Tout savoir sur le PEA jeune

Entre autres mesures, la Loi Pacte de 2019 a créé le PEA jeune. Ce dernier rend le PEA (Plan d’Épargne en Actions) accessible aux jeunes personnes rattachées au foyer fiscal de leurs parents, ce qui n’était pas possible avant cette loi. Ces jeunes peuvent donc désormais profiter des alléchants avantages fiscaux qu’offre le PEA.

Mais comment fonctionne véritablement ce PEA pour jeunes ? Quelles sont ses caractéristiques / particularités, ses avantages et ses inconvénients ? Quelle est sa fiscalité ? Nous vous expliquons tout dans ce guide.

Qu’est-ce qu’un PEA jeune ?

Le PEA jeune constitue une enveloppe d’épargne et d'investissement qui s’adresse spécialement aux jeunes Français. Ce dispositif permet aux jeunes personnes âgées de 18 ans à 25 ans d’investir en bourse tout en profitant d’avantages fiscaux très alléchants.

Lancé en 2019, il donne l’opportunité aux jeunes fiscalement rattachés au foyer fiscal de leurs parents de s’initier très tôt à l’investissement en bourse. En outre, il trouve toute son attractivité sur le long terme, car ses avantages fiscaux sont acquis au bout de 5 ans de détention du Plan.

PEA ou PEA jeune

Par ailleurs, vous pouvez décider de garder votre PEA jeune ouvert toute votre vie. Cette décision permet de conserver votre Plan sans avoir à en créer un nouveau après vos 25 ans (il deviendra automatiquement un PEA ordinaire lorsque vous aurez 26 ans).

Quelles différences entre le PEA et le PEA jeune ?

Les principales différences entre un Plan d’Épargne en Actions ou PEA classique et un PEA jeune concernent les personnes éligibles et les plafonds des versements. En effet, le PEA jeune s’adresse uniquement aux jeunes Français de 18 à 25 ans. Par contre, le PEA s’adresse à toute personne majeure ayant son foyer fiscal en France.

En outre, avec un PEA jeune, vous pouvez effectuer des versements d’un montant pouvant atteindre 20 000 €. Par contre, avec le PEA, le plafond des versements s’établit à 150 000 €.

Par ailleurs, le PEA jeune possède une particularité : il se transforme en PEA classique une fois que l’âge du titulaire dépasse 25 ans.

Quant aux aspects tels que les titres éligibles, la fiscalité, les modalités de versements, les frais, ils sont les mêmes pour le PEA et le PEA jeune.

Le tableau ci-dessous récapitule les différences entre le PEA jeune et le PEA classique.

ÉlémentPEAPEA Jeune
Personnes éligiblesPersonne physique majeure ayant son domicile fiscal en France.Jeune français de 18 à 25 ans rattaché au foyer fiscal d’un/des parents.
Titres éligiblesTitres d’entreprises ayant leur siège social dans l’UE ou l’EEE.Titres d’entreprises ayant leur siège social dans l’UE ou l’EEE.
Plafond des versements150 000 €20 000 €
Fonctionnement– Un compte-espèces reçoit les versements et les gains.
– Un compte-titres conserve les titres éligibles achetés.
– Le Plan est clôturé si le titulaire effectue un retrait avant 5 ans de détention.
– Idem que pour le PEA.
– Le PEA Jeune se transforme en PEA classique lorsque le titulaire atteint 26 ans.
FraisDéfinis par la Loi Pacte.Définis par la Loi Pacte.
Fiscalité– Après 5 ans de détention, les retraits de gains sont exonérés d’IR (12,8 %). Ils ne sont soumis qu’aux prélèvements sociaux (17,2 %).
– Les retraits de gains sont soumis à l’IR (12,8 %) et aux prélèvements sociaux (17,2 %) s’ils interviennent avant 5 ans d’existence du Plan.
Idem que pour le PEA.

Comment fonctionne le Plan d’Épargne Jeune ou PEA jeune ?

