Comment utiliser l’indice de force relative ou RSI en trading ?

L’indice de force relative ou RSI (Relative Strength Index) est l’un des indicateurs les plus suivis en analyse technique. Il a été créé par Welles Wilder afin d’indiquer les zones de surachat et de survente. Sa lecture est très simple et offre des signaux pour le trading.

Le RSI est un indicateur normalisé qui se déplace sur une échelle de 0 à 100 avec deux zones qui marquent les niveaux de survente [0-(20/30)] et de surachat [(70/80)-100].

Cet indice sert à fournir des signaux d’achat/vente et à définir le moment des prix, ainsi qu’à déterminer si la valeur est surachetée ou survendue, fournissant des signaux à l’avance.

L'indice de force relative ou RSI

Formule du RSI

La formule du RSI est la suivante :

Formule du RSI

Comme nous pouvons le voir, le RSI est calculé en utilisant la moyenne mobile des hausses d’une valeur ou d’un actif financier sur une période donnée [MM hausses (n)], n étant le nombre de périodes. Puis, dans le dénominateur de M*, nous avons la moyenne mobile des baisses ou des chutes [MM baisses (n)].

Interprétation du RSI

La moyenne mobile, par défaut, utilise généralement 14 périodes. Plus le délai est court, plus l’indicateur est sensible. Son utilisation est plus efficace lorsque nous sommes dans un marché peu tendance.

Interprétation du RSI

L’indice fournit des signaux d’achat et de vente :

  • Acheter : Lorsqu’il y a un retournement à la hausse de l’indicateur dans la zone de survente [0-(20/30)] (sortie de la zone de survente), c’est un signal d’achat.
  • Vendre : Lorsque l’indicateur se retourne à la baisse dans la zone de surachat [(70/80)-100] (sortie de la zone de surachat), c’est un signal de vente.

La zone de surachat/survente est généralement interprétée à partir des valeurs suivantes :

  • Surachat : de 70 à 80 jusqu’à 100.
  • Survente : en dessous de 30 à 20 jusqu’à 0.

Le RSI est utilisé comme indicateur avancé des mouvements extrêmes des marchés. Normalement, les sommets et les sols sont produits en premier dans le RSI que dans le graphique des prix.

Ce ratio est très efficace dans l’analyse des divergences et aide à déterminer les points extrêmes du marché. Si la valeur est au début de la tendance très forte, il faut se méfier des signaux qui se produisent à l’encontre de la tendance.

RSI : Indicateur avancé

RSI : Indicateur avancé

Il est possible de tracer des lignes de tendance dans le RSI qui évoluent de manière parallèle à celles tracées dans le graphique des prix. En règle générale, la ligne de tendance tracée dans le RSI est coupée avant celle du graphique des prix.

Lorsque nous parlons de couper, nous faisons allusion à un changement de tendance. C’est-à-dire qu’il est possible de voir la modification de la tendance avant dans le RSI que dans le cours. Ainsi, le RSI envoie une alerte que nous pourrons confirmer dès que nous observerons la rupture de la ligne du graphique des prix.

Si le RSI ne fournit pas de signaux ou d’indications d’achat ou de vente sur la valeur, interprétez-le comme un indicateur de moment :

  • RSI> 50 et en hausse = Moment positif
  • RSI< 50 et en baisse = Moment négatif

Vous pouvez également agir de manière plus agressive, en établissant des achats lorsque le RSI franchit à la hausse le niveau de 50, et des ventes lorsqu’il franchit à la baisse le niveau de 50.

Interprétation et exploitation des divergences

Mais revenons en arrière et expliquons ce qu’est une divergence. Cela signifie que le graphique des prix et de l’indicateur (dans ce cas, nous utilisons le RSI) vont dans des directions opposées. C’est-à-dire que lorsque le prix monte, le RSI baisse, ou vice versa.

À quoi peut être due une divergence ? Il peut s’expliquer par l’existence de certaines variables qui ne sont pas encore reflétées dans le prix. C’est pourquoi nous parlons du RSI comme d’un indicateur avancé.

Il existe donc deux types de divergences :

  • Divergence haussière : Cela se produit lorsque le prix baisse, mais que l’indicateur monte, ce qui signifie qu’il y a une certaine force qui tente de pousser le prix à la hausse. Par conséquent, une hausse des prix pourrait commencer.
  • Divergence baissière : C’est l’inverse du cas précédent. Le prix est en hausse, mais l’indicateur baisse. Par conséquent, il existe des indices selon lesquels le prix pourrait commencer à baisser.

Comment tirer parti des divergences?

Il existe deux façons de tirer parti des divergences :

  • Tout d’abord, si l’investisseur est dans l’opération, il sort. Par exemple, s’il est long (il a acheté en espérant que le prix augmente) et observe une divergence baissière, il sort de sa position et vend.
  • Deuxièmement, profitez de la divergence à votre avantage. Par exemple, si l’investisseur voit une divergence baissière des actions de l’entreprise Z, il peut entrer avec des ventes à court terme. Ainsi, il emprunte une certaine quantité d’actions de cette société et les vend, en espérant les acheter à un prix plus bas dans un avenir proche.

Références de l’indicateur : Wilder, Welles, Jr. Nouveaux concepts en systèmes de négociation techniques. Recherche des tendances. MCLeansville, NC


Articles connexes