Graphiques de trading : les indicateurs de l’analyse technique

L‘analyse technique constitue la première démarche à effectuer avant de se lancer dans le trading. Comme son nom l'indique, elle englobe l'analyse des mouvements des prix sur les marchés financiers. Pour ce faire, on utilise des graphiques. On les décrypte en cherchant à identifier des schémas révélateurs d'informations pertinentes. Dans cette optique, les données historiques sont particulièrement importantes pour affiner l'étude.

Les tendances passées des prix ont un impact significatif sur leurs mouvements futurs. Les indicateurs techniques, qui se fondent sur des formules mathématiques, jouent un rôle clé dans cette analyse. Ils aident à cerner les dynamiques des prix. Et puis, il y a l'évolution des prix. Il est crucial de savoir interpréter les graphiques, notamment les tendances, les configurations d'entrée et de sortie, ainsi que les niveaux de support et de résistance. L'objectif principal de l'analyse technique en trading est d'anticiper les mouvements à venir.

Analyse technique Vs Analyse fondamentale

L'analyse technique et l'analyse fondamentale sont les deux méthodes principales utilisées pour étudier les marchés. Ils représentent des méthodes très différentes d'évaluation des actifs et de recherche de nouvelles positions. L'analyse technique implique l'observation exclusive des prix et des modèles de marché en ignorant toutes les autres données.

L'analyse fondamentale implique la recherche de ce qui conduit l'action des prix du marché en tenant compte des revenus, des données économiques, etc. Il est possible d'utiliser les deux approches individuellement ou une combinaison des deux. Beaucoup de traders, par exemple, utilisent des indicateurs fondamentaux pour trouver des marchés sous-évalués. Ensuite, ils utilisent l'analyse technique pour planifier précisément quand entrer et sortir d'une position. Cependant, il y a ceux qui utilisent l'analyse purement technique et d'autres qui sont des traders purement fondamentaux.

Ces dernières années, de nouvelles méthodes de recherche de marché, telles que l'analyse du sentiment et l'analyse statistique, ont commencé à prendre de l'ampleur. Mais pour l'instant, la plupart des traders se concentrent sur l'un de ces deux principaux méthodes. Aucun trader ne possède une boule de cristal pour prédire les mouvements futurs des marchés.

A la place, ils utilisent les informations disponibles pour faire une hypothèse plausible sur l'action future des prix de l'actif choisi. Ensuite, ils évaluent le risque par rapport au potentiel de gain de la transaction envisagée. Les traders purement techniques croient fermement que l'analyse des graphiques de prix leur donne toutes les informations dont ils ont besoin pour prévoir les futures évolutions d'un marché.

Ordre dans le chaos

Les fondements de l'analyse technique proviennent en partie de la théorie du chaos. Il s”agit d'une hypothèse selon laquelle des schémas identifiables se répètent même dans les situations les plus chaotiques. Au lieu de faire des affirmations concrètes sur le comportement du marché, les traders techniques utilisent ces modèles pour déterminer la probabilité d'un mouvement donné. Sur la base de cette probabilité, ils peuvent décider si une transaction vaut le risque.

Pour les traders techniques, un graphique des prix offre une vision du sentiment général des marchés sur un instrument donné. La combinaison de ces données avec ce qui s'est passé auparavant leur permet de prendre une décision sur la façon dont ils pensent que le marché évoluera. Cependant, gardez à l'esprit que les comportements passés ne devraient pas être pris comme une indication de comportements futurs.

Supposons par exemple qu'une forte hausse du S&P 500 est suivie d'une période de consolidation. Un trader technique pourrait l'interpréter comme une preuve que le sentiment positif sur le marché est en baisse. Si ce modèle a tendance à provoquer des baisses de prix dans le passé, vous pourriez le considérer comme une opportunité d'ouvrir une position courte.

👉 En savoir plus sur ce qu'est l'analyse technique

Avantages de l'analyse technique

L'un des principaux avantages de l'analyse technique est qu'elle est présentée comme un outil neutre. Il peut être appliqué pratiquement à n'importe quel instrument et à n'importe quelle période. En outre, il ne dépend pas des prévisions des analystes. Que ce soit pour des opérations de scalping ou des investissements boursiers, vous pouvez utiliser l'analyse technique pour trouver et planifier ces opérations.

