La bourse : qu’est-ce que c’est ?

Autour de la bourse, de nombreux mythes et idées reçues circulent. Dans cet article, je m'efforcerai de démystifier ces notions. En effet, les programmes éducatifs abordent rarement en détail le fonctionnement des marchés financiers. Par conséquent, de nombreuses interrogations surgissent sur la manière d'investir et sur l'importance des bourses.

La bourse : qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce que la bourse ?

La bourse de valeurs est un lieu d'échange pour divers actifs tels que les actions, futures, ETFs et autres. Économiquement parlant, elle représente un carrefour. D'un côté, on trouve les entreprises cherchant du financement. De l'autre, les investisseurs en quête d'opportunités pour valoriser leur épargne.

Quelle est la fonction de la bourse dans l'économie ?

Les rôles essentiels du marché boursier comprennent :

  • Orienter l'épargne vers des investissements fructueux.
  • Faciliter la rencontre entre ceux qui cherchent du capital et les épargnants.
  • Offrir de la liquidité aux placements.
  • Garantir la fixation des prix du marché.
  • Favoriser une répartition judicieuse des ressources.
  • Contribuer à la valorisation des actifs financiers. En effet, le prix de ces produits reflète leur valeur réelle sur le marché.

Combien de bourses y a-t-il dans le monde ?

Chaque nation choisit de mettre en place, ou non, un dispositif reliant épargnants et investisseurs. À ce jour, plus de 70 pays ont instauré un marché financier. Intéressant à noter, dans les pays les plus avancés, il peut exister plusieurs bourses.

En effet, les bourses sont des entités privées. Elles gèrent les systèmes électroniques, s'occupent de l'exécution des ordres, de la cotation et plus encore. Leur rôle majeur est de simplifier l'entrée des entreprises nationales sur les marchés financiers et d'assurer la fluidité de ces marchés.

Comment sont classées les bourses ?

Les bourses, tant mondiales que nationales, peuvent être catégorisées selon plusieurs critères :

  • Selon le type d'actif échangé :
    • Marchés actions
    • Marchés de dérivés : tels que les futures et les options
    • Marchés des devises
    • Marchés de la dette
  • Selon la liquidité et les modalités de cotation :
    • Marchés principaux : comme le Nyse, BME, Nasdaq
    • Marchés alternatifs : tel que AIM, BME Growth, MTFs.

Quelles sont les principales bourses du monde ?

Le journalisme a parfois semé la confusion chez le grand public. En effet, beaucoup assimilent la bourse d'un pays à son indice principal.

Prenons un exemple : la bourse française n'est pas le CAC 40. En effet, le CAC 40 est simplement un indice regroupant certaines actions cotées sur le marché français.

Voici un aperçu des principales bourses mondiales :

  • Bourses des États-Unis :
    • Nasdaq : axée initialement sur la technologie et la biotechnologie.
    • NYSE : la bourse centrale des États-Unis.
    • CME : dédiée aux futures et options.
  • Bourses européennes :
    • Xetra : en Allemagne.
    • Euronext : un titan ayant racheté plusieurs bourses européennes comme l'italienne, la portugaise, la française, la néerlandaise.
    • OMX : englobe les bourses nordiques.
    • SIX : basée en Suisse et ayant récemment acquis le marché espagnol BME.
    • Eurex : spécialisée dans les dérivés européens.
  • Bourses asiatiques :
    • Hong Kong
    • Tokyo
    • Shenzen
    • Singapour
  • Bourses d'Amérique latine :
    • BMV et BIVA : au Mexique.
    • Bourse de Santiago
    • Bourse de Buenos Aires.

Il est crucial de bien distinguer les marchés financiers de leurs indices respectifs.

Comment fonctionne la bourse ?

Les entreprises en bourse affichent un prix déterminé par l'offre et la demande. Il est primordial de différencier la valeur du prix. En effet, une entreprise peut présenter un prix de X, élevé aujourd'hui et faible demain. Néanmoins, la valeur intrinsèque de l'entreprise ne change pas.

Déterminer si le prix est en dessous de la véritable valeur d'une entreprise est l'art des investisseurs professionnels. Cette tâche s'avère souvent complexe.

Plongeons maintenant dans des interrogations courantes concernant le fonctionnement boursier.

Toutes les entreprises sont-elles cotées en bourse ? Est-ce obligatoire ?

Être coté en bourse n'est pas une obligation pour les entreprises. Chaque société décide librement si elle souhaite vendre une fraction de ses actions à d'autres investisseurs. De grandes entreprises célèbres, telles que Auchan, Decathlon ou Chanel, n'ont pas choisi cette voie et ne sont pas cotées en bourse.

Pourquoi les entreprises entrent-elles en bourse ?

La raison première poussant les entreprises à entrer en bourse est la recherche de financements. En cédant une part de leurs actions, elles peuvent acquérir des fonds pour s'expanser à l'international ou pour des projets nécessitant d'importants capitaux.

