Théorie de Dow : comment l’utiliser dans le trading ?

La théorie de Dow, dans le monde du trading, est une théorie formulée par Charles Henry Dow en 1897, qui, sur la base de principes, tente de prédire le comportement futur des actions. Considérée comme la première théorie, elle est à la base de l'analyse technique et, par conséquent, du chartisme.

Charles Henry Dow, en 1897, a formulé la théorie de Dow.

Théorie de Dow

Pour formuler cette théorie, Charles Henry Dow, en 1884, a créé deux indices qu'il a analysés pendant des années. Ces deux indices étaient le Dow Jones Industrial Average et le Dow Jones Transport Average. En analysant ces indices, Dow a considéré qu'il pouvait prédire le comportement de l'économie, ainsi que celui de nombreux secteurs qui présentaient une corrélation avec d'autres.

Pour Dow, la théorie se vérifiait en confirmant qu'un maximum ou un minimum du Dow Jones Industrial Average était suivi d'un maximum ou d'un minimum du Dow Jones Transport Average.

À cet égard, l'indicateur industriel conçu par Dow présentait une claire corrélation avec l'indicateur du transport lorsqu'on observait un effet d'entraînement lors des moments de plus grande et de plus faible demande. En d'autres termes, lorsque les entreprises industrielles produisent plus en raison d'une plus grande demande, les bénéfices augmentent et le prix de leurs actions aussi, tout en contaminant d'autres secteurs qui en bénéficient.

Avec cette formulation, Dow a établi les principes de l'analyse technique. Elle est considérée comme le père de celle-ci. Elle indique également une série de principes qui permettaient d'identifier la direction que le marché souhaitait suivre, ainsi que de déterminer le prix des actifs qui y sont cotés.

Principes sur lesquels se base la théorie de Dow

Voyons les principes établis par Dow dans sa théorie qui permettent d'identifier les principales conclusions de l'étude qu'il a réalisée.

Ainsi, nous parlons de six principes :

Le prix et ce que montrent les indices est un fidèle reflet de tout

Dans cette ligne, Dow a établi que les prix et ce que montrent les indices sont un reflet fidèle de ce qui se passe dans l'économie en recueillant tout ce qui affecte les cotations. C'est la raison pour laquelle nous disons que la bourse est un indicateur avancé, car elle recueille déjà ces attentes avant que l'économie ne bouge.

Un marché se déplace en fonction des tendances


Compte tenu de cette corrélation, les marchés se déplacent en fonction des tendances, car une crise peut commencer dans un certain secteur. Elle entraînerait par la suite d'autres crises, générant une tendance baissière où nous voyons une baisse généralisée de la demande.

Malgré tout, Dow a établi une classification officielle relative aux types de tendances existantes :

Selon sa direction, la tendance peut être :

  • Haussière : lorsque les prix augmentent et que les sommets et les creux analysés se produisent à un niveau de plus en plus élevé.
  • Baissière : lorsque les prix baissent et que les sommets et les creux analysés se produisent à un niveau de plus en plus bas.


Selon sa durée, la tendance peut être :

  1. Tendance primaire : La tendance à plus long terme et la plus forte. Elle dure entre un et trois ans et peut s'étendre encore plus. Toute tendance primaire se compose de trois phases, en distinguant si elle est haussière ou baissière. Si elle est haussière, les trois phases sont la phase d'accumulation, la phase de tendance et la phase de distribution. Dans le cas contraire, si elle est baissière, les phases seraient la phase de distribution, la phase de tendance et la phase de panique.
  2. Tendance secondaire : Elle va à l'encontre de la tendance primaire, mais elle est généralement plus courte. En ce sens, sa durée varie entre trois semaines et trois mois. Dans le monde du trading, ces tendances sont connues sous le nom de «corrections» de la tendance primaire.
  3. Tendance tertiaire : Elle présente une durée encore plus courte. Dans le monde du trading, elle a une durée inférieure à trois semaines, car elle se comporte comme la correction de cette tendance secondaire qui corrigeait la tendance primaire.

Les volumes confirment les tendances

Si nous nous référons au volume boursier, celui-ci doit confirmer la tendance dans la mesure où il s'agit du nombre d'opérations effectuées.

Ainsi, si nous sommes dans une tendance haussière et que le prix augmente, le volume doit augmenter. Alors que si le prix baisse, le volume diminue avec le prix. Par contre, dans une tendance baissière, lorsque le prix baisse, le volume augmente, alors que si le prix augmente, le volume diminuerait.

Les deux indices doivent montrer une corrélation

Pour confirmer la théorie de Dow, nous devons observer la tendance des deux indices auxquels fait référence Dow dans sa formulation.

À cet égard, nous devons observer que les deux indices suivent la même tendance. Dans le cas contraire, il pourrait s'agir d'une erreur, ce qui contreviendrait à la théorie.

Rappelons que, pour Dow, un maximum ou un minimum sur l'indice industriel est suivi d'un maximum ou d'un minimum sur l'indice des transports.

La tendance reste en vigueur jusqu'à nouvel avis

Un autre principe de cette théorie est que la tendance suivie par un marché reste en vigueur jusqu'à ce que nous observions une autre tendance différente. Autrement dit, nous ne quitterons pas une tendance haussière jusqu'à ce que nous voyions que nous sommes dans une tendance baissière et que les conditions sont remplies pour cela.

Ainsi, la tendance reste en vigueur jusqu'à ce que les indices observés ne disent pas le contraire.

Seuls les prix de clôture sont pris en compte

Enfin, il convient de noter que la théorie de Dow ne prend en compte que les prix de clôture. Autrement dit, elle ne tient pas compte des hauts et des bas qui se produisent pendant la séance, car elle ne tient compte que des prix qui sont fixés à la clôture de cette séance.

La théorie de Dow et les indices Dow Jones

Comme nous l'avons vu tout au long de l'article, il existe une relation étroite entre Charles Henry Dow et les célèbres indices “Dow Jones”.

Ce journaliste, en 1882, a fondé, avec son associé Edward D. Jones, la Dow Jones & Company Inc.

Cette même entreprise, deux ans plus tard, en 1884, a créé deux indices sectoriels pour la Bourse de New York, que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de Dow Jones Industrial Average et Dow Jones Transport Average.

La théorie de Dow dans le monde du trading

Enfin, nous devons signaler que lorsque nous parlons de la théorie de Dow, nous parlons d'une théorie très connue dans le monde du trading et, en général, de la bourse.

Charles Henry Dow, en raison de la formulation de cette théorie, est considéré comme le père de l'analyse technique. Grâce à ses principes, de nombreuses personnes utilisent aujourd'hui l'analyse technique, ainsi que le chartisme, qui en est une bonne partie.

Les principes que nous avons examinés dans cet article font partie, d'une certaine manière, des principes qui régissent l'analyse technique.

👉 Pour connaître d'autres théories, consultez l'article suivant: Analyse technique – Principes, théories, figures et indicateurs

Articles connexes

Avis Kraken : cryptos, frais et sécurité
Kraken est une plateforme incontournable pour les investisseurs en cryptomonnaies. Son offre variée d'actifs numériques, ses frais compétitifs et ses mesures de sécurité continuent d'attirer des millions d'utilisateurs. Néanmoins, alors que les pl...