Il peut également être un excellent moyen de déterminer les points d'entrée et de sortie d'une position. Il est rare que les marchés se déplacent en ligne droite. Au lieu de cela, ils zigzaguent latéralement vers le haut ou vers le bas. Si vous pouvez utiliser l'analyse technique pour comprendre quand placer vos positions sur ces zigzags, vous pouvez augmenter un peu plus vos profits. Ou mieux encore, vous pouvez utiliser l'analyse technique pour détecter quand le sentiment général d'un marché s'inverse.

Inconvénients de l'analyse technique

L'analyse technique s'appuie exclusivement sur l'historique des prix à travers des graphiques pour anticiper les tendances futures. Toutefois, le fait qu'un événement se soit produit par le passé ne garantit pas sa répétition. Les conditions entourant une tendance précédente peuvent varier. D'autant plus, des événements extérieurs peuvent impacter les marchés de manière inattendue.

Un trader axé uniquement sur l'analyse technique pourrait subir des pertes suite à des données de travail défavorables qui entraînent une baisse du marché. À l'opposé, un analyste fondamental aurait davantage pris en compte cet élément externe influençant les prix. Il n'y a pas de méthode infaillible pour aborder les marchés. La clé du succès en trading réside dans une gestion efficace des risques, la discipline et la maîtrise de ses émotions.

Modèles d'analyse technique : le rôle des graphiques

Les graphiques sont les outils de travail des analystes techniques. On distingue trois principaux types de graphiques :

Graphiques en lignes 

Ce sont des graphiques très simples où une ligne relie les prix de clôture. Ils nous fournissent des informations sur deux variables : le temps et le prix. Ils sont utiles pour étudier les graphiques à long terme.

Graphiques en lignes

Graphiques à barres

Chaque barre représente un ensemble de ticks. Par exemple, dans une barre de 5 minutes, la barre enregistrera tous les ticks qui se produisent dans ces 5 minutes.

La pointe supérieure de la barre symbolise le prix maximal tandis que la pointe inférieure dénote le prix minimal. Une légère incision à la droite de la barre montre le prix de clôture. Par contre, une incision à la gauche signale le prix d'ouverture. La distance entre le maximum et le minimum, soit la hauteur de la barre, est ce que nous définissons comme l'intervalle de la barre.

Graphiques à barres

Chandeliers ou bougies japonaises

Les chandeliers, aussi appelés bougies japonaises, trouvent leurs origines au Japon. C'est Steve Nison qui a popularisé cette méthode en Occident dans les années 90. Chaque chandelier se caractérise par un rectangle central, que l'on appelle “corps réel”. Il est formé par la différence entre le prix d'ouverture et le prix de clôture. Si le prix de clôture dépasse le prix d'ouverture, on représente le corps réel en blanc (ou bleu). En revanche, s'il est inférieur, le corps réel apparaît en noir (ou rouge). Des lignes qui s'étendent au-delà du corps réel s'appellent “ombres”. Nous appelons ombre supérieure celle qui se trouve dans la partie supérieure de la figure. Elle se situe entre le corps réel et la partie supérieure de l'intervalle de la séance. L'ombre inférieure, quant à elle, se trouve en bas.

Chandeliers ou bougies japonaises

Graphiques Heiken Ashi

C'est un outil très utile pour suivre l'évolution du marché. Il est particulièrement pertinent pour une analyse en swing trading. Comparons le graphique Heiken Ashi au graphique en chandeliers japonais. Son but est de mettre davantage en évidence la tendance en la lissant. Cela évite la complexité d'interprétation des motifs. Observez les distinctions et notez comment la tendance apparaît de manière visible et claire :

graphique Heiken Ashi

👉 Savoir plus sur les types de graphiques de trading.

Modèles graphiques : concepts clés

Qu'est-ce que le pullback ?

Un pullback désigne une fluctuation de prix contraire à la tendance dominante observée à un moment donné. Le terme pullback est l'antonyme de throwback, qui survient dans les tendances haussières. Pour reconnaître ce mouvement, le trader identifie préalablement sur le graphique les niveaux de supports ou “planchers” que le prix a déjà franchis. Un support est un seuil de prix situé en dessous du prix actuel et agit comme une barrière, car la pression des acheteurs y est supérieure à celle des vendeurs. Ce qui empêche le prix de descendre en dessous de ce niveau. Lorsque le prix touche ce support, il peut soit rebondir à la hausse, soit le franchir et continuer à baisser.

