Analyser une entreprise avec les ratios fondamentaux

L'analyse fondamentale d'une entreprise peut sembler plus difficile qu'elle ne l'est en raison du grand nombre de ratios existants.

C'est pourquoi, il est nécessaire de faire une étude approfondie de l'entreprise. Pour obtenir les différents ratios, nous devrons nous référer aux états financiers suivants :

  • Bilan, pour voir la structure et la position financière ;
  • Compte de résultat, pour voir si l'entreprise gagne de l'argent et comment elle le fait ;
  • État des flux de trésorerie, qui, avec le compte de résultat, nous aidera à comprendre si l'entreprise est capable de générer du trésor ou non.

Dans cet article, nous verrons les ratios les plus pertinents qui peuvent le plus nous aider lors de l'analyse fondamentale.

Analyser une entreprise avec les ratios

Qu'est-ce que l'analyse fondamentale ?

L'analyse fondamentale est basée sur l'étude des variables qui ont un impact sur la performance d'un titre financier. Elle permet de déterminer si la valeur intrinsèque de l'actif correspond à son cours actuel sur le marché.

En d'autres termes, l'analyse fondamentale, comme son nom l'indique, examine les fondements d'une valeur financière. Ces derniers peuvent être liés à des facteurs internes et externes.

Avant de citer quelles variables font partie de l'analyse fondamentale, il est important de noter qu'elle est effectuée par les investisseurs sur le marché boursier. Si le prix d'une action, par exemple, est très au-dessus de la valeur intrinsèque, on peut suspecter qu'elle est surévaluée.

D'autre part, si le cours d'un titre est très en dessous de la valeur intrinsèque calculée, cela pourrait signifier que l'actif est sous-évalué.

Qu'est-ce que les ratios financiers ? | Principaux ratios d'entreprise

Les ratios financiers sont des indicateurs de la situation de l'entreprise. Ils établissent une relation entre des unités financières. Ils permettent donc d'effectuer une analyse fondamentale détaillée de la situation ou du bilan économique de la société.

La comparaison des différents ratios sur une période donnée fournit des réponses précises sur la bonne gestion de l'entreprise.

Ratios d'entreprise : Ratios de solvabilité

Debt to Equity (D/E)

Le rapport dette / patrimoine (ou ratio Debt to Equity) mesure le rapport entre le passif et le capital apporté par les actionnaires. C'est un indice de dette utilisé pour mesurer le levier financier d'une entreprise. Il montre également jusqu'à quel point le capital des actionnaires peut satisfaire les obligations de l'entreprise en cas de liquidation.

Ratio dette / patrimoine = Total passif / patrimoine net

Interprétation du ratio Debt to equity

En général, un rapport dette / patrimoine élevé indique qu'une entreprise ne peut pas générer suffisamment de liquidités pour satisfaire ses obligations de dette. Cependant, des proportions faibles de dette / patrimoine peuvent également indiquer qu'une entreprise ne tire pas parti des plus grands gains que le levier financier peut apporter.

Ratios d'entreprise : Ratios de liquidité

Les ratios de liquidité sont des indicateurs qui permettent de connaître la capacité d'une entreprise à faire face à ses dettes et à ses obligations à court terme. Non seulement, ils sont très importants pour les investisseurs potentiels. Mais ils présentent également une grande signification pour l'entreprise qui doit prendre en compte sa liquidité lors de la prise de décisions financières. Voici les différents ratios de liquidité :

1) Current Ratio

Les analystes comparent les actifs courants d'une entreprise par rapport à ses passifs courants pour calculer le ratio. Voici les actifs courants qui figurent dans le bilan d'une entreprise lors de l'analyse fondamentale :

  • Espèces
  • Comptes clients
  • Stocks
  • Autres actifs courants (OAC) qui devraient être liquidés ou convertis en espèces dans un délai inférieur à un an.

