Capex : explication et exemple de calcul

Le Capex (de l'anglais capital expenditure) est la dépense que fait une entreprise pour des investissements à long terme, comme l'acquisition d'actifs fixes ou la réalisation de projets d'expansion et de modernisation.

Ces dépenses sont généralement financées par des fonds propres ou par des prêts à long terme et sont comptabilisées comme des dépenses de capital.

Capex définition

Définition du Capex

Le Capex d'une entreprise est calculé en additionnant toutes les dépenses en investissements à long terme que l'entreprise a effectuées pendant une période donnée. Ces dépenses incluent généralement l'acquisition d'actifs fixes, tels que des machines, du matériel, des bâtiments et des terrains.

Nous pouvons résumer ce qui précède de la manière suivante :

Capex = Acquisitions d'actifs fixes + Investissements dans des projets d'expansion et de modernisation

Le Capex est généralement calculé pour une période donnée, comme un an ou un trimestre. On peut également calculer sa forme cumulée pour une entreprise. Elle inclut toutes les dépenses en investissements à long terme effectuées par la société depuis sa création.

👉 Gestion d’actifs : comment cela fonctionne ?

Formule du Capex

Maintenant que nous avons expliqué la théorie, il nous reste à voir comment calculer le Capex. Pour ce faire, nous avons besoin de deux données que nous trouverons dans les états financiers de la société. D'une part, nous devons examiner la variation du matériel immobilisé net par rapport à la période précédente. D'autre part, il faut également étudier les amortissements ou dépréciations de la période actuelle.

Dans certaines sources, l'expression « matériel immobilisé » est remplacée par « propriété, plante et équipement ». Par ailleurs, certains auteurs simplifient davantage cette notion en se référant à l'actif non courant. Toutefois, il est important de noter que l'actif non courant inclut également d'autres éléments comme le fonds de commerce.

Ainsi, pour trouver la variation du immobilisé net, nous devons recourir au bilan de situation où nous avons l'immobilisé net. Pour calculer la variation, nous devons connaître la différence par rapport à l'immobilisé net de l'année (ou période) précédente.

La variation de l'immobilisé représente ce que l'entreprise a investi dans de nouveaux actifs fixes. D'autre part, nous trouvons l'amortissement de l'immobilisé dans le compte de résultat.

Après avoir exposé les éléments précédents, nous pouvons présenter la formule suivante :

Capex : Variation de l'immobilisé net (t) + Amortissements (t)

Variation de l'immobilisé net (t) = Immobilisé net (t) – Immobilisé net (t-1)

Les différents types existants

La formule ci-dessus nous permet d'expliquer les deux types de Capex qui existent :

  • Capex d'expansion : C'est l'investissement que fait l'entreprise pour augmenter sa capacité productive. Pour ce faire, elle acquiert de nouveaux actifs fixes. Ce type est reflété dans la variation de l'immobilisé net.
  • Capex de maintenance : C'est l'investissement effectué par l'entreprise pour maintenir sa capacité productive. Celui-ci est trouvé dans les amortissements qui représentent la diminution de la valeur des actifs fixes en raison du temps.

Quels types de projets d'investissement sont généralement financés par le Capex et quels sont ceux financés par l'Opex ?

En général, les projets d'investissement impliquant l'acquisition d'actifs fixes ou l'amélioration de la capacité productive d'une entreprise sont financés par Capex.

Voici quelques exemples :

  • Achat de machines, d'équipements ou de bâtiments.
  • Projets d'expansion ou de modernisation de l'usine.
  • Installation de systèmes de production plus efficaces ou technologiquement avancés.
  • Développement de nouveaux produits ou services nécessitant un investissement significatif en recherche et développement.

D'autre part, les projets d'investissement impliquant des dépenses récurrentes ou des dépenses amorties sur une courte période sont généralement financés par Opex (dépenses opérationnelles). Ci-dessous quelques exemples :

  • Achat de matières premières ou de fournitures.
  • Achat d'outils ou d'équipements de faible valeur et de courte durée de vie.
  • Achat de logiciels ou de licences.
  • Réparation ou entretien préventif dans l'usine.
  • Formation du personnel.
  • Publicité ou campagnes de marketing.

Différence entre Capex et Opex

Comme nous avons mentionné le concept d'Opex, il est nécessaire de bien le différencier de celui de Capex. L'Opex est la dépense opérationnelle effectuée à court terme pour maintenir l'entreprise en activité.

Si un actif fixe est acheté avec une durée de vie supérieure à un an, il entre dans la catégorie Capex. Il en est de même si l'investissement augmente la durée de vie d'un actif existant.

En revanche, l'Opex comprend des dépenses à court terme que l'entreprise doit effectuer. Nous pouvons par exemple citer le paiement de loyer, de salaires, etc. Ces dépenses sont plus fréquentes que les dépenses en capital.

Un autre point à prendre en compte des dépenses opérationnelles (Opex), c'est qu'elles sont entièrement déduites de l'état des résultats pour le calcul de l'impôt sur les sociétés. Par contre, le Capex ne réduit l'impôt que par l'intermédiaire de l'amortissement des immobilisations.

Comment connaître le Capex d'une entreprise ?

