Sentiment de marché : définition et principaux indicateurs

Au-delà des chiffres et des statistiques se trouve un élément essentiel pouvant impacter de façon notable les décisions en matière de trading : c'est le sentiment du marché. Cette psychose collective, souvent insaisissable, peut se dérober face aux méthodes d'analyse techniques classiques.

Néanmoins, elle s'avère fondamentale pour décrypter les tendances naissantes et les renversements possibles sur le marché. Dans cet article, nous allons décortiquer ce concept de sentiment du marché, son analyse en Bourse et son intégration dans votre stratégie de trading. De plus, nous aborderons les indicateurs principaux pour cerner ce sentiment. En conclusion, nous passerons en revue quelques tactiques prisées.

Qu'est-ce que le sentiment de marché ?

Le terme sentiment, pris à proprement parler, désigne une émotion ou une opinion. Lorsqu'il se combine avec le mot Marché, il traduit la perception collective que les acteurs économiques ont de l'état actuel des affaires.

Analyse du sentiment du marché en Bourse

Il est reconnu que l'Analyse Technique s'articule autour de l'évaluation du Sentiment. Son but premier consiste à déceler une tendance et à apprécier sa force. À partir de cette analyse, on présume souvent qu'une tendance peut perdurer, sauf preuve du contraire. Une telle tendance peut être ascendante, descendante, ou neutre. Le sentiment, dès lors, ne fait que refléter l'une de ces trois directions. Plus loin, nous verrons pourquoi le discernement d'une tendance spécifique n'est pas absolument objectif et découle donc d'une appréciation subjective.

Sentiment de marché : les principaux indicateurs

Il est possible de classifier les indicateurs de Sentiment en quatre groupes distincts :

  1. Ceux qui se fondent sur une enquête auprès des traders ;
  2. Ceux s'appuyant sur des indices de marché intimement liés au sentiment ;
  3. Ceux qui découlent des indicateurs classiques de l'analyse technique ;
  4. Et ceux qui proviennent d'indicateurs techniques de pointe.

Les deux premières catégories incarnent les indicateurs de sentiment au sens strict. Les deux dernières élargissent la notion de sentiment pour l'englober dans celle de tendance. Explorons en détail ces quatre catégories.

Les indicateurs basés sur le sondage des opérateurs

Si l'on interroge les acteurs du marché sur leur anticipation (optimiste, pessimiste, neutre) pour un futur proche, puis que l'on compile les réponses, nous obtenons un indicateur de sentiment manifeste. Le baromètre le plus renommé est celui de l'American Association of Individual Investor (AAII), qui réalise ce type de sondage depuis 1987. La question posée à ses membres est la suivante : “Quel cours le marché boursier va-t-il suivre dans les six mois à venir?”. Les données sont disponibles ici : AAII Sentiment Survey. Il existe diverses méthodes pour analyser le Sentiment de l'AAII, la plus traditionnelle étant d'examiner le pourcentage d'optimistes (Percent Bullish) :

indice de sentiment de marché
Figure 1 : Pourcentage d'opérateurs haussier de l'AAII (données hebdomadaires)

L'analyse d'un tel graphique n'est pas d'une évidence immédiate. Admettons que des niveaux extrêmes, tant à la hausse qu'à la baisse sur le graphique, suivis de renversements, puissent signaler une évolution des indices boursiers américains. Il existe une limite non négligeable à cette approche : elle se restreint au marché américain.

Pour les autres marchés boursiers, ainsi que pour ceux des obligations ou des matières premières, il n'existe pas d'analyses aussi élaborées. En outre, la fréquence des participants au sondage fluctue avec le temps. Néanmoins, l'enquête de l'AAII demeure la plus célèbre à l'échelle internationale et concerne le marché boursier de premier plan mondial.