Quant au passif courant, il comprend les comptes fournisseurs, les salaires, les impôts à payer, les dettes à court terme et la partie courante de la dette à long terme

Ci-dessous la formule du ratio de liquidité :

Ratio de liquidité = actifs courants ou circulants / passifs courants ou circulants

2) Quick Ratio – Test acide

Pour appliquer la formule, vous devez connaître plusieurs données à l'avance :

  • Les espèces et les équivalents d'espèces, qui sont les actifs courants les plus liquides dans le bilan d'une entreprise comme les comptes d'épargne ;
  • Les dépôts à terme avec une échéance inférieure à 3 mois et les bons du Trésor ;
  • Les valeurs négociables qui font référence aux instruments financiers liquides facilement convertibles en espèces ;
  • Les comptes clients, qui correspondent à l'argent dû à l'entreprise pour fournir des biens et/ou des services aux clients ;
  • Le passif courant, ce sont les dettes ou les obligations qui arrivent à échéance dans un délai d'un an.

Ainsi, la formule est la suivante :

Ratio d'acidité = espèces et équivalents + dépôts + valeurs négociables + comptes clients / passif courant.

3) Ratio de trésorerie net – Cash Ratio

Le ratio de trésorerie sert à effectuer l'analyse économique et financière d'une entreprise. Il permet de mesurer la capacité d'une entreprise ou d'une institution à payer les dettes qui arrivent à échéance à court terme. Il montre la capacité de l'entreprise à faire face aux dettes dans une période inférieure à un an, en maintenant le disponible et les dettes à son profit.

Ratio de trésorerie = (Actifs disponibles + actifs réalisables) / Passif courant.

Ratios d'entreprise : Ratios de rentabilité

Les ratios de rentabilité sont des calculs mathématiques qui nous aident à savoir si une entreprise gagne suffisamment pour couvrir ses dépenses et générer des bénéfices pour ses propriétaires.

Dans une entreprise, il y a des dépenses très différentes à prendre en compte : dépenses de personnel, paiement des impôts, amortissements, intérêts bancaires, etc. Il peut donc arriver qu'une entreprise soit rentable dans un domaine donné mais qu'elle ait des pertes dans un autre.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il existe plusieurs ratios de rentabilité. Ils permettent de comparer les résultats de l'entreprise dans différentes catégories de gains ou de pertes.

1) FCF – Free Cash Flow

Traduit en français par « Flux de trésorerie libre », le Free Cash Flow est un rapport ou un indicateur financier qui mesure essentiellement les flux de trésorerie. Ce flux provient de l'argent généré par l'entreprise ou les activités productives de l'entreprise, en déduisant les dépenses de production.

Le résultat final du Free Cash Flow permet d'identifier le montant d'argent disponible pour payer les investisseurs et les créanciers. Il permet également de séparer le capital pour savoir dans quoi il peut être réinvesti.

2) ROI, ROE, ROA, ROCE

  • ROI : ROI est l'acronyme anglais de « Return on investment ». C'est une métrique utilisée pour savoir combien l'entreprise a gagné grâce à ses investissements. Pour calculer le ROI, il est nécessaire de relever les recettes totales, de soustraire les coûts et, enfin, de diviser ce résultat par les coûts totaux.
  • ROE : Le ROE est le rendement sur les fonds propres. Pour obtenir ce ratio, nous diviserons le bénéfice après avoir payé les intérêts de la dette par les fonds propres (patrimoine net). Cet indicateur mesure le rendement comptable des actionnaires.
  • ROA : C'est le rendement sur les actifs détenus par l'entreprise. Pour obtenir ce ratio, nous diviserons le bénéfice après avoir payé les intérêts de la dette par les actifs. Cet indicateur mesure le rendement économique de l'entreprise.
  • ROCE : Le ROCE est le rendement du capital investi. C'est un ratio de rentabilité qui est calculé pour évaluer le rendement d'une entreprise en fonction de la gestion de son capital total. Le ROCE a beaucoup en commun avec le ROIC. Ce dernier est un autre ratio de rentabilité utilisé pour déterminer l'efficacité du capital investi.