Le PEA jeune fonctionne comme le PEA classique. L'investisseur peut y déposer des fonds et les utiliser pour acheter des titres éligibles. Précisément, le PEA jeune vous donne accès à deux comptes. Il s’agit de comptes liés : compte-espèces et compte-titres. Et en tant qu’utilisateur, vous pouvez ne pas vous rendre compte que votre compte PEA est subdivisé de cette façon.

Le compte espèces

Ce compte reçoit vos versements en espèces dans le cadre de votre PEA jeune. Cet argent reste dans ce compte jusqu’à ce qu’il soit utilisé pour acheter des titres. En outre, ce compte reçoit également les gains que génèrent vos investissements.

Ainsi, lorsque vos placements produisent des intérêts ou des dividendes, ceux-ci vont dans le compte-espèces de votre PEA jeune, et non dans votre compte courant chez l’établissement. Il en est de même pour les plus-values que vous pouvez recevoir en revendant certains titres.

Le compte-titres

Le compte-titres par contre ne reçoit pas d’espèces. Il ne reçoit et ne conserve que les titres ou actifs financiers dans lesquels vous investissez. Les actifs que vous achetez avec l’argent qui se trouve dans votre compte-espèces.

Ainsi, lorsque vous effectuez des versements, ceux-ci vont dans votre compte-espèces. Puis, lorsque vous utilisez ces versements pour acheter des titres, ces derniers, une fois acquis, vont dans le compte-titres. Et lorsque vos placements génèrent des revenus (plus-values, dividendes, intérêts), ces derniers vont dans le compte-espèces, car le compte-titres ne conserve pas des espèces / liquidités.

Par ailleurs, la principale particularité du PEA jeune (par rapport au PEA) est qu’il se transforme en PEA classique, lorsque le jeune qui le détient atteint 26 ans. Et lorsque cela se produit, le PEA conserve l’ancienneté et les avantages fiscaux de l’ancien PEA jeune.

Quels sont les actions et titres éligibles au PEA jeune ?

Le PEA Jeune permet d'investir les mêmes types de titres que le PEA ordinaire. Il s’agit de titres d’entreprises dont le siège social se trouve dans un État de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE).

Ou ouvrir un PEA jeune

Plus concrètement, voici les titres dans lesquels vous pouvez investir avec un PEA jeune :

  • Actions (cotées et non cotées).
  • Certificats coopératifs, mutualistes, d’investissement.
  • Parts de SARL.
  • Parts de placements collectifs (fonds, sicav, ETF, etc.). Dans ce cas, lesdits placements devront être investis à au moins 75 % en titres d’entreprises au PEA. Il s’agit donc des titres d’entreprises dont le siège se trouve dans l’UE ou dans l’EEE.

Néanmoins, puisqu’il s’agit d’un Plan pour jeunes investisseurs, il serait prudent pour ces derniers de commencer par privilégier les titres qui sont plus diversifiés et présentent moins de risque. C’est le cas des ETF et des autres fonds ou des parts de placements collectifs.

Qui peut ouvrir un PEA Jeune ?

En bref, toute personne française qui remplit les deux conditions suivantes peut ouvrir un PEA jeune :

  • Appartenir à la tranche d'âge 18-25 ans ;
  • Être rattaché (fiscalement) au foyer fiscal d’un/des parents. Le rattachement au foyer fiscal d’un/des tuteurs légaux permet de remplir cette condition, à défaut de celui des parents.

Et puisqu’un jeune ne plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents à plus de 25 ans, lorsqu’il dépasse cet âge, son PEA jeune devient un PEA ordinaire. Ce dernier possède tout de même une maturité fiscale égale à celle du PEA jeune.

Ainsi, si vous avez ouvert un PEA jeune à 18 ans, lorsque vous aurez 26 ans, il deviendra un PEA. Et ce dernier aura une maturité de 8 ans (18 ans à 26 ans) à ce moment-là, et non de 0 année.

Toutefois, pour les jeunes en situation de handicap, la limite d’âge du PEA jeune ne tient plus. En effet, une personne en situation de handicap peut être rattachée au foyer fiscal de ses parents jusqu’à un âge illimité.

