Portefeuille d’actions : qu’est-ce que c’est et comment le créer ?

Dans cet article, nous allons voir l'une des options les plus utilisées pour essayer de tirer profit de nos économies : la création d'un portefeuille d'actions.

En France où l'immobilier semble être la principale option d'investissement, peu de personnes choisissent de diversifier leurs économies en investissant dans des actions d'entreprises cotées en bourse

C'est pourquoi je vais vous guider de manière simple et concise comment créer un portefeuille d'actions depuis le début sans se sentir dépassé.

Portefeuille d'actions

Qu'est-ce qu'un portefeuille d'actions ?

Un portefeuille d'actions est un ensemble d'investissements en actions et autres instruments de rente variable.

On utilise les portefeuilles de revenu variable pour atteindre une série d'objectifs différents, tels que la croissance du patrimoine au fil du temps, la génération de revenus ou au moins la préservation du capital.

Par conséquent, la combinaison spécifique d'actions et d'autres instruments de rente variable varie en fonction des objectifs du portefeuille. Par exemple, un portefeuille axé sur la génération de revenus pourrait contenir un pourcentage plus élevé d'actions qui versent des dividendes qu'un portefeuille axé sur la croissance.

De même, un portefeuille conçu pour préserver le capital pourrait avoir un plus grand pourcentage de grandes valeurs à grande capitalisation dans un portefeuille plus défensif.

Bien que l'on puisse personnaliser les portefeuilles de rente variable pour répondre aux besoins de chaque investisseur, ils visent tous un objectif commun : offrir une exposition aux marchés de rente variable.

Pourquoi investir en actions ?

Créer un portefeuille d'actions est un processus en constante évolution. On doit l'ajuster en fonction du profil de l'investisseur et des conditions actuelles du marché. En outre, il est essentiel de considérer de multiples facteurs pour élaborer un portefeuille d'actions adapté aux spécificités de chaque individu et à la situation du moment.

Lorsque nous créons un portefeuille d'investissement, nous le faisons pour que nos économies nous génèrent une rentabilité.

L'investissement en bourse est prouvé être le plus rentable à long terme, mais aussi celui qui subit le plus de volatilité à court terme.

Par conséquent, si nous sommes disciplinés et maintenons notre objectif à long terme, créer un portefeuille d'actions peut être la meilleure façon de rentabiliser nos économies.

ÉtapesActions
Étape 1Définir le profil et les objectifs
du portefeuille d'investissement.
Étape 2Diversifier le portefeuille.
Étape 3Adapter le portefeuille à l'état du marché.
Étape 4Coûts du portefeuille.

 

Étape 1 : définir le profil et les objectifs du portefeuille d'actions

Pour créer un portefeuille d'actions, il faut définir le profil et les objectifs de celui-ci pour qu'ils s'adaptent le mieux possible à l'investisseur (propriétaire du portefeuille). L'investisseur doit connaître son profil de risque et son horizon temporel.

Profil de risque du portefeuille

Le profil de risque est généralement mesuré par le binôme rentabilité/risque. Si vous avez un profil plus agressif généralement conditionné par l'âge et le patrimoine, vous aurez un portefeuille plus risqué (de grandes pertes possibles) en échange de pouvoir générer des rendements plus élevés (de grands bénéfices possibles).

Si vous avez un profil de risque plus conservateur, vous aurez une portefeuille moins risquée (de petites pertes possibles) en échange de sacrifier des rendements futurs plus élevés (de petits bénéfices possibles).

Objectifs du portefeuille

Tout portefeuille doit avoir des objectifs déterminés. Les principaux à définir sont son benchmark et l'horizon temporel.

Le benchmark est l'indice, l'actif ou le rendement de référence auquel il convient de comparer votre portefeuille. cela vous permet d'évaluer sa performance en termes relatifs.

Par exemple, un portefeuille axé sur la préservation du capital plutôt que sur des rendements élevés (profil de risque conservateur) pourrait avoir un objectif de rendement annuel égal à l'inflation plus 2%.

