Qu’est-ce que les actions ?

Les actions sont l'un des produits d'investissement boursier les plus populaires. Avant de commencer à investir, nous devons comprendre ce qu'elles sont, ce qui détermine la valeur d'une action et comment les analyser. Cela nous permet de décider si nous devons acheter des actions d'une entreprise en particulier ou non. Dans cet article, nous vous donnons les clés pour plonger dans le monde de l'investissement boursier par le biais des actions.

Qu'est-ce que les actions ?

Une action est une fraction du capital social d'une entreprise où le capital reflète la valeur des contributions de ses associés. En d'autres termes, posséder des actions d'une entreprise donne à son détenteur un rôle de propriétaire. En cette qualité, un actionnaire bénéficie de certains droits, comme celui de voter en assemblée et de partager les bénéfices.

Les entreprises cotées en bourse subdivisent généralement leur capital social en de multiples actions. Cela permet à tout particulier d'acheter un nombre défini d'actions sur le marché boursier du pays où elles sont cotées. Suite à l'achat d'une action, vous devenez propriétaire d'une partie (action) de cette entreprise. Cependant, votre participation dans l'entreprise sera minime. Il est peu probable qu'elle ait une influence significative sur la gestion de l'entreprise. À titre illustratif, la famille Botín détient le contrôle du Banco Santander avec seulement 0,74% du capital.

Ainsi, envisager d'investir dans des actions, c'est se préparer à devenir actionnaire de l'entreprise. Si vous croyez en une entreprise qui est non seulement stable mais aussi en croissance, pourquoi ne pas y investir pour en devenir propriétaire ? En revanche, si vous détenez des parts dans une entreprise dont les perspectives ne vous semblent pas favorables, il serait plus logique de les vendre, même si cela implique une perte financière.
Afin de trancher entre acheter ou céder une part, l'approche d'investissement basée sur les fondamentaux est importante. Cette approche s'appuie dans une certaine mesure sur ce raisonnement, mais nous le verrons en détail un peu plus tard.

Comment les actions sont-elles classées ?

Nous pouvons classer les actions de diverses manières selon leur « fonction » ou leurs caractéristiques spécifiques. Parmi les différents types d'actions, on retrouve :

  • Actions ordinaires ou communes : Ce type d'actions donne au titulaire le droit de participer aux bénéfices de l'entreprise et de percevoir des dividendes. Il permet également de voter aux assemblées générales de la société sur différents sujets.
  • Actions privilégiées : Ce sont des titres qui donnent à leurs détenteurs une priorité sur les actionnaires ordinaires en matière de distribution des dividendes. Le rendement de ces actions, qu'il soit fixe ou variable, est défini au moment de leur émission.
  • Actions à vote limité : Ces actions confèrent à leurs détenteurs le droit de vote sur certaines décisions de l'entreprise, telles que stipulées dans le contrat de souscription d'actions. Elles peuvent également avoir une nature privilégiée ou, en général, offrir un dividende plus élevé que celui des actions ordinaires.
  • Actions convertibles : On peut convertir ce type d'action en obligations et vice-versa. Cependant, convertir des obligations en actions est plus courant.
  • Actions industrielles : Pour ces actions, la contribution des actionnaires se fait sous forme de services ou de travail fournis à l'entreprise.
  • Actions libérées : L'entreprise émet ces actions sans que l'actionnaire ait besoin d'en payer le montant, car elle les finance à partir des réserves ou des bénéfices qu'elle aurait normalement distribués à l'actionnaire.
  • Action propre : C'est une action détenue par la société elle-même qui en est l'émettrice.
  • Actions à valeur nominale : Ce type d'action comporte une valeur numérique du montant de l'apport.
  • Actions sans valeur nominale : Comme leur nom le suggère, ces actions ne présentent pas de valeur nominale. Néanmoins, elles représentent une part proportionnelle du capital social de la société émettrice.

Pourquoi les actions sont-elles appelées revenu variable ?

Un actionnaire, en sa qualité de copropriétaire d'une entreprise, bénéficiera des profits réalisés par cette dernière. Les bénéfices sont proportionnels au nombre d'actions qu'il détient. Ce bénéfice, redistribué sous forme de dividende, variera d'une année à l'autre. Ainsi, un actionnaire perçoit un revenu qui fluctue. Ce revenu varie selon les bénéfices générés par l'entreprise à un moment donné.

Quels sont les droits conférés par les actions ?

