Qu’est-ce qu’un courtier ?

Un courtier, ou broker, représente un intermédiaire financier spécifique. Cette entité, qu'elle soit individuelle ou collective, réalise des transactions d'achat et de vente sur les marchés financiers. Elle agit pour le compte d'un client, lui facturant un pourcentage en guise de commission. Pour saisir ce rôle, il convient de comprendre une subtilité. Dans l'univers des marchés financiers, l'acquisition d'un actif financier nécessite l'intervention d'un intermédiaire. Ce processus est semblable au rôle d'un “teneur de marché”, un autre acteur du domaine financier.

Qu'est-ce qu'un courtier ?

Pour le dire autrement, la réglementation impose que les entités physiques ou morales ne puissent pas opérer directement sur le marché. Elles doivent, en effet, passer obligatoirement par un intermédiaire. Concernant les types d'intermédiaires présents sur les marchés financiers, on distingue notamment le courtier. Cette figure représente un intermédiaire qui réalise des transactions d'achat et de vente pour le compte d'autrui. Par ailleurs, il y a le dealer, qui se distingue du courtier. En plus d'effectuer des transactions pour autrui, il peut aussi acheter et vendre des actifs en son propre nom.

Par conséquent, focalisons-nous sur le concept de courtier, ou broker, le sujet de notre discussion, et abordons ce type d'intermédiaire financier. Celui-ci peut être une personne ou une entreprise, exécutant des ordres d'achat et de vente de titres sur les marchés financiers pour le compte d'un tiers. Pour cette intermédiation, le courtier perçoit un pourcentage, une commission. Cela représente son bénéfice et sa principale source de revenus. Les courtiers sont réglementés sur les marchés. Ils doivent généralement être enregistrés et posséder les licences pertinentes pour opérer. Sans l'autorisation nécessaire, ils ne pourraient ni conseiller ni exécuter des ordres sur le marché.

Le broker financier

Avant de continuer, il convient de préciser que cet article traite du courtier financier. Autrement dit, il s'agit de l'intermédiaire permettant la négociation sur les marchés financiers. Cette clarification vise à éviter toute confusion avec d'autres types de courtiers. Par exemple, les courtiers hypothécaires, énergétiques ou d'assurances. Toutefois, nous aborderons ces derniers ultérieurement.

Différence entre courtier et teneur de marché

Pour appréhender ce sujet, il est essentiel de le comparer avec le concept de «dealer», ou teneur de marché. Ce dernier est également bien connu des investisseurs et du public. Ainsi, il est primordial de préciser que les opérateurs autorisés à agir sur les marchés financiers incluent le broker et le teneur de marché. En résumé, ces entités, qu'elles soient personnes physiques ou morales, figurent parmi les rares autorisées à intervenir directement en bourse. En parlant de courtier, nous faisons référence à un type spécifique d'intermédiaire financier.

Il offre aux investisseurs un accès aux marchés financiers. En effet, le courtier effectue l'achat et la vente d'actifs financiers pour ces derniers. Ainsi, il gère les actifs et perçoit une commission modeste. Cette rémunération, sous forme de pourcentage, constitue son profit. Par ailleurs, le dealer représente une autre forme d'intermédiaire financier. Ce rôle est similaire, mais distinct, de celui du courtier. Dans ce contexte, le teneur de marché est habilité à effectuer des transactions pour un tiers. Contrairement au courtier, le courtier peut aussi agir en son nom. Il peut donc acheter et vendre des titres comme s'il était lui-même un investisseur.

Ainsi, le dealer peut acquérir des actifs sans recourir au marché, contrairement au courtier. Il est ensuite capable de les transférer à des clients. Parallèlement, il a la possibilité de construire des portefeuilles personnels et pour ses clients. Fondamentalement, la distinction réside dans le rôle du courtier, agissant pour un tiers. Tandis que le dealer, outre cette capacité, peut agir pour son propre compte. Il se positionne alors comme un investisseur. Concernant le dealer, il est primordial de mentionner qu'il assume tous les risques, à la différence du courtier.

De même, en ce qui concerne leurs honoraires, ils s'associent souvent aux profits réalisés, plutôt que de percevoir des commissions directes, comme le ferait un broker. Par ailleurs, il convient de noter que le teneur de marché, contrairement au courtier, possède une expérience approfondie des marchés financiers. En effet, opérant en son nom propre et assumant davantage de risques, il acquiert une expertise notable. Cette expertise le pousse à endosser le rôle de teneur de marché. Ainsi, ce dernier agit en tant que conseiller et consultant. Notamment pour des opérations telles qu'une introduction en bourse ou une augmentation de capital.