Le Capex est important pour une entreprise et ses investisseurs pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il permet à l'entreprise d'améliorer sa capacité productive et sa compétitivité à long terme. Cela peut augmenter sa rentabilité et sa valeur pour les investisseurs.

Par exemple, une entreprise qui effectue un Capex dans l'acquisition de machines plus efficaces ou dans l'expansion de son usine peut augmenter sa production et réduire ses coûts. Cela lui permettra d'obtenir de plus grands bénéfices et d'attirer plus d'investisseurs.

Deuxièmement, le Capex peut également être un indicateur de la vision à long terme et de la confiance dans l'avenir d'une entreprise. Si une entreprise a un fort Capex dans des projets d'expansion et de modernisation, cela peut être considérée comme une entité ayant une vision positive. Cela signifie également qu'elle a confiance à sa capacité à grandir et à s'adapter aux changements du marché. Ce sont des caractéristiques qui peuvent être attrayantes pour les investisseurs car elles peuvent indiquer une plus grande probabilité de succès à long terme.

D'un autre côté, un fort Capex peut également impliquer un endettement plus élevé et une plus grande pression sur le flux de trésorerie de l'entreprise, ce qui peut avoir un effet négatif sur sa valeur pour les investisseurs. Par conséquent, il est important qu'une entreprise gère adéquatement son Capex et sa structure de financement pour s'assurer que ses investissements soient rentables et durables à long terme.

Les Ratios

Tenant compte de ce qui a été expliqué, nous pouvons calculer les ratios suivants :

  • Capex/actif non courant : cela représente l'impact du Capex sur la dimension de l'actif non courant.
  • Capex/amortissements : s'il est élevé, cela signifie que la majeure partie du Capex est destinée à l'expansion de la capacité productive. Par contre, la dépense d'entretien prédomine s'il est faible.

On peut également calculer le rapport du Capex au bénéfice net, à l'EBITDA ou aux ventes. Cela nous permet de savoir par exemple combien d'investissement en capital est nécessaire pour obtenir une unité monétaire de bénéfice net.

Examinons un cas : si il est de 14 500 € et le bénéfice net est de 5 000 €, nous divisons 5 000 par 14 500, ce qui est égal à 2,9. Cela signifie que pour chaque 2,9 € de Capex, 1 € de bénéfice net a été obtenu.

Exemple concret

Supposons que nous ayons les données suivantes pour l'entreprise JY :

  • Immobilisations nettes à l'année t : 16.000 €
  • Immobilisations nettes à l'année t-1 : 15.200 €
  • Amortissement des immobilisations : 3.000 €

Capex : (16.000-15.200)+3.000= 1.200+3.000= 4.200 €

De même, voici les données pour la société EG :

  • Immobilisations nettes à l'année t : 14.700 €
  • Immobilisations nettes à l'année t-1 : 13.800 €
  • Amortissement des immobilisations : 2.000 €

Capex : (14.700-13.800)+2.000= 900+2.000= 2.900 €

Le ratio Capex/amortissements de JY est de 1,4 (4.200/3.000) tandis que pour EG, il est de 1,45 (2.900/2.000). Cela signifie que l'entreprise EG investit d'une manière un peu plus expansive que JY si l'on tient compte de la proportion de son Capex qui est destinée à l'entretien et à l'expansion.

Voir des articles similaires:

Questions fréquentes sur le CAPEX

Qu'est-ce qu'un CAPEX ?

Le CAPEX, ou dépenses en capital, désigne les investissements qu'une entreprise réalise pour acquérir ou améliorer des actifs physiques comme des équipements ou des bâtiments. Ces dépenses sont destinées à améliorer les capacités à long terme de l'entreprise et sont amorties sur la durée de vie de l'actif, contrairement aux dépenses opérationnelles courantes.

Quelle différence entre CAPEX et OPEX ?

Les CAPEX (dépenses en capital) sont des investissements à long terme dans des actifs physiques comme des bâtiments ou des équipements, amortis sur plusieurs années. Les OPEX (dépenses opérationnelles) concernent les coûts quotidiens de fonctionnement de l'entreprise, comme les salaires et le loyer, et sont entièrement déduits dans l'année fiscale courante.

Comment calculer le CAPEX ?

Pour calculer le CAPEX d'une entreprise sur une année, commencez par prendre la valeur des actifs immobilisés en fin d'année et soustrayez celle du début de l'année. Ensuite, ajoutez les dépenses d'immobilisation réalisées durant l'année, qui comprennent tous les investissements en équipements et infrastructures.

Où trouver le CAPEX d'une entreprise ?

Pour trouver le CAPEX d'une entreprise, consultez le tableau des flux de trésorerie dans ses états financiers annuels, accessible via la section des relations investisseurs sur le site web de l'entreprise ou sur des plateformes de marché boursier. Ce tableau liste les dépenses en immobilisations dans la section des activités d'investissement.

Articles connexes

Valeur comptable
Dans cet article, nous allons apprendre à calculer la valeur comptable ou valeur nette, l'une des métriques les plus importantes pour évaluer la sa...
Valeur intrinsèque
La valeur intrinsèque est la valeur réelle ou sous-jacente d'une action, indépendamment de son prix de marché. Elle est calculée à partir de facteu...