Cash-flow : les définitions, et différents types

Que signifie la notion de cash-flow ? Nous avons précédemment défini des indicateurs tels que le PER (Price Earnings Ratio), le rendement par dividende et le BPA (Bénéfice Par Action). Également, nous avons détaillé l'analyse de certains ratios fondamentaux pour évaluer une entreprise. Explorons les variables déterminant la rentabilité d'une entreprise pour faciliter la comparaison au sein d'un secteur.

Le flux de trésorerie est fréquemment mentionné, en particulier par les analystes, car c'est un outil clé dans l'évaluation des entreprises. Mais qu'est-ce que le cash flow ? Quels types existent ? Et surtout, comment les interpréter ?

Cash-flow

Qu'est-ce qu'un cash-flow ?

Le flux de trésorerie est une mesure essentielle pour évaluer la viabilité d'une entreprise. La pérennité de l'entreprise repose sur sa capacité à maintenir un flux de trésorerie entrant supérieur aux sorties.

Il existe trois catégories principales de flux de trésorerie au sein d'une entreprise.

Pour ceux désireux d'approfondir les fondements, un guide sur la bourse est disponible au téléchargement.

Free cash-flow formule

👉 Comment analyser une entreprise par les ratios fondamentaux ?

Les trois types de cash-flow

  • Flux de trésorerie opérationnel : Il concerne les liquidités générées ou dépensées par les activités commerciales de l'entreprise. Cela inclut les recettes de vente et les dépenses liées au personnel et aux fournisseurs…
  • Flux de trésorerie d'investissement : Il représente l'argent perçu ou dépensé par l'entreprise pour ses investissements. Il englobe les paiements pour l'acquisition d'actifs non courants (comme les immobilisations incorporelles, matérielles, investissements immobiliers ou financiers) et les entrées d'argent issues de leur vente ou de leur amortissement à l'échéance.
  • Flux de trésorerie de financement : Ce flux reflète l'argent reçu de l'émission d'actions ou d'emprunts, déduction faite des sommes versées pour les dividendes et le remboursement de dettes. Un flux positif indique que l'entreprise conserve plus d'argent issu de ses activités financières. Un flux négatif peut résulter du remboursement de dettes, du paiement de dividendes ou du rachat d'actions. Toutefois, une entreprise en bonne santé ne devrait pas connaître de flux négatif de manière significative.

À partir de ces flux, on peut identifier le Free Cash Flow (Flux de Trésorerie Libre). Il s'agit d'une variable scrutée de près par les analystes.

  • Free Cash Flow : Il s'agit du flux de trésorerie opérationnel moins les dépenses en capital. Ce montant représente les liquidités disponibles pour l'entreprise. Celles-ci permettent de réaliser des projets d'expansion, des acquisitions, ou pour préserver sa stabilité financière durant les périodes délicates.
  • Capital Expenditure (CAPEX) : Cela concerne les investissements réalisés pour l'acquisition de biens productifs (comme des véhicules, des machines, des équipements…). En opposition, l'OPEX fait référence aux dépenses opérationnelles courantes, telles que les loyers ou la maintenance des équipements.

Utilisation dans les ratios d'analyse financière

Ensuite, examinons quelques ratios intégrant le flux de trésorerie par rapport à d'autres indicateurs financiers de l'entreprise, tels que les ventes, les dettes, les dividendes et les dépenses en capital :

  • Flux de trésorerie opérationnel / Ventes nettes : Ce ratio évalue la capacité de l'entreprise à transformer ses ventes en liquidités effectives.
  • Free Cash Flow / Cash Flow Opérationnel : Un ratio élevé suggère une solide position financière. Il se calcule en soustrayant les dépenses en capital du flux de trésorerie opérationnel et en divisant le résultat par le flux de trésorerie opérationnel. Ainsi, une entreprise avec des dépenses en capital conséquentes par rapport à son flux de trésorerie démontre une puissance financière plus importante pour se développer ou réaliser des acquisitions. Les dépenses dédiées à la réparation ou à l'achat d'actifs, une fois déduites du flux de trésorerie, nous donnent le Free Cash Flow.

De nombreuses études ont démontré que le Free Cash Flow est utilisé par les cabinets d'analyse comme l'un des critères essentiels pour juger de la qualité d'un investissement.

Utilisation du cash-flow dans les ratios de couverture

Utilisation du cash-flow : couverture de la dette à court terme | Formule

Ce ratio mesure la capacité d'une entreprise à rembourser ses dettes à court terme grâce à son flux de trésorerie opérationnel. Il est calculé comme suit :

cash-flow

Utilisation du cash-flow : couverture du dividende | Formule

Ce ratio indique la capacité de l'entreprise à payer ses dividendes à partir de son flux de trésorerie opérationnel. La formule est :

Cash-flow

Utilisation du cash-flow : couverture des dépenses en capital | Formule

Ce ratio détermine dans quelle mesure l'entreprise peut financer ses achats d'équipements, de machines, de véhicules, etc., à partir de son flux de trésorerie opérationnel. Pour le calculer, on utilise :

Qu'est-ce que le CAPEX et la couverture des dividendes?

Le CAPEX, ou dépenses en capital, représente les investissements d'une entreprise dans des biens d'équipement tels que des bâtiments, des machines, etc. Ces dépenses ne sont pas immédiatement déductibles des revenus pour le calcul de l'impôt. Elles sont comptabilisées en tant qu'actifs et sont sujettes à l'amortissement ainsi qu'à la dépréciation annuelle.

Le CAPEX constitue l'une des voies majeures par lesquelles une entreprise réinvestit son flux de trésorerie dans des actifs. Ces dépenses, une fois soustraites du flux de trésorerie opérationnel, nous permettent de déterminer le Free Cash Flow.

La couverture des dividendes se réfère à la capacité d'une entreprise à payer ses dividendes à partir de son flux de trésorerie opérationnel. Un ratio de couverture élevé signifie que l'entreprise génère suffisamment de trésorerie pour couvrir ses dividendes. Cela constitue un indicateur de stabilité financière.

Cash-flow

Pour déterminer la capacité d'une entreprise à financer le CAPEX et le paiement des dividendes, ou pour évaluer la relation entre ces éléments, il faut diviser le flux de trésorerie opérationnel par la somme du CAPEX et des dividendes versés en espèces.

Il est crucial de comprendre ce qu'est le flux de trésorerie. Mais également, de savoir comment évaluer et interpréter les différents types de flux de trésorerie existants. Ces données offrent une perspective approfondie de la situation financière de l'entreprise. En général, cela permet de prendre des décisions plus éclairées.

FAQ

Qu'est-ce que le cash-flow ?

Le cash-flow, ou flux de trésorerie, représente le montant net des entrées et sorties d'argent au sein d'une entreprise pendant une période donnée.

Pourquoi le cash-flow est-il crucial pour une entreprise ?

Il est vital car il mesure la capacité de l'entreprise à générer assez d'argent pour couvrir ses dépenses et financer son expansion.

Quelles sont les trois catégories de cash-flow ?

Elles comprennent les flux de trésorerie d'exploitation, d'investissement et de financement, chacun reflétant différentes activités économiques.

Articles connexes