En devenant actionnaires par l'achat d'actions, vous acquérez également un ensemble de droits, tels que :

  • Droit de recevoir une part des bénéfices ou des gains de l'entreprise, d'où la possibilité de percevoir des dividendes selon le calendrier annuel de l'entreprise émettrice.
  • Droit d'être informé des actualités et des opérations de la société.
  • Droit de s'exprimer et de voter lors des assemblées générales des actionnaires, et de participer à la prise de décisions sur diverses questions.
  • Droit de vendre ou de céder vos actions.
  • Droit de préemption lors de l'émission de nouvelles actions ou de souscrire à des augmentations de capital, ainsi que le droit de recevoir des actions gratuites lors de certaines opérations.

Pourquoi les entreprises et les actions sont-elles cotées en bourse ?

Face à des besoins de financement pour réaliser des investissements ou pour rembourser des dettes, les entreprises peuvent envisager une introduction en bourse. Dans ce processus, elles émettent et mettent en circulation de nouvelles actions sur un marché réglementé. Cette démarche oblige également les entreprises à publier leurs comptes. Ce qui permet à tout investisseur potentiel de disposer des informations requises pour évaluer la situation financière et les performances de l'entreprise.

Ainsi, une entreprise cotée en bourse bénéficie d'une visibilité accrue, des conditions de financement plus avantageuses et d'un prestige associé à cette reconnaissance. Les clients, les fournisseurs et les investisseurs, de leurs côtés, perçoivent la cotation d'une entreprise sur le marché boursier comme une garantie de transparence et un signe de sa solvabilité.

Qu'est-ce qui détermine la valeur d'une action ?

L'offre et la demande sur le marché influencent la valeur d'une action. Quand une entreprise est cotée en bourse, elle émet un nombre spécifique d'actions. Si le nombre d'acheteurs dépasse celui des vendeurs, le prix de l'action augmentera. En revanche, si la demande est faible et qu'il y a peu d'intérêt à acheter ces actions une fois cotées, leur valeur chutera.

Comment déterminer la valeur d'une action ?

  • Dt = le dividende que l'actionnaire attend de recevoir à la fin de l'année t
  • D0 le dernier dividende déjà payé
  • D1 est le premier flux de trésorerie à percevoir par le nouvel acheteur de l'action
  • D2 est le dividende attendu à 2 ans
  • P0 = Prix réel du marché d'une action actuelle, fixé sur la base de g estimé par les investisseurs marginaux
  • ^P1 = C'est le prix attendu ou estimé de l'action à la fin de l'année t
  • ^P0 = Valeur intrinsèque ou théorique. Il s'agit de la valeur d'un actif estimée par l'investisseur. Il peut être différent du prix actuel du marché de l'actif, de sa valeur comptable ou des deux.
  • g = Le taux attendu de croissance des dividendes par action. Si l'on s'attend à ce que les dividendes augmentent à un taux constant, g équivaut au taux de croissance anticipé du prix de l'action.
  • Ks = C'est le taux de rendement requis sur une action ordinaire. Il s'agit donc du rendement minimal qu'un investisseur s'attend à obtenir en détenant cette action sans minimiser le risque associé.
  • ^ks = Il s'agit du taux de rendement que l'investisseur anticipe pour l'action. Ce taux pourrait être soit supérieur, soit inférieur à Ks.
  • Ks= C'est le taux de rendement réel réalisé sur une action ordinaire selon le ressenti des actionnaires après les événements. Celui-ci peut être soit supérieur, soit inférieur à ^k ou Ks.
  • D1/Po = Le rendement par dividende et le rendement attendu divisé par le prix actuel d'une action de capital.
  • ^P1 – Po = C'est le rendement provenant des gains en capital anticipés pour l'année à venir.
  • Po = Prix initial de l'action
  • ^Ks = C'est la somme du rendement attendu par dividendes (D1/Po) plus le rendement par les gains en capital {(^P1 – Po) /Po}

Comment puis-je analyser une action pour y investir ?

Il existe essentiellement deux critères pour analyser une action :

  • Analyse fondamentale : L'analyse fondamentale repose sur toutes les informations mises à disposition du public par une entreprise cotée : comptes annuels, rapports trimestriels, semestriels, faits pertinents (nouvelles publiées par l'entreprise elle-même). On prend également en compte l'évolution du secteur, les perspectives à long terme de ce secteur et les tendances de l'économie.
Analyse fondamentale Action
  • Analyse technique : L'analyse technique ne tient compte que du comportement récent du prix sur un graphique et du nombre d'actions négociées. Avec ces informations, on cherche à obtenir une évaluation de la direction du prix futur. En général, l'analyse technique est liée à la spéculation (investissements à court terme).
analyse technique des actions boursières

Ainsi, l'analyse fondamentale est essentielle pour déterminer les entreprises dans lesquelles investir à moyen ou long terme. Elle permet d'identifier les opportunités pertinentes des autres moins attrayantes. Elle nous aide également à déterminer le prix équitable des actions et à évaluer si elles sont surévaluées ou sous-évaluées.