Les indicateurs basés les indices

Vix, l'indice de la peur

L'indice VIX est sans doute le baromètre de sentiment de marché le plus notoire, représentant l'indice de Volatilité Implicite des Options basées sur l'Indice S&P500. Son calcul, assez sophistiqué, s'appuie sur la notion de Volatilité Implicite. Celle-ci est une prévision de la volatilité à venir d'un marché, déduite des anticipations du marché des options. De ce fait, le VIX est le reflet des attentes (donc du sentiment) des traders d'options, souvent des professionnels en raison de la complexité accrue de ce marché par rapport à celui des actions et des futures. Examinons l'évolution du VIX via TradingView.

indicateur de sentiment de marché
Figure 2 : Évolution du Vix (ligne du dessous) et du S&P500 (données quotidiennes)

Sur le graphique ci-après, l'évolution du VIX est superposée à celle de l'indice S&P500. Il apparaît que le VIX suit une tendance souvent opposée. Notamment lors des baisses du S&P500, le VIX monte rapidement, signalant un sentiment plus pessimiste. Lorsque l eS&P500 progresse, le VIX a tendance à régresser ou à stagner, traduisant un sentiment plus optimiste ou neutre. Sur le graphique, une série de sommets du VIX (voir flèches) marque des creux relatifs du S&P500. Ainsi, le VIX se révèle être un indicateur fiable, indiquant des supports potentiels pour le S&P500 et l'intensité des creux : un VIX élevé suggère un creux marqué pour le S&P500.

Concernant l'inverse, lors des pics du S&P500, le VIX peut atteindre des bas niveaux, bien que moins systématiquement. Comme souligné, le VIX ne se calcule que si des options sont disponibles sur un marché donné. De ce fait, plusieurs indices disposent de leur propre Indice de Volatilité Implicite, analogue au VIX. À titre d'exemple : le Nasdaq 100 possède le VXN ; l'Eurostoxx, le VSTOXX ; et le Dax, le VDAX. Observons maintenant de plus près le VDAX :

market sentiment forex
Figure 3: Évolution du Vdax (ligne du bas) et du Dax (données quotidiennes)

Ce graphique illustre de façon manifeste l'existence de sommets prononcés du VDAX (indiqués par des flèches), lesquels se marient aux creux de l'indice Dax.

Les indicateurs classiques d'analyse technique

Nous avons établi que l'Analyse Technique est principalement une évaluation de tendance. Qu'elle soit ascendante, stable ou descendante, elle suggère une direction future jusqu'à indication contraire. Ces prévisions s'appuient sur les indicateurs techniques pour jauger le sentiment.

Suivi de tendance

La ligne de tendance est l'indicateur de suivi le plus traditionnel. Sans nous attarder sur cet outil graphique habituel, notons que son tracé comporte une part d'interprétation. L'horizon temporel du graphique analysé est un facteur déterminant. Un dispositif bien plus élaboré pour cerner une tendance est la moyenne mobile. Prenons l'exemple de l'indice FtseMib :

sentiment du marché forex
Figure 4 : Faisceau de moyennes mobiles sur l'indice Ftse Mib (données quotidiennes)

Dans la représentation graphique, nous voyons un ensemble de moyennes mobiles (MA Ribbon sur TradingView), calculées sur 20, 50, 100, 200 périodes.

Moyennes Mobiles

Comme le montre le graphique, trois moyennes mobiles sur quatre affichent une tendance haussière (sentiment positif), bien que la plus courte des moyennes commence à fléchir. Ainsi, les moyennes mobiles offrent une estimation fiable du Sentiment. Néanmoins, le choix du nombre de périodes affecte les résultats.

Cela illustre la contrainte inhérente à la plupart des outils d'analyse technique. Un autre choix se présente dans la méthode de calcul de la moyenne mobile : simple, exponentielle, pondérée. Chaque méthode peut mener à des interprétations différentes de la tendance. En reprenant le graphique avec un ensemble de moyennes mobiles, et voyant que trois sur quatre présentent une pente haussière, on peut en déduire un sentiment global positif. Il est vraisemblable que cette tendance perdure, sauf preuve du contraire.

Parmi les nombreux outils d'analyse technique existant pour déterminer une tendance (et par là même le sentiment), citons l'ADX, le DI+ et le DI- de Welles Wilder. Toutefois, la moyenne mobile demeure la plus simple et la plus directe.

Les indicateurs techniques évolués

Ligne Advance/Decline

Des indicateurs plus sophistiqués et objectifs existent. Le plus reconnu est la ligne Advance/Decline (AD), associée à l'indice Nyse. Cet indice majeur américain regroupe environ 2400 entreprises. Le principe est élémentaire : on élabore un indice en ajoutant chaque jour le nombre d'actions en hausse et en retranchant celui en baisse. Ce total quotidien s'accumule au solde de la veille. Ainsi, l'AD est un indicateur cumulatif sans dépendance temporelle, ce qui le rend plus « objectif ». Observons cet indicateur :

analyse du sentiment du marché boursier
Figure 5 : Indice Nyse et ligne Advance/Decline (données quotidiennes)

La ligne Advance/Decline (ADL – ligne inférieure) présente une forte corrélation avec l'évolution de l'indice Nyse. L'ADL, moins volatile, est pertinente pour valider la tendance actuelle. En effet, une hausse de l'ADL signale que la majorité des actions du Nyse progressent ; une baisse indique l'opposé. L'ADL confirme aussi les franchissements de supports ou de résistances.