Comment ouvrir un PEA Jeune ?

Pour ouvrir un PEA jeune, il suffit pour celui qui remplit les conditions d’éligibilité de choisir un établissement bancaire ou un courtier PEA. Puis, il faut contacter les agents ou les conseillers de l’établissement et faire part de son souhait.

Ces conseillers indiqueront la démarche à suivre. Celle-ci consiste généralement à remplir un formulaire et à fournir quelques justificatifs. Lorsque cela est fait, votre compte est ouvert. Vous pouvez effectuer des versements et utiliser ces derniers pour acheter des titres éligibles. Nous détaillons ces étapes ci-dessous.

Étape 1 : Choisir un prestataire / intermédiaire

Commencez par rechercher les banques ou les courtiers (physiques ou en ligne) qui proposent le PEA jeune. Ensuite, procédez par évaluation et par comparaison des offres des différents prestataires.

Vous pouvez même comparer les établissements / courtiers deux à deux, comme c’est le cas dans notre comparatif Fortuneo vs Bourse Direct. Quoi qu’il en soit, vérifiez les éléments tels que les frais, le service à la clientèle, les plateformes d’investissement, etc. Enfin, choisissez le prestataire qui vous convient le mieux.

Étape 2 : Prendre attache avec un conseiller de l’établissement choisi 

Contactez un conseiller / agent de l'établissement choisi. Faites part de votre demande ou souhait d’ouvrir un PEA jeune. Il vous indiquera la procédure à suivre. Ensuite, préparez les documents nécessaires et exigés par l’établissement. Il s’agit très souvent des pièces identitaires, d’un justificatif de domicile et éventuellement un numéro d'identification fiscale. Enfin, remplissez le formulaire de demande fourni par le prestataire et téléversez / envoyez vos justificatifs.

Étape 3 : effectuer des versements

Une fois votre demande approuvée et le compte ouvert, il vous faut déposer des fonds dans votre compte PEA jeune. C’est grâce à ces fonds que vous pouvez commencer à investir. Les versements s’effectuent en espèces. Et comme nous l’avons expliqué plus haut, ces versements vont dans le compte-espèces de votre Plan.

En outre, notez que le choix du montant et de la fréquence de versements vous incombe généralement. Certains prestataires vous donnent même la possibilité de programmer ou d’automatiser vos versements.

Par ailleurs, en général, les établissements n’exigent aucun dépôt minimum. Mais certains peuvent en exiger, ou du moins vous encourager à / ou vous recommander de verser un montant minimum précis.

Étape 5 : commencer à investir

À cette étape, il suffit d’utiliser l’argent que vous avez versé dans le compte-espèces de votre PEA jeune pour acheter des titres. En pratique, vous devez juste vous rendre sur la plateforme d’investissement de votre établissement.

Puis, vous devez chercher des titres éligibles. Ces derniers sont généralement faciles à trouver, et la plateforme peut vous indiquer tous les titres éligibles au PEA et donc au PEA jeune. Une fois que vous repérez ces titres, choisissez ceux dans lesquels vous souhaitez investir (après des analyses).

Enfin, cliquez sur le titre de votre choix (ou déroulez le menu des actions à effectuer) et choisissez l’option Acheter ou Achat. Il ne vous restera plus qu’à remplir le formulaire de passation d’ordre (titre concerné, code, montant, quantité, etc.) et à valider.

Frais et fiscalité du PEA Jeune

Sur le plan fiscal et tarifaire, le PEA jeune connaît le même traitement que le PEA ordinaire.