D'autres motivations peuvent inclure :

  • Augmenter la notoriété de la marque ou de l'entreprise.
  • Accroître la liquidité des actionnaires existants.
  • Obtenir une évaluation objective de l'entreprise sur le marché.
  • Constituer une base d'actionnaires vaste et solide.
  • Renforcer l'indépendance et l'autonomie financières.
  • Réduire le risque associé à l'entreprise.
  • Optimiser ou renouveler la gestion interne.
  • Rehausser l'image et la perception de l'entreprise.

Quelles conditions une entreprise doit-elle remplir pour entrer en bourse ?

S'introduire en bourse est une étape importante pour une entreprise, qui lui permet d'accéder à de nouveaux moyens de financement. En France, le processus est encadré par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Les conditions pour s'introduire en bourse dépendent de la place de cotation choisie. Euronext Paris, le principal marché boursier français, est divisé en plusieurs compartiments : Euronext (compartiments A, B et C) et Euronext Growth.

Voici un aperçu des conditions générales à remplir pour s'introduire sur ces marchés :

  1. Euronext Paris (compartiments A, B et C) :
    • Historique de bénéfices : Une entreprise doit généralement présenter au moins trois années d'antériorité comptable.
    • Publication : L'entreprise doit publier un prospectus, approuvé par l'AMF, détaillant les risques, l'activité, la stratégie, et les données financières.
    • Diffusion au public : Une certaine fraction du capital (généralement autour de 25%) doit être mise à la disposition du public.
    • Valorisation minimale : Il n'y a pas de critère de capitalisation minimale pour les compartiments B et C, mais le compartiment A exige généralement une capitalisation supérieure à 1 milliard d'euros.
  2. Euronext Growth (anciennement Alternext) :
    • Historique : Deux années d'antériorité comptable sont souvent suffisantes.
    • Document d'information : Au lieu d'un prospectus complet, l'entreprise peut se contenter d'un document d'information allégé.
    • Diffusion au public : Généralement, 10% du capital doit être mis à la disposition du public.
    • Valorisation minimale : Aucune capitalisation boursière minimale n'est requise.
    • Engagement de transparence : L'entreprise doit s'engager à respecter les obligations d'information périodique et continue.
  3. Autres conditions générales :
    • Statuts : Ils doivent être conformes aux exigences de la réglementation boursière.
    • Information financière : L'entreprise doit fournir ses états financiers, souvent audités.
    • Conseil d'administration : Certains marchés exigent un nombre minimal d'administrateurs indépendants.

Procédures pour entrer en bourse

Différentes méthodes permettent à une entreprise d'entrer en bourse. Parmi celles-ci, nous retiendrons :

  • Offre Publique de Vente (OPV) : Elle permet l'introduction de nouveaux actionnaires via la vente d'actions déjà existantes. Il s'agit donc de céder des actions des actionnaires actuels sans créer de nouvelles actions.
  • Offre Publique de Souscription (OPS) : À travers cette procédure, une entreprise met en vente de nouvelles actions, découlant d'une augmentation de son capital.
  • Listing : Cette démarche consiste à solliciter directement l'admission à la cotation en bourse, sans la nécessité d'une OPV.

Chacune de ces options répond à des besoins et des contextes spécifiques pour l'entreprise.

Comment puis-je investir en bourse ?

Pour investir sur les marchés boursiers, on ne peut plus simplement se présenter et acheter des actions comme on le voit dans certains films. Les scènes où des individus s'exclament et négocient bruyamment sont révolues. Aujourd'hui, les courtiers sont les intermédiaires incontournables pour toute transaction boursière.

Comment acheter des actions en bourse ?

Les courtiers, en tant que membres officiels de la bourse, vous offrent la possibilité d'acquérir des actions moyennant une commission. Cependant, tous n'ont pas un accès universel à tous les marchés. De plus, dans une optique de réduction des frais, nombre d'entre eux se limitent aux marchés alternatifs, qui présentent des coûts moindres.

Ces ressources vous fourniront des informations pertinentes pour faire un choix éclairé en matières de courtiers, et d'actions à acquérir :

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour toute question. Nous avons tous été débutants un jour, autant vous éviter certaines erreurs !

FAQ

1. Qu'est-ce qu'une action en bourse ?

Une action est une part de propriété dans une entreprise. En achetant des actions, l'investisseur devient actionnaire et possède une fraction de cette société.

2. Pourquoi les entreprises vont-elles en bourse ?

Les entreprises entrent en bourse pour lever des capitaux. Cela leur permet de financer leur croissance, de rembourser leurs dettes ou de réaliser d'autres objectifs stratégiques.

3. Comment les investisseurs profitent-ils de la bourse ?

Les investisseurs peuvent valoriser leur épargne en achetant des actifs à bas prix et en les vendant plus cher. De plus, certains actifs, comme les actions, peuvent générer des dividendes.

4. Quels sont les autres actifs échangés en bourse, à part les actions ?

Outre les actions, on trouve en bourse d'autres actifs comme les futures, ETFs, et divers instruments financiers permettant d'investir ou de se couvrir contre les risques.

Articles connexes