L'analyse technique, quant à elle, peut nous servir pour déterminer le bon moment pour acheter une action. Ces deux méthodes d'analyse sont complémentaires pour l'investissement en actions. L'analyse fondamentale nous éclaire sur la qualité de l'entreprise et la valeur intrinsèque de son action, tandis que l'analyse technique nous guide sur le timing d'achat.

Comment acheter et investir dans les actions ?

Pour investir en actions, il suffit d'ouvrir un compte chez un courtier. Certains courtiers facturent des commissions tandis que d'autres non. En ce qui concerne le montant des frais, ils varient en fonction du courtier choisi. Certains prélèvent par exemple des frais pour la tenue d'un compte titres. C'est pourquoi, tous les frais – qu'ils soient liés à l'achat, à la vente ou à la gestion des actions – impactent le rendement final de l'investissement. Pour bien choisir le courtier où acheter des actions, privilégie celui qui propose des conditions en adéquation avec votre approche d'investissement.

Maintenant que nous savons ce qu'est une action, on se demande s'il est réellement intéressant d'y investir. Pour acheter des actions en ligne, je vous invite à consulter notre article que nous avons consacré sur le sujet.

Mais pour vous donner quelques conseils rapides :

  • Achetez toujours auprès d'un courtier hautement réglementé. Mieux vaut prévenir que guérir
  • Achetez auprès d'un courtier à faibles commissions.
  • Achetez auprès d'un courtier facile à utiliser afin de ne pas vous lasser des investissements

Investissement en actions comme alternative à d'autres investissements

  • Investissement en actions en tant qu'alternative à l'investissement immobilier : L'investissement en actions semble beaucoup plus avantageux que l'investissement immobilier. Les actions, notamment celles des grandes entreprises, offrent une plus grande liquidité car contrairement à un bien immobilier comme un appartement, elles peuvent être rapidement achetées ou vendues. D'ailleurs, l'acquisition d'un bien immobilier s'accompagne de divers frais et démarches tant à l'achat qu'à la vente. En outre, posséder un bien immobilier engendre des coûts annuels tels que les taxes foncières (comme l'IBI) et potentiellement des frais de rénovation. Bien que l'achat et la vente d'actions entraînent des frais, il n'y a pas de coûts annuels liés à la détention de ces titres. Par ailleurs, il est possible d'investir indirectement dans l'immobilier en achetant des actions de SOCIMIs, qui sont des sociétés cotées spécialisées dans l'investissement immobilier.
  • Investir en actions comme alternative à l'épargne traditionnelle : Alors que les comptes d'épargne et les dépôts offrent des rendements souvent modestes, des actifs plus risqués comme les actions peuvent promettre de meilleurs rendements. De nombreuses entreprises de renom redistribuent des dividendes, offrant ainsi un rendement sur dividendes plus élevé que celui des dépôts bancaires. De ce fait, miser sur des actions à dividendes conséquents constitue une stratégie d'investissement à part entière. Elle est généralement associée à un engagement à long terme auprès de grandes sociétés. Quoi qu'il en soit, il est essentiel de se rappeler que la valeur du capital investi en actions fluctue en fonction du marché. Ce qui n'est pas le cas pour les dépôts. En investissant dans les actions, il ne faut donc pas espérer à récupérer le montant investi à court ou moyen terme.

Où trouver les informations sur les entreprises cotées ?

Lors des investissements dans des actions cotées, il est recommandé d'effectuer une analyse fondamentale. Elle aide à évaluer la pertinence d'une entreprise et avoir une idée de ses états financiers. Ils sont publiés annuellement avec des mises à jour trimestrielles, dont trois états sont primordiaux : le bilan, le compte de résultat et l'état des flux de trésorerie.

En effet, les entreprises cotées doivent publier ces informations. On peut les retrouver sur le site de l'AMF. Pour ce faire, il suffit d'effectuer une “recherche par entités” et d'indiquer la société visée. Les rapports intermédiaires et annuels fournissent les données nécessaires à une analyse fondamentale.

Il est également très intéressant de transférer les données des comptes annuels sur une feuille de calcul. Cela permet une analyse plus approfondie d'une entreprise. Grâce à ces données, vous pouvez suivre l'évolution des ventes, des bénéfices et de la dette sur plusieurs années. Cela vous permet également de calculer divers ratios financiers : rentabilité, endettement, croissance, etc. Pour accéder à ces données, visitez le site web de l'entreprise elle-même ou consultez des sites spécialisés comme Boursorama, ZoneBourse, etc.

Articles connexes