Différence entre courtier et trader

Lorsque nous abordons les rôles de courtiers et de traders, une confusion commune survient. Beaucoup confondent ces deux termes, les assimilant à une seule et même entité. Toutefois, il est important de préciser qu'ils représentent deux fonctions distinctes. S'agissant du broker, tel que mentionné précédemment, nous faisons référence à un professionnel autorisé à intervenir sur les marchés financiers. Il agit pour le compte d'autrui, utilisant ses licences et enregistrements adéquats. Son rôle consiste à exécuter des ordres d'achat et de vente, pour lesquels il perçoit une commission.

Parlant du trader, il s'agit d'une personne qui, via un courtier, achète et vend des actifs sur le marché. Elle peut agir pour son propre compte ou pour autrui. Toutefois, comme souligné, cette opération n'est possible qu'avec la collaboration d'un courtier. En effet, le courtier est le seul agent habilité à intervenir directement sur les marchés. En résumé, bien que les rôles de trader et de courtier soient étroitement liés, ils représentent des profils nettement distincts.

Types de broker

Comme mentionné précédemment, outre le courtier financier, il existe divers types de courtiers aux fonctions distinctes. Il est important de noter que tous partagent un objectif commun : la vente. Parmi eux, les plus courants sont :

  • Courtier immobilier : spécialisé dans l'achat et la vente de biens immobiliers.
  • Courtier d'assurance : se concentre sur la vente d'assurances aux consommateurs.
  • Courtier énergétique : opère dans l'achat d'énergie sur le marché de gros et sa revente sur le marché de détail.
  • Courtier agricole : s'engage dans l'achat et la vente de produits agricoles.

En résumé, le courtier reste fidèle à son étymologie : un vendeur. Qu'ils vendent des actions ou des biens immobiliers, leur cœur de métier est la vente.

Courtier en ligne

Dans le contexte de la numérisation croissante, de nombreuses entreprises et individus ont adopté le modèle du courtier en ligne. Ce type d'intermédiaire, fondamentalement identique à un broker traditionnel, se distingue par l'usage d'une plate-forme numérique. Sur cette plate-forme, l'investisseur envoie des ordres au broker, qui les réalise sur les marchés financiers après les avoir examinés. La tendance actuelle voit la relation entre investisseurs et courtiers se déplacer majoritairement vers l'environnement en ligne. Ainsi, la numérisation, mentionnée précédemment, positionne le broker en ligne comme une option à la fois pratique et efficace pour naviguer sur les marchés.

Comment devenir un courtier en bourse?

Beaucoup de gens s'intéressent à cette profession, en partie grâce à des films comme “Le Loup de Wall Street” et “The Big Short”. Ces œuvres hollywoodiennes ont révélé au grand public l'existence des courtiers en bourse et leurs extravagances supposées dans la célèbre rue de New York. Toutefois, la réalité diffère souvent de la fiction, et cela pourrait s'appliquer ici.

Certaines salles de marché sont ainsi d'une sobriété assez ennuyeuse. Néanmoins, l'essentiel réside dans les démarches pour devenir courtier. Il est crucial de noter que la formation académique est indispensable, idéalement en économie, finances, ou ingénierie. Ces domaines sont fondamentaux pour exercer les fonctions requises. En outre, un master spécialisé ou une certification financière, telle que la certification CFA, peut favoriser votre positionnement lors d'un processus de sélection.

Cependant, il existe des exceptions. Une personne douée, même sans formation formelle, peut captiver l'intérêt d'un grand courtier ou d'une banque d'investissement.

En parlant de brokers, retrouvez ici notre sélection des meilleurs courtiers

FAQ

Qu'est-ce qu'un courtier et quel est son rôle dans les marchés financiers ?

Un courtier est un intermédiaire financier qui exécute des ordres d'achat et de vente d'actifs financiers pour le compte de ses clients. En échange, il perçoit une commission sur ces transactions.

Pourquoi a-t-on besoin d'un courtier pour investir sur les marchés financiers ?

L'acquisition ou la vente d'actifs financiers sur les marchés requiert l'expertise et l'accès qu'un courtier offre. Les brokers facilitent ces transactions et fournissent des conseils, si nécessaire.

Quelle différence existe-t-il entre un courtier et un teneur de marché ?

Bien que les deux jouent un rôle intermédiaire, un broker agit pour le compte de clients, tandis qu'un teneur de marché agit pour son propre compte, offrant des prix d'achat et de vente pour faciliter la liquidité du marché.

Articles connexes