3) ROIC, BPA

  • ROIC : Return on invested capital se traduit par le rendement ou la rentabilité sur le capital investi. Comme son nom l'indique, le ratio ROIC tente de quantifier le rendement généré par une entreprise par rapport au capital qu'elle utilise pour générer ce bénéfice.
  • BPA : Le bénéfice par action ou BPA est un ratio très suivi en Bourse. Il s'agit de déterminer le bénéfice net divisé par le nombre d'actions de l'entreprise. Il permet donc de déterminer combien de ce qui est obtenu par l'entreprise en résultat de son activité correspondrait à chaque action.

4) Rentabilité par dividende

  • Rentabilité par dividende : La rentabilité par dividende nous indique quelle partie de l'investissement nous pouvons récupérer uniquement grâce au versement des dividendes de l'entreprise. Les dividendes sont l'une des principales façons d'obtenir des rendements en achetant des actions. C'est une façon de mesurer la productivité de l'investissement.

Ratios d'entreprise : Ratios de valorisation

Et enfin, nous allons terminer avec les ratios les plus consultés dans les investissements financiers. Il s'agit des ratios de valorisation. Voici leurs différentes fonctions :

  • Comparer les entreprises de tailles différentes.
  • Analyser l'évolution de l'entreprise au fil du temps.
  • Établir les différences entre la situation actuelle de l'entreprise et la situation idéale.
  • Comparer les résultats de l'entreprise avec ceux obtenus par les entreprises du secteur.
  • Analyser les différences avec les principaux concurrents.

1) Price to Book Value

Le Price to Book Value correspond au prix des actions d'une entreprise divisé par la valeur comptable par action de cette entreprise. Il reflète combien les investisseurs sont prêts à payer pour les actifs d'une entreprise par rapport à la valeur comptable de ces actifs.

La différence entre les deux grandeurs est directement liée aux perspectives de croissance de l'entreprise. Il met en relation la valeur comptable réelle d'une entreprise avec la valeur qui est cotée sur le marché. Ainsi, une estimation peut être faite pour savoir si l'entreprise est cotée à un prix inférieur ou non.

2) EV/EBITDA (Valeur de l'entreprise/ EBITDA)

L'EV/EBITDA est un multiple obtenu en divisant la Valeur Entreprise (Capitalisation Boursière + Dette Financière Nette) par l'EBITDA.

L'un de ses principaux avantages est son objectivité (il exclut des termes controversés ou difficilement homogènes comme les amortissements). Contrairement au PER, il ne subit pas de distorsions. Cela s'explique par le fait que les niveaux d'endettement des entreprises cotées sont différents. Ainsi, l'EV/EBITDA est utile pour l'évaluation des entreprises cycliques. En ce qui concerne son interprétation, il est similaire aux ratios précédents. Plus le multiple est faible, plus l'entreprise est sous-évaluée ou bon marché par rapport à ses comparables ou à son prix historique.

3) PER (Price / Earnings Ratio)

Le PER est le ratio d'entreprise le plus connu et le plus utilisé par la majorité du marché. Ce multiple relie le prix au bénéfice net. Un PER de dix fois signifie que l'entreprise récupérerait sa valeur par le biais de bénéfices en dix ans. Ce serait également le temps qu'un investisseur prendrait pour récupérer son investissement si tous ses bénéfices étaient distribués sous forme de dividendes.

Malgré toutes ses limites, le bénéfice net est la grandeur déclarée la plus cohérente avec le flux de trésorerie libre de l'entreprise. Elle peut toutefois être gravement conditionnée par des résultats extraordinaires de signes différents.

AvantagesInconvénients
✅ Son principal avantage repose sur sa facilité utilisation. En outre, il permet facilement de faire des projections futures car les BPA attendus sont communément projetés par les analystes.❌ Et son principal inconvénient, c'est sa grande sensibilité dans les entreprises cycliques. Il subit également des distorsions dues au niveau d'endettement des différentes entreprises cotées.

