Free Cash Flow : qu’est-ce que c’est ?

Le Free Cash Flow (FCF) ou flux de trésorerie libre est l'une des différentes formes de mesure des flux de trésorerie ou de trésorerie utilisées dans l'évaluation des projets d'investissement des entreprises.

Comme nous l'analyserons ci-dessous, le Free Cash Flow représente le flux de fonds généré par l'entreprise, quelle que soit la manière dont il est financé. De même, pour compléter le contenu, nous connaîtrons la façon de calculer le FCF à travers sa formule mathématique simple.

Free cash flow

Free cash flow : de quoi s'agit-il ?

Tout d'abord, il est important de souligner ce qu'est le flux de trésorerie pour comprendre exactement ce qu'est le Free Cash Flow.

Le flux de trésorerie n'est rien de plus qu'un rapport financier où sont reflétés à la fois les recettes et les dépenses nettes d'une corporation.

Ce calcul simple où les recettes et les dépenses sont respectivement soustraites donne une vision complète de la situation financière de l'entreprise. C'est également une expression de liquidité d'entreprise et de sa capacité à faire face à ses dettes et à ses dépenses financières.

Aujourd'hui, il existe différentes façons de mesurer le flux de trésorerie. Nous pouvons citer le flux de trésorerie pour les actionnaires (ECF), le flux de trésorerie de capital (CCF), le flux de trésorerie opérationnel ou le flux de trésorerie libre ou Free Cash Flow. Nous nous concentrerons sur ce dernier.

Qu'est-ce que le Free Cash Flow d'une entreprise ?

Traduit en français comme « Flux de trésorerie libre », il s'agit d'un rapport ou d'un indicateur financier qui mesure fondamentalement les flux de trésorerie. Ce flux provient de l'argent généré par l'entreprise ou les activités productives de l'entreprise en déduisant les dépenses de production.

Le résultat final permet d'identifier le montant d'argent disponible pour payer les investisseurs et les créanciers. D'autre part, il offre la possibilité de séparer le capital pour savoir où il peut être réinvesti.

Qu'indique le flux de trésorerie ?

En gros, le FCF est un indicateur de la situation financière de l'entreprise. Il montre le montant ou le flux net de trésorerie dont elle dispose après déduction des dépenses opérationnelles. Cela comprend les investissements et les matières premières de production.

Ainsi, les dirigeants pourront prendre de meilleures décisions quant à la façon de réinvestir l'argent excédentaire, produit de l'exploitation brute de l'entreprise.

En même temps, c'est un indicateur qui révèle si les investissements nécessaires pour maintenir l'entreprise ou les intérêts et les dividendes payés sont trop élevés par rapport au flux de trésorerie généré.

C'est pourquoi, il est couramment utilisé par les analystes et les investisseurs. Il permet de déterminer la capacité réelle de génération de bénéfices d'une entreprise par opposition au Bénéfice Net Comptable.

Quels sont les types de Free Cash Flow qui existent ?

Abordant plus en profondeur le concept. Il est pertinent de souligner les moyens dont il est divisé, c'est-à-dire sa typologie. Partant de cette prémisse, nous avons :

Free Cash Flow Levered

C'est le calcul dérivé du FCF original. Son résultat exprime l'argent net ou réel dont dispose l'entreprise après déduction des dépenses opérationnelles. Cela comprend les dettes et certains aspects fiscaux.

D'un autre côté, il est connu sous le nom de Flux de Trésorerie Libre pour les Actionnaire. Le montant d'argent résultant sera distribué entre les principaux investisseurs du projet en question.

Free Cash Flow Unlevered

Lorsqu'une entreprise se consacre à l'exploitation d'un produit, d'un service ou d'un bien, elle reçoit une rémunération ou un bénéfice à cet égard. L'argent qu'elle peut produire sera proportionnel à son activité opérationnelle. En outre, avec le Free Cash Flow Unlevered, on détermine de quel montant elle disposera pour assumer des dettes.

Parallèlement, il est également attribué le nom de Flux de Trésorerie Libre au service de la dette. En effet, l'argent restant sera distribué aux détenteurs de dette.

Comment calculer le flux de trésorerie ?

Voici la formule pour le calculer :

Free Cash Flow = Flux de trésorerie opérationnel – Dépenses en capital

Où :

  • Flux de trésorerie opérationnel : représente le montant d'argent que génère une entreprise à travers ses opérations commerciales. Il est calculé en soustrayant les dépenses totales des recettes totales de l'entreprise. La formule est :

Flux de trésorerie opérationnel = Recettes totales – Dépenses totales

  • Dépenses en capital : représente les dépenses engagées par une entreprise pour des investissements en capital. Elles incluent l'achat de machines et d'équipements, la construction d'installations, etc. Les dépenses en capital sont déduites du flux de trésorerie opérationnel. Elles permettent de déterminer le montant d'argent disponible après que l'entreprise a effectué ses investissements en capital.

Il est important de noter qu'il existe différentes variantes du Free Cash Flow qui peuvent inclure d'autres facteurs. On distingue par exemple les impôts et les changements dans le capital de travail. Cependant, la formule de base du Free Cash Flow est celle qui est indiquée ci-dessus.

Que signifie un Free Cash Flow négatif ?

Comme on peut s'y attendre, un Free Cash Flow négatif ou en baisse indique que l'entreprise ne génère pas un flux de trésorerie net efficace à partir de sa productivité.

Dans des cas extrêmes, c'est synonyme de prises de décisions drastiques, telles que la vente de certaines de ses investissements, actions ou augmentation des titres de dette. Tout cela en fonction de conserver des marges et des niveaux opérationnels optimaux pour ses revenus.

Cela peut également vous indiquer un déséquilibre stratégique ou tactique dans le bilan des paiements et des recettes de l'entreprise.

Résultat positif du Free Cash Flow

Au contraire, un résultat positif du Free Cash Flow symbolise une entreprise saine financièrement. En essence, un flux de trésorerie net élevé est une qualité que dégagent les entreprises rentables et en constante croissance.

C'est également un indicateur clair que l'entreprise peut payer ses investisseurs et créanciers, ainsi que faire face à ses dépenses opérationnelles et continuer à réinvestir.

Ratios qui utilisent le Free Cash Flow

Pour évaluer une entreprise, les ratios basés sur cette métrique sont indispensables.

  • Rappelez-vous que vous devez le comparer à des entreprises similaires et à l'historique du secteur et de l'entreprise elle-même.
  • Tenez compte du type d'entreprise et du pays où elle se trouve.
    • Par exemple, les entreprises japonaises sont des générateurs de trésorerie mais ont ensuite une attribution de celle-ci qui peut être discutable.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, le Free Cash Flow ou le flux de trésorerie libre est l'une des principales mesures pour mesurer la rentabilité d'une entreprise.

Les actionnaires et propriétaires devront prendre en compte et contrôler ce flux, car il représente l'argent qui reste disponible pour réinvestir dans l'entreprise, c'est-à-dire pour acquérir de nouveaux actifs, payer les dettes à l'avance, distribuer des dividendes ou le conserver en réserve.

N'oubliez pas que si vous avez des questions ou avez besoin d'informations supplémentaires, veuillez commenter ci-dessous et nous vous répondrons avec plaisir.

Articles connexes