L'objectif d'un portefeuille plus agressif pourrait être de battre le SP500.

L'autre point fondamental est de définir votre horizon temporel, c'est-à-dire de savoir combien de temps vous allez devoir garder cet argent investi. Comme mentionné au début, l'investissement en bourse est prouvé être le plus rentable à long terme. Ainsi, plus votre horizon temporel est long, plus vous avez de chances de générer des rendements.

Étape 2 : diversification du portefeuille

Peu importe le profil de l'investisseur, tout bon portefeuille présentera une certaine diversification. La diversification ne se limite pas à inclure des actions de multiples sociétés afin de minimiser les risques. En réalité, une trop grande diversification peut s'avérer contre-productive.

D'après ce que nous observons, la diversification doit prendre en compte différents aspects tels que :

  • Zone géographique et facteur de devise.
  • Domaine sectoriel.
  • Types d'entreprises (presque obligé de lire Lynch).
  • Nombre d'entreprises.
  • Diversification temporelle, c'est-à-dire ne pas investir tout votre argent d'un coup, mais le faire périodiquement.
Diversification d'un portefeuille d'actions

Toutefois, il est conseillé de maintenir un équilibre adéquat entre diversification et concentration dans le portefeuille. En effet, même si la diversification diminue considérablement les risques, il y a un seuil au-delà duquel une diversification supplémentaire n'apporte pas de réduction significative des risques. Par ailleurs, le coût en termes de temps pourrait devenir trop important.

Étape 3 : adapter le portefeuille au moment du marché

Il est crucial de comprendre que les marchés sont généralement cycliques, alternant entre phases haussières et baissières. Historiquement, les périodes haussières ont toujours duré plus longtemps que les baissières, ce qui fait de l'investissement en bourse à long terme une option judicieuse. De ce fait, il est nécessaire d'ajuster le portefeuille d'actions en fonction des tendances du marché pour optimiser sa performance relative.

Lors d'un long cycle haussier, nous devons ajuster le portefeuille pour privilégier davantage les actions d'entreprises défensives et augmenter la liquidité. Suite à une période baissière, il conviendrait de diminuer la liquidité au profit d'une plus grande part d'actions, en privilégiant celles ayant un profil plus audacieux.

L'ajustement d'un portefeuille est l'une des tâches les plus difficiles à accomplir. Il faut prendre en compte de multiples données macroéconomiques. De plus, l'expérience de l'investisseur est déterminante. Bien qu'il soit complexe de déterminer précisément où l'on se situe dans le cycle, il est plus aisé de savoir où l'on ne se trouve pas. Ainsi, il est conseillé d'adopter cette perspective pour anticiper et minimiser les risques.

Étape 4 : coûts du portefeuille

Un élément souvent négligé par bon nombre d'investisseurs est la gestion des coûts du portefeuille. En effet, sans un contrôle adéquat, une légère variation peut engendrer d'importantes diminutions de rentabilité sur le long terme.

Il est essentiel de prêter attention aux coûts majeurs tels que la l'imposition sur les plus-values et les frais associés à la constitution d'un portefeuille d'actions, notamment les commissions liées aux transactions d'achat et de vente ou encore les frais de conservation.

Comment suivre mon portefeuille d'actions ?

La surveillance du portefeuille est primordiale. Plusieurs outils sont disponibles pour cette tâche, et il est crucial de choisir celui avec lequel on est le plus à l'aise.

Certains utilisent un simulateur de portefeuille d'actions, disponible chez des courtiers ou via différentes applications. D'autres optent pour des tableurs, Excel étant probablement le plus couramment employé.

Google Finance et Yahoo Finance sont aussi d'excellentes alternatives pour suivre les cours de vos actions en portefeuille. L'essentiel est de dénicher l'outil qui vous convient le mieux.

Portefeuille d'actions : Comment se former en gestion de portefeuilles ?

Comme vous pouvez le constater, la gestion d'un portefeuille est complexe, nécessitant une prise en compte de multiples variables qui évoluent constamment. Ainsi, pour gérer efficacement un portefeuille d'actions, il est impératif de se former continuellement et d'acquérir le maximum de connaissances pour optimiser vos investissements.