4) PCF (Price / Cash Flow)

Le PCF (Price / Cash Flow) ou prix / flux de trésorerie est l'un des premiers ratios utilisés comme complément ou nuance du PER. Il relie la capitalisation boursière au flux de trésorerie (bénéfice net plus amortissements). A long terme, le rendement des dividendes tendra à être l'inverse du Cash Flow Libre, d'où son importance.

AvantagesInconvénients
✅ Son principal avantage, c'est sa capacité à éliminer les distorsions.
En utilisant les flux de trésorerie des entreprises, le PCF élimine les distorsions qui peuvent être causées par des notes comptables spécifiques.
Ces dernières correspondent par exemple aux amortissements ou aux revenus extraordinaires.
❌ En revanche, il n'est pas comparable entre les secteurs car il ne tient pas compte des différents besoins en CAPEX.

A savoir que le PCF peut être illustratif pour une comparaison entre les entreprises du même secteur. Cela est toutefois valable si elles maintiennent une structure de capital (niveau d'endettement) similaire.1

5) PVC (Prix / Valeur comptable)

Ce ratio d'entreprise met en relation la capitalisation boursière avec les ressources propres de l'entreprise. C'est une approximation patrimonialiste et statique de l'évaluation. Il ne tient pas compte du différent rendement que l'entreprise peut obtenir sur son investissement.

Ainsi, le PVC permet de connaître le fonds de commerce (goodwill) que le marché offre pour l'entreprise ou le secteur. C'est vrai, il est théoriquement comparable entre les secteurs ayant une structure de financement capital / dette similaire. Mais même en oubliant le caractère dynamique propre à une entreprise, il présente en pratique de nombreux problèmes. Cela peut être lié à un patrimoine immobilier anciennement comptabilisé à prix de revient ou à des politiques d'amortissement.

Dans ce cas, une entreprise est considérée comme sous-évaluée si le multiple PVC est inférieur à l'unité. C'est-à-dire, si le marché paie moins pour l'entreprise que sa valeur comptable.

6) PEG, Payout

  • PEG : Le ratio PEG, qui se traduit par PER to growth, est la relation entre le PER et le taux de croissance du Bénéfice Par Action (BPA).

Si une action a un PER de 25 et que ses bénéfices croissent à un rythme de 25%, la proportion entre PER et croissance est de 1. Cela signifie que la valeur du PEG est égale à l'unité. Il est alors aussi cher / bon marché qu'une action avec un PER de 10 qui croît de 10%, bien que ce soit une simplification excessive.

Si une action a un PEG égal ou inférieur à 1, on pourrait dire qu'elle est sous-évaluée fondamentalement. Par contre, si elle dépasse 1, on peut comprendre qu'il s'agit d'une action surévaluée. Il est toutefois important de noter que le PER et le PCF sont des indicateurs relatifs. Ils doivent être comparés aux valeurs du même secteur, ou à la moyenne du secteur ou du marché où se trouve la valeur.

  • Payout : Le payout est une mesure financière qui exprime le pourcentage des bénéfices que l'entreprise consacre à la rémunération de l'actionnaire. Si une entreprise cotée établit dans sa politique de rémunération de l'actionnaire un payout de 50%, la moitié de son bénéfice net attribué sera répartie entre eux.

Comment mesurer la croissance d'une entreprise avec l'analyse fondamentale ?

Pour les investisseurs qui souhaitent réussir en actions, il est important de comprendre les différents facteurs qui affectent ou influencent les attentes du marché. Il faut également appréhender comment ces facteurs changent au cours d'une certaine période. Certains facteurs peuvent avoir une influence positive ou négative sur les fondamentaux d'une entreprise.

