un ordre de vente stop loss qui comprend des pertes maximales de 3 %, pour ce qui devrait limiter la vente à 34,44 euros, avec une condition d'activation inférieure ou égale à 34,46 euros par action. L'ordre de vente ‘stop' pour les bénéfices, quant à lui, sera limité à 38,52 euros (l'équivalent du +8,50 % de bénéfices prévus), avec une condition d'activation supérieure ou égale à 38,52 euros.

Comme on peut le constater, il y a un petit décalage de cotation entre le prix limité et le prix d'activation. Cela est dû au fait que le prix d'activation recommandé est légèrement supérieur au prix limite afin de garantir l'exécution de l'ordre à un prix, au moins égal au prix limite, pour obtenir ainsi le rendement souhaité.

Exemple de stop loss

Pour terminer, voyons un exemple simple de comment fonctionnent ces outils.

Imaginons que nous voulons acheter 100 actions d'Apple et que nous émettons un ordre d'achat qui sera exécutée lorsque celles-ci atteindront une valeur de 25 euros par action.

Si l'ordre est exécuté et que nous avons déjà les actions, nous pouvons fixer un stop loss pour que, en cas de baisse soudaine, la position soit fermée lorsque l'action atteint 20 euros.

De cette façon, nous savons que, en fixant ce stop loss, la perte maximale que nous assumons est de 500 euros. Car, si la transaction se ferme à 20 dollars par action, le calcul (5 € pour 100 actions) nous dit que nous perdrions jusqu'à un maximum de 500 euros.

Articles connexes