Pour vous introduire à cet univers, de nombreuses ressources gratuites sont disponibles sur internet. Vous trouverez par exemple sur le site de Rankia une profusion d'informations relatives à la gestion de portefeuilles, aux indicateurs et ratios d'analyse d'entreprises. De plus, vous avez la possibilité de simuler votre propre portefeuille d'investissement grâce à l'outil “Mi Cartera”.

Par ailleurs, le catalogue de formations de Rankia propose un cours sur l'indexation passive. Celui-ci vous guidera dans la création d'un portefeuille d'investissement sur mesure, en adéquation avec vos aspirations et objectifs personnels. Il comprend 10 leçons vidéo ainsi qu'un modèle professionnel pour la surveillance de votre portefeuille.

👉 Portefeuille permanent de Harry Browne

👉 Comment commencer votre portefeuille de dividendes ?

Portefeuille d'actions : Alternatives

Comme évoqué précédemment, l'importance de se former à la conception et à la gestion de votre portefeuille représente un coût d'opportunité considérable. Il est donc essentiel de consacrer du temps et de l'énergie à maîtriser cet « art ». De plus, bien que cela relève d'un autre débat, il est rare que les investisseurs, qu'ils soient professionnels ou individuels, parviennent à surpasser le marché. Cela pourrait se traduire non seulement par un coût d'opportunité en termes de temps, mais également en matière de rentabilité.

Sans vouloir diminuer vos attentes, il est important de savoir que le temps consacré n'est généralement pas proportionnel aux rendements générés. C'est ma propre expérience. Toutefois, la rentabilité n'est pas mon unique but. Je suis satisfait et fier du parcours entamé il y a de cela un lustre, et je suis convaincu que nombreux sont ceux qui partagent ce sentiment.

Ainsi, si vous n'êtes pas véritablement passionné par cet univers et que votre désir d'apprendre n'est pas ardent, il serait peut-être judicieux d'envisager d'autres options pour valoriser vos économies. C'est dans cette optique que je vous suggère deux alternatives ci-après.

Investir dans des fonds d'investissement

En investissant dans des fonds d'investissement, vous laissez vos économies entre les mains d'un gestionnaire professionnel qui s'est formé pour la gestion des portefeuilles. Par conséquent, vous lui donnez votre argent pour qu'il l'investisse (ce qui implique beaucoup d'heures de travail) et il se paie une commission.

Selon mon point de vue, c'est une option intéressante. Cependant, cela vous demandera aussi du temps pour sélectionner le fonds d'investissement adéquat, bien que cela soit nettement moins chronophage que de constituer vous-même un portefeuille d'actions.

Je vous recommande donc d'examiner le parcours du gestionnaire, sa philosophie d'investissement, et d'autres critères similaires.

Indexation

C'est l'une des options les plus populaires de la dernière décennie. Avec cette stratégie, vous reproduisez le comportement d'un indice travers un ETF. Il regroupe des centaines ou des milliers d'entreprises, tout en présentant des frais particulièrement réduits.

Ainsi, vous bénéficierez d'un rendement équivalent à celui du marché (selon l'ETF choisi), avec des coûts minimes tout en y consacrant très peu, voire pas du tout, de votre temps.

En fin de compte, ceci est une compilation des pratiques les plus sensées pour savoir comment créer un portefeuille d'actions à partir de zéro, pour au moins ne pas perdre.

Dans tous les cas, et comme toujours, il est bon de rappeler que rien n'est écrit en matière d'investissement et que chaque investisseur doit trouver le portefeuille avec lequel il se sent le plus en sécurité et à l'aise.

Articles connexes

Valeur comptable
Dans cet article, nous allons apprendre à calculer la valeur comptable ou valeur nette, l'une des métriques les plus importantes pour évaluer la sa...
Valeur intrinsèque
La valeur intrinsèque est la valeur réelle ou sous-jacente d'une action, indépendamment de son prix de marché. Elle est calculée à partir de facteu...