Fiscalité du PEA jeune

Fiscalité du PEA jeune

En ce qui concerne précisément de la fiscalité du PEA jeunes, elle est similaire à la fiscalité du PEA et peut se résumer aux points ci-dessous :

  • Seuls les gains (dividendes, intérêts, plus-values sur cession de titres) peuvent être taxés. Et leur imposition n’intervient que lors de leur retrait.
  • Si un retrait de gains s’effectue lorsque le PEA jeune a été détenu pendant moins de 5 ans, les gains concernés sont soumis à la flat tax de 30 % : 12,8 % d’impôt sur le revenu (IR) + 17,2 % de prélèvements sociaux.
  • Mais si le retrait de gains s’effectue lorsque le PEA jeune a été détenu pendant au 5 ans, les gains concernés sont exonérés d’impôt sur le revenu et soumis uniquement aux prélèvements sociaux de 17,2 %.

À l’instar du PEA, le PEA jeune est donc fiscalement avantageux lorsque vous le détenez pendant au moins 5 ans avant d’effectuer des retraits de gains (dividendes, intérêts, plus-values sur cession de titres).

Frais du PEA jeune

Les frais qu’un titulaire paye dans le cadre du PEA jeune pour divers services (ouverture, négociation, tenue de compte, etc.) varient selon les établissements. Néanmoins, il existe des plafonds légaux pour ces frais.

Ainsi, quel que soit l’établissement chez qui vous avez un Plan, les frais n’excèdent pas les plafonds définis par la Loi Pacte. Nous présentons ces limites de frais dans le tableau ci-dessous.

Type de fraisMontant maximum
Ouverture.10 €.
Droits de garde (tenue de compte).– Valeur globale du Plan x 0,4 %.
– S’il y a des frais supplémentaires, ceux-ci ne doivent pas excéder 5 € par ligne (pour les titres cotés) ou 25 € par ligne (pour les titres non cotés).
Négociations / transactions (ordres d’achat/vente).– S’il s’agit d’un ordre passé via un canal dématérialisé : frais = montant de la transaction x 0,5 %.
– S’il s’agit d’un ordre passé via un autre canal : frais = montant de la transaction x 1,2 %.
Transfert et clôture du Plan.– Pour les titres non cotés : 50 € au plus par ligne.
– Pour les titres cotés : 15 € au plus par ligne.
Quoi qu’il en soit et quel que soit le nombre de lignes du portefeuille / du Plan, le montant total de ces frais est plafonné à 150 €.

S’agissant des frais de négociation, notez que plusieurs établissements scindent ces frais selon le montant de la transaction (moins de 500 €, 500 € à 1 000 €…). Ils peuvent aussi les exprimer en frais fixes. Mais ils le font toujours de manière à respecter les plafonds légaux. Par ailleurs, comme avec le PEA Fortuneo, certains frais peuvent varier selon votre activité de négociation (le nombre de transactions que vous effectuez par mois).

Quelles sont les caractéristiques du PEA jeune ?

Le compte PEA jeune partage de nombreuses caractéristiques avec son homologue classique. Ces caractéristiques concernent principalement les conditions d’éligibilité, les plafonds de versement, le dépôt minimum et plus. Nous les présentons dans le tableau ci-dessous.

ÉlémentCaractéristique du PEA jeune
Personnes éligiblesJeune français de 18 à 25 ans rattaché au foyer fiscal d’un/des parents.
Entreprises éligiblesEntreprises ayant leur siège social dans l’UE ou l’EEE.
Titres éligibles– Actions (cotées et non cotées).
– Certificats coopératifs, mutualistes, d’investissement.
– Parts de SARL.
– Parts de placements collectifs (fonds, sicav, ETF, etc.) investis à au moins 75 % en titres d’entreprises au PEA.
Plafond des versements20 000 €
Fonctionnement– Un compte-espèces reçoit les versements et les gains.
– Un compte-titres conserve les titres éligibles achetés.
– Le Plan est clôturé si le titulaire effectue un retrait avant 5 ans de détention.
– Le Plan se transforme en PEA classique lorsque le titulaire atteint 26 ans.
FraisVarient selon les établissements, sans excéder les plafonds légaux définis par la Loi Pacte.
Fiscalité– Après 5 ans de détention, les retraits de gains sont exonérés d’IR (12,8 %). Ils ne sont soumis qu’aux prélèvements sociaux (17,2 %).
– Les retraits de gains sont soumis à l’IR (12,8 %) et aux prélèvements sociaux (17,2 %) s’ils interviennent avant 5 ans d’existence du Plan.
Versement minimum.Aucun.