Analyse fondamentale : Prévision de croissance de l'entreprise

Le principal facteur à prendre en compte pour évaluer une entreprise est sa capacité à générer des bénéfices et à distribuer des dividendes. Il existe différentes façons dont une entreprise peut augmenter ses bénéfices, notamment par :

1) Expansion de l'entreprise
Selon le secteur, les entreprises peuvent augmenter leurs ventes en décidant d'entrer sur de nouveaux marchés. Elles y parviendront en concluant des accords avec de nouveaux partenaires et à partir de joint-ventures. Tout cela leur permettra de s'étendre sur la base de nouveaux contrats, d'où l'obtention de nouveaux clients. Et c'est ainsi qu'elles réussiront à accéder de nouveaux marchés grâce au développement de nouveaux produits ou à une modernisation de leur marque.

2) Augmenter le prix de ses produits ou services
Si la situation économique le permet, l'entreprise peut décider d'augmenter le prix de ses produits ou services en cas d'augmentation de la demande. Mais il se peut également que les entreprises soient contraintes d'augmenter leurs prix pour d'autres raisons. Cela peut être dû à des besoins liés à l'augmentation des coûts internes ou à l'augmentation des matières premières.

3) Réduction des dépenses
Le troisième aspect intervient lorsque l'entreprise a besoin d'améliorer sa rentabilité en réduisant ses dépenses. Cela dépend toutefois du prix, du produit ou de la nécessité.

Pour une bonne analyse fondamentale de cet aspect, les investisseurs examinent les statistiques des dépenses administratives, des ventes et du marketing ainsi que des intérêts et du pourcentage des ventes. Cela leur permet de déterminer le degré de solvabilité de la gestion des affaires. Et pour connaître la rentabilité de l'entreprise, il est important d'analyser les bénéfices opérationnels, y compris le pourcentage des ventes (appelé marge).

Risques pouvant survenir dans l'entreprise

Il existe un certain nombre de risques qui peuvent mettre en doute les investisseurs par rapport à des résultats négatifs freinant la croissance de l'entreprise :

  • Risque opérationnel
  • Risque politique
  • Risque de change (ou de taux de change)
  • Risque juridique
  • Risque de défaillance.

Où consulter gratuitement les données fondamentales d'une entreprise?

Les comptes d'une entreprise sont publics et leurs historiques peuvent être consultés dans la section Relations avec les investisseurs de chaque entreprise ou sur le site du régulateur. Cependant, il existe d'autres moyens pour les consulter :

Screeners

Beaucoup d'investisseurs aiment utiliser des screeners ou des bases de données pour consulter tous les ratios de valorisation et d'estimation des analystes ainsi que les historiques.

La mauvaise nouvelle est que la plupart de ces screeners sont payants :

  • Finviz
  • Tikr
  • Zacks

Bases de données

Ils ont un coût élevé et on ne peut généralement y accéder que depuis des universités ou des entreprises qui paient la licence du logiciel :

  • Reuters
  • Bloomberg
  • Morningstar
  • FactSet

Conclusion

Lorsque vous analysez une entreprise par ses fondamentaux, vous devrez principalement prendre en compte le bilan de l'entreprise, le compte de résultat et l'état des flux de trésorerie. Certains ratios tels que le PER, le Price to book, le ROE ou le rendement des dividendes vous donneront toutes les informations comptables et financières pertinentes pour bien évaluer l'entreprise.

Comme nous l'avons expliqué, ces données sont surtout utilisées pour faire une analyse quantitative. Cependant, il est aussi important d'approfondir l'analyse qualitative même si ces ratios et ces données nous donnent déjà des indices sur la qualité de l'entreprise.

Plus d'articles similaire :

Articles connexes

Valeur comptable
Dans cet article, nous allons apprendre à calculer la valeur comptable ou valeur nette, l'une des métriques les plus importantes pour évaluer la sa...
Valeur intrinsèque
La valeur intrinsèque est la valeur réelle ou sous-jacente d'une action, indépendamment de son prix de marché. Elle est calculée à partir de facteu...