Actions privilégiées ou actions ordinaires : lequel choisir ?

Qu'entend par actions privilégiées ? Et qu'est-ce qui est le plus intéressant : investir dans des actions privilégiées ou dans des actions ordinaires ? Quels droits confèrent les actions privilégiées ? Et en cas de faillite de l'entreprise, que deviennent les actions ? Voyons les réponses dans cet article.

Qu'est-ce que les actions ordinaires ?

Les actions ordinaires sont des titres de propriété négociés sur le marché. Leur acquisition fait de vous un propriétaire d'une partie de l'entreprise dont la proportionnalité dépend de la valeur de vos actions à comparer du capital social total de l'entreprise.

Contrairement à de nombreux autres actifs financiers, les actions ordinaires n'ont pas de date d'expiration. Si vous possédez ces actions, vous resterez propriétaire jusqu'à ce que vous les vendiez, les transmettiez par héritage ou jusqu'à ce que l'entreprise termine son activité.

Quels droits confèrent les actions ordinaires ?

Devenir actionnaires ordinaires vous permet de bénéficier des droits suivants :

  • Droit aux dividendes : Vous avez le droit de participer aux bénéfices générés par l'entreprise, soit par le biais de la distribution de dividendes, soit par le biais de l'augmentation de la capitalisation boursière de la société.
  • Droit de réclamation en cas de faillite : Si l'entreprise fait faillite, vous pouvez récupérer votre contribution après la liquidation de toutes les dettes et l'indemnisation des actionnaires préférentiels.
  • Cela signifie que vous courrez le risque de ne pas récupérer votre argent selon la situation financière de l'entreprise.
  • Droits politiques : Vous avez le droit d'assister aux assemblées générales et de voter pour élire le Conseil d'Administration. Votre poids de vote est proportionnel au pourcentage du capital social que vous possédez. Il convient de noter que les actions ordinaires sont généralement le seul actif avec droit de vote.
  • Responsabilité limitée : En cas de faillite ou de défaut de paiement, vous n'êtes responsable que jusqu'à la hauteur de votre contribution au capital. Vous ne courez aucun autre risque au-delà de cela.

Qu'est-ce que les actions privilégiées ?

Les actions privilégiées ou actions préférentielles sont des actions établies par l'entreprise avec différentes caractéristiques qui varient en fonction de ce que l'entreprise décide. Avant d'acquérir ce type d'actif, vous devez connaître spécifiquement les caractéristiques particulières des actions préférentielles.

Ce type d'actions ne donne pas à l'actionnaire le droit de vote ni la part du capital, mais donne la priorité lors du paiement des dividendes ou des liquidations, comme nous le verrons ci-dessous.

Quels sont les avantages des actions préférentielles par rapport aux actions ordinaires ?

En investissant dans des actions préférentielles, vous acquérez une série d'avantages ou de bénéfices qui ne sont pas à la portée des actionnaires ordinaires. Nous pouvons par exemple citer les droits politiques ou le paiement prioritaire des dividendes, comme nous le verrons ci-dessous.

Priorité dans le paiement des dividendes des actions préférentielles

Un des principaux avantages des actions préférentielles est qu'elles ont généralement la priorité pour le paiement des dividendes sur les actions ordinaires. Si tout va bien pour l'entreprise, les deux types d'actions recevront leurs dividendes. Mais si les choses ne vont pas si bien et que l'entreprise ne peut pas payer la totalité du dividende prévu, il se peut que les actions préférentielles reçoivent leurs dividendes tandis que les actions ordinaires ne reçoivent rien ou reçoivent des sommes réduites. En ce qui concerne le dividende des actions préférentielles, il dépend de plusieurs facteurs, dont :

  • Le montant investi.
  • L'évolution des résultats de l'entreprise.
  • Le dividende des actions ordinaires.

Que se passerait-il avec les actions préférentielles en cas de faillite ?

Un autre avantage des actions préférentielles concerne la faillite de l'entreprise. En effet, l'entreprise liquide tous ses actifs via un concours de créanciers et règle l'ensemble de ses dettes. Suite à cela, elle accorde une priorité de paiement aux actions préférentielles par rapport aux actions ordinaires.

Un des principaux avantages des actions préférentielles, c'est qu‘en cas de faillite de la société, elles bénéficient d'une priorité de paiement par rapport aux actions ordinaires. L'entreprise liquide d'abord ses actifs via un processus de règlement des créanciers, puis, une fois toutes les obligations financières réglées, elle instaure cette priorité.

Inconvénients des actions préférentielles par rapport aux actions ordinaires

En revanche, l'investisseur en actions préférentielles rencontre aussi plusieurs inconvénients à comparer des détenteurs d'actions ordinaires.