Cet indicateur révèle également les divergences potentielles. La figure ci-contre montre deux pics décroissants de l'indice Nyse entre début février et mi-avril 2023. Parallèlement, l'ADL affiche des sommets constants, suggérant une faiblesse temporaire du Nyse. L'ADL du Nyse est un indicateur crucial, reflétant l'activité du plus grand marché boursier.

On peut appliquer un indicateur similaire à d'autres indices, à condition qu'ils comprennent un volume substantiel de titres, de préférence par centaines, pour asseoir la fiabilité de l'indicateur. D'autres indicateurs de sentiment suivent des principes analogues, comme la ligne de volume Advance/Decline, fondée sur la différence des volumes des actions en hausse et en baisse.

Le New Highs-New Lows additionne quotidiennement les actions atteignant des sommets annuels et soustrait celles marquant de nouveaux creux. Ces mesures sont comparables à l'ADL, qui demeure toutefois l'indicateur de sentiment le plus répandu.

Indicateurs de sentiment : les stratégies implémentables

Si l'on se penche sur les indicateurs de sentiment traditionnels, notamment ceux issus de sondages, ils ne se prêtent pas directement à l'élaboration de stratégies de trading. Ces instruments servent davantage à apprécier la robustesse d'une tendance. Cependant, la Volatilité Implicite, indicateur de l'aversion au risque, pourrait s'intégrer comme filtre dans les stratégies de trading. Prenons un exemple :

quels sont les indices de sentiment du marché
Figure 6 : Évolution du Vix (ligne du bas) avec moyenne mobile et du S&P500 (données quotidiennes)

Dans l'illustration, le VIX est accompagné d'une moyenne mobile exponentielle sur 10 périodes ; en superposition, le S&P500 arbore une moyenne mobile courte sur 5 périodes (ligne rouge) et une longue sur 20 périodes (ligne bleue). La tactique classique du croisement des moyennes mobiles se déclenche quand la ligne rouge franchit à la hausse la ligne bleue (indiqué par la flèche rouge).

Ce signal s'avère fiable si le VIX se maintient sous sa moyenne mobile, comme observé récemment (voir flèche rouge inférieure). De même, on envisagera de clôturer la position lorsque la moyenne mobile courte recroise vers le bas la longue. Toutefois, si le VIX franchit sa moyenne mobile vers le haut (voir flèche verte inférieure), cela peut inciter à une sortie anticipée du trade. La structure ci-dessus applique aussi pour le VIX et ses moyennes mobiles. La validation du signal de trading par le positionnement du VIX par rapport à sa moyenne mobile, ainsi que le timing de sortie basé sur ce même critère, sont illustrés par les flèches correspondantes.

Meilleurs courtiers pour le trading

CourtierActifs
AdmiralsForex, CFD, actions (aussi fractionnées), ETF, obligations.
IGCertificats (Turbo24), options, CFD et futures.
ActivTradesForex, CFD.

FAQ

Qu'est-ce que les indicateurs de sentiment ?

Les indicateurs de sentiment sont conçus pour évaluer la dynamique actuelle du marché. Ils servent à apprécier la vigueur de la tendance présente et peuvent, de surcroît, donner un aperçu de son évolution à court terme.

Quels indicateurs de sentiment sont les plus fiables ?

Les indicateurs de sentiment les plus « objectifs » se caractérisent par leur nature cumulative. À titre d'exemple, la ligne Advance/Decline de l'indice Nyse est souvent citée pour sa fiabilité.

Les indicateurs de sentiment offrent-ils des signaux de trading ?

Les indicateurs de sentiment les plus spécialisés ne fournissent pas directement de signaux de trading. Ils valident plutôt la solidité ou l'essoufflement d'une tendance et, en tant que tels, ne sont pas des indicateurs de trading à proprement parler.

Articles connexes