Lors d'un pullback, le prix atteint la résistance et redescend sans la franchir, poursuivant sa tendance baissière. Il s'agit de la dynamique observée lorsque le prix retombe après avoir connu une hausse et atteint un pic. On appelle aussi ce mouvement un retracement. Les traders peuvent percevoir les phases précédant le pullback comme des opportunités pour vendre ou prendre des positions courtes temporairement. Cette montée survient alors que d'autres indicateurs techniques suggèrent une tendance générale à la baisse du prix.

Si ce changement de tendance n'était pas ponctuel mais permanent, on parlerait de ce qu'on appelle une inversion de tendance. Ces mouvements de prix sont faciles à identifier a posteriori, mais pas si faciles à identifier lorsque vous n'êtes pas sûr du mouvement que le prix fera à l'avenir. De plus, il n'est pas possible de le comprendre si ce mouvement est aléatoire ou s'il s'agit du début d'une inversion de tendance à la hausse. Si le prix franchit la résistance, il est possible qu'il s'agisse d'une inversion, inaugurant une tendance haussière.

pullback

👉 Pour en savoir plus, lisez cet article : Qu'est-ce que le pullback ?

Support et résistance

Les supports et les résistances sont un facteur extrêmement important dans le monde du trading. Ils sont devenus un facteur essentiel de l'analyse technique. Au niveau des supports et résistances, le prix adoptera une tendance inverse (contraire à celle observée précédemment). Cela s'explique par l'interaction entre l'offre et la demande. Un support est un prix qui est inférieur au prix actuel (en baisse). Il correspond généralement à un précédent minimum sur le graphique.

Lorsqu'un support est présent, il est courant que les achats surpassent les ventes en raison de la diminution du prix, ce qui entraîne généralement une hausse du prix. À l'inverse, au niveau d'une résistance, une tendance à la hausse s'arrête et le prix commence à baisser. Cela coïncide souvent avec un pic antérieur sur les graphiques. Dans le contexte d'une résistance, il est normal que le prix de vente dépasse le prix d'achat, ce qui changera la tendance et fera baisser le prix. Ce phénomène s'explique en grande partie par la psychologie des traders, car ce sont leurs actions à ces seuils qui renforcent l'existence des supports et résistances.

Il est important de noter que la différence entre le support et la résistance est virtuelle : les deux désignent en réalité le même phénomène. La seule différence se repose sur le fait que les supports se situent en dessous du prix actuel, tandis que les résistances se trouvent au-dessus. Naturellement, lorsqu'une résistance est franchie, elle se transforme en support puisqu'elle se situe désormais en dessous du prix récent. C'est le même principe à l'inverse. Si un support est franchi, il se convertit en résistance car il se positionne alors au-dessus du dernier cours. Pourquoi est-ce utile de déterminer où se situent le support et la résistance ?

Comprendre la direction que prendra le prix

Le prix a tendance à fluctuer de manière fluide entre le support et la résistance. Par ailleurs, il a tendance à diminuer sa vitesse à l'approche de ces seuils. Puis, il effectue un rebond à l'occasion lorsqu'il les atteint sans les franchir. Cette dynamique est un élément essentiel à considérer pour quiconque souhaite s'engager dans le trading.

Déterminer où placer le stop de sécurité

Si nous comprenons que le stop de sécurité devrait être positionné à un endroit où nous n'anticipons pas que le prix atteigne, il est logique de le situer derrière un support ou une résistance. Par exemple, si nous prenons une position longue, nous établirons un stop de sécurité à une distance définie en dessous du prix courant. En positionnant notre stop juste en dessous du support le plus proche, nous le situons dans une zone où il y a une probabilité minimale d'être atteint. En d'autres termes, notre stop de sécurité sera seulement activé si notre prédiction concernant la direction du prix est incorrecte et que le prix parvient à franchir ce support.

Savoir combien de temps nous devons attendre avant de prendre une position

Il se pourrait que vous envisagiez d'acheter des actions Eni pour un investissement sur le long terme. Néanmoins, il est judicieux d'attendre que le prix se rapproche d'un point bas majeur. Tôt ou tard, le prix s'approchera d'un support important, vous offrant ainsi une opportunité d'achat à un tarif avantageux.

Reconnaître les ruptures de canal et être prêt à toute explosion de prix

Il est courant que le prix grimpe rapidement suite à la sortie d'un canal. En identifiant correctement vos supports et résistances, ils vous informeront précisément du moment où le prix sort du canal. Cela vous donnera l'opportunité de prévoir et de placer des ordres conditionnels juste à l'extérieur de ce canal.

Ligne de tendance

Articles connexes