La liquidité

Les actions préférentielles sont moins liquides que les actions ordinaires. En voici 3 principales raisons :

  • Il y a moins d'actions privilégiées en circulation par rapport aux actions ordinaires.
  • Les actionnaires sont généralement des investisseurs institutionnels.
  • Les propriétaires d'actions privilégiées sont généralement des investisseurs à long terme.
  • De plus, l'entreprise ne négocie pas ces actions sur le marché, c'est-à-dire via un courtier en bourse. Il est généralement nécessaire de s'adresser directement à l'entreprise.
  • Ce sont des institutions bancaires, énergétiques ou institutionnelles qui les fournissent.

Toutes ces caractéristiques rendent les actions préférentielles plus rares, ce qui entraîne des prix généralement plus stables et souvent supérieurs à ceux des actions ordinaires. Ces dernières, étant plus courantes et échangées fréquemment sur le marché, présentent une volatilité accrue.

Au final, les actions bénéficiant d'un droit de priorité sont particulièrement prisées, surtout lorsque la solvabilité financière d'une entreprise est remise en question. Toutefois, les actions préférentielles représentent des actifs avec un niveau de risque légèrement inférieur.

La possibilité de perte de dividendes

D'après le Plan Comptable Général, il y a des cas spécifiques qui n'autorisent pas la distribution de dividendes. Les voici :

  • L'entreprise doit doter la Réserve Légale à hauteur de 20% du capital social.
  • Le Patrimoine Net doit être au moins égal au montant du Capital Social.
  • Les Réserves Disponibles doivent être au moins équivalentes aux frais engagés pour la Recherche et le Développement.
  • En cas de pertes, c'est l'Assemblée Générale qui décide si elles compenseront ou non les résultats négatifs des années antérieures. Toutefois, si les pertes des exercices précédents réduisent la valeur nette des actifs de l'entreprise à un montant inférieur à celui du capital social, tout bénéfice éventuel devra obligatoirement servir à compenser ces pertes.

Cependant, lorsque nous parlons d'actions privilégiées, parfois le montant des dividendes à percevoir est prédéfini à l'avance et conditionné à la réalisation de bénéfices. Cependant, si les résultats sont déficitaires, les dividendes associés aux droits de recouvrement prédéfinis peuvent être reportés et cumulés pour les exercices suivants lorsqu'il y a génération de profits.

Droits politiques des actions privilégiées

En général, les actions préférentielles ne vous confèrent pas le droit de voter lors des assemblées. Vous ne disposez également aucun type de droit politique. Cela peut sembler négligeable pour un petit investisseur. Cependant, de nombreux investisseurs aiment avoir la possibilité d'influencer les décisions de l'entreprise. Par exemple, lors d'une offre publique d'achat ou en cas de conflit entre investisseurs pour le contrôle de l'entreprise, ces droits de vote deviennent très importants. Ainsi, les actions offrant ces droits peuvent avoir une valeur plus élevée que celles qui ne les offrent pas.

Actions préférentielles vs. obligations | La sensibilité aux taux d'intérêt.

Dans de nombreux cas, les actions préférentielles peuvent être rachetées à la discrétion de l'entreprise. Le fait qu'elles soient rachetables signifie que l'entreprise peut acheter les actions préférentielles quand elle le souhaite, au même prix auquel elles ont été vendues.

Il est souvent courant de décrire les actions préférentielles comme un mélange entre actions et obligations, car le propriétaire a un titre de propriété de l'entreprise (action), mais n'a aucun droit politique sur celle-ci. Ainsi, il se contente de percevoir son dividende (obligation).

De ce fait, la popularité des actions préférentielles est souvent comparée aux intérêts offerts par les obligations. Par exemple, si les banques augmentent les taux d'intérêt, les obligations vont probablement donner de meilleurs profits à ceux qui les possèdent. Si une action préférentielle (qui ne donne pas le droit de voter) ne peut pas donner autant de profit, les gens pourraient préférer investir dans des choses plus sûres, comme les obligations, qui sont beaucoup plus rentables.

Comment investir dans les actions préférentielles ? | Actions et ETFs

A présent, nous allons voir quelles alternatives pour investir dans des actions préférentielles.

Investir dans des actions préférentielles individuelles

La première option est d'investir dans des actions privilégiées d'entités spécifiques. Ce n'est pas la plus recommandée car vous êtes obligé de vous rendre à l'entreprise dans laquelle vous êtes intéressés à investir. En outre, le coût en temps et en information est élevé. Il est à savoir que ce type d'actions est généralement émis par des institutions financières, des fournisseurs