Quels sont les inconvénients d’un PEA jeune ?

Les « inconvénients » du PEA jeune proviennent de ses modalités et ses conditions. Ils peuvent se résumer aux points suivants :

  • Limitation des versements à 20 000 €.
  • Usage impossible de l’effet de levier.
  • Perte des avantages fiscaux et clôture du compte si vous effectuez un retrait lorsque le Plan possède moins de 5 ans d’âge.
  • Aucune garantie de rendement (cela vaut pour bon nombre d’autres produits d’investissement).

Quels sont les avantages d’un PEA jeune ?

Le PEA jeune constitue une solution attractive pour les personnes de 18 à 25 ans qui souhaitent épargner / placer leur argent sur des titres cotés ou non tout en bénéficiant de conditions fiscales avantageuses. Il permet aussi d’ouvrir un PEA très tôt et de débloquer les avantages fiscaux du Plan rapidement lorsqu’on devient adulte. En résumé, voici les avantages du PEA jeune :

  • Ouverture possible dès 18 ans.
  • Transformation du Plan en PEA classique dès que le titulaire atteint 26 ans.
  • Conservation de la maturité ou de l’antériorité fiscale du Plan lorsqu’il devient un PEA classique.
  • Exonération d’impôt sur le revenu pour les retraits de gains effectués après au moins 5 ans de détention du Plan.
  • Frais ne pouvant pas excéder les plafonds légaux de la Loi Pacte.
  • Ouverture facile.
  • Aucun dépôt minimum exigé.

Où ouvrir un PEA jeune ?

Vous pouvez ouvrir un PEA jeune auprès d’un établissement bancaire ou d’un courtier qui propose cette enveloppe d’investissement. Plus explicitement, il s’agit des prestataires suivants :

  • Établissements de crédit (banques et consorts).
  • Entreprises d’investissement ; intermédiaires financiers.
  • Sociétés d’assurance.
  • Établissements publics : Banque Postale, Banque de France, Caisse des Dépôts et Consignations.

Consultez notre comparatif des meilleurs PEA pour trouver facilement le top des établissements où ouvrir un PEA jeune.

Vous souhaitez ouvrir un PEA Jeune ? Ces articles pourraient vous intéresser :

FAQ

Puis-je ouvrir un PEA jeune si j'ai plus de 25 ans ?

Non, le PEA Jeune est spécifiquement conçu pour les jeunes Français de 18 à 25 ans. Cependant, vous pouvez ouvrir un compte PEA classique si vous avez plus de 25 ans.

Quel est le véritable intérêt d’ouvrir un PEA jeune ?

L’intérêt d’ouvrir un PEA jeune vient de ce qu’il vous initie très tôt à l’épargne et à l’investissement (l’investissement en bourse particulièrement). Mieux encore, il permet de disposer assez tôt, lorsque vous aurez plus de 25 ans, d’un PEA classique qui bénéficie de tous les avantages fiscaux (sans plus avoir à attendre 5 ans). En effet, le PEA jeune devient un PEA classique dès que son titulaire atteint 26 ans.

Combien faut-il verser dans un PEA jeune ?

Tout dépend de vous et de vos objectifs d’épargne et d’investissement. En général, les versements sont libres et aucun montant minimum n’est exigé. Par ailleurs, certains établissements permettent d’effectuer des versements automatiques ou programmés.

Comment ouvrir un compte PEA jeune ?

Pour ouvrir un PEA jeune, il suffit de choisir un établissement bancaire ou un courtier proposant cette enveloppe d’investissement. Puis, il faut contacter les agents ou les conseillers de l’établissement et faire part de votre souhait. Ensuite, vous devez fournir quelques justificatifs et remplir un formulaire. Enfin, votre compte est ouvert et vous pouvez effectuer des versements et utiliser ces derniers pour acheter des titres éligibles.

Articles connexes