Paiement pour Order Flow (PFOF) : Qu’est-ce que c’est ?

Depuis l'introduction de Robinhood sur le marché des courtiers, un terme émerge régulièrement dans la presse et les médias, souvent méconnu des investisseurs : PFOF, ou paiement pour Order Flow.

Dans l'article d'aujourd'hui, je clarifie rapidement le fonctionnement de ce concept. Il est essentiel de comprendre ce principe pour éviter des pertes financières avec les courtiers utilisant ce modèle. Focus sur les PFOF.

i pfof

Qu'est-ce que le PFOF ou Paiement par Flux d'Ordres ?

Le PFOF, acronyme de Payment per order flow, signifie en français paiement par flux d'ordres. C'est une source de revenus pour les courtiers. Ils perçoivent des commissions des centres d'exécution, tels que les hedge funds, les bourses alternatives ou les MTFs. Cela se fait en leur transmettant des ordres clients, plutôt que de les diriger vers les principaux centres de négociation.

Caractéristiques du PFOF

Explorons le contexte. Les courtiers tirent traditionnellement leurs revenus des commissions générées par les opérations de leurs clients. Récemment, de nouvelles sources de revenus indirects sont apparues dans le secteur des intermédiaires financiers. Elles ont mené à l'émergence de courtiers agissant comme contreparties des ordres des clients (market makers) ou percevant des revenus de la redirection des ordres vers des pools de liquidité.

L'introduction de Robinhood sur le marché américain marque un tournant. Ce courtier utilise le PFOF (Payment for Order Flow) comme modèle d'affaires. Avec sa promesse de zéro commission directe, Robinhood attire des millions de clients. Leurs opérations, au lieu d'être exécutées sur des marchés comme le Nasdaq, sont redirigées vers Citadel. Citadel est l'un des hedge funds les plus importants au monde et agit comme contrepartie pour ces opérations.

Dans ce modèle, le volume est clé. Pour chaque ordre client, Citadel réalise un petit bénéfice en achetant puis en vendant les actions aux clients de Robinhood. Ces gains, accumulés sur des millions d'opérations, génèrent des bénéfices extraordinaires pour Citadel et Robinhood.

Aux États-Unis, les courtiers sont tenus de présenter un rapport trimestriel. Ce rapport, connu sous le nom de Règle 606, détaille les revenus reçus de ces entités et le lieu d'exécution des opérations.

Quels courtiers utilisent le PFOF ?

Le modèle Robinhood s'est répandu parmi divers courtiers aux États-Unis et en Europe. Même les leaders du courtage mondial ont proposé à leurs clients le choix entre des commissions directes ou un modèle PFOF.

Toutefois, cette approche heurte la réglementation MIFID II en Europe. Cette dernière exige que les intermédiaires assurent à leurs clients la meilleure exécution de leurs ordres.

De ce fait, nombreux courtiers européens adoptant ce système proposent des transactions “sans commissions” sur les titres américains. Ils imposent toutefois une commission directe sur les actions européennes.

Ces courtiers ont souvent d'autres sources de revenus, telles que les commissions de change. Il reste cependant difficile de déterminer si ces sources constituent leur revenu principal.

Les courtiers pratiquant ce type d'opération en Europe incluent :

Fréquemment, bon nombre d'entre eux transmettent leurs ordres à Interactive Brokers, agissant en tant que prime broker. D'autres collaborent avec Citadel ou Equiduct.

Est-il légal d'utiliser le Paiement pour Order Flow ?

La Securities and Exchange Commission (SEC) ainsi que l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) ont soulevé des inquiétudes quant à l'intégrité des marchés face à ces incitations. Il apparaît ainsi logique d'envisager des restrictions sur leur utilisation, voire leur prohibition.

Et vous, quelle est votre opinion sur le paiement par flux d'ordres ?

👉 Découvrez par ailleurs une notion liée au PFOF : l'order flow

FAQ

Qu'est-ce que le paiement pour Order Flow (PFOF) dans le contexte des courtiers en bourse ?

Le paiement pour Order Flow (PFOF) est un modèle commercial utilisé par les courtiers en bourse. Il implique que les courtiers vendent les ordres de leurs clients à des entreprises de trading ou à des teneurs de marché en échange de commissions ou de rémunérations.

Comment fonctionne concrètement le modèle du PFOF ?

Le PFOF fonctionne en permettant aux courtiers de diriger les ordres de leurs clients vers des entreprises de trading ou des teneurs de marché, qui exécutent ensuite ces ordres. En retour, les courtiers reçoivent des paiements ou des commissions, ce qui peut influencer leurs pratiques commerciales.

Pourquoi est-il essentiel de comprendre le concept du PFOF en tant qu'investisseur ?

Comprendre le PFOF est essentiel car il peut avoir un impact sur l'exécution des ordres, les coûts de transaction et la qualité globale de l'expérience de trading. Les investisseurs doivent être conscients des éventuels conflits d'intérêts qui peuvent découler de ce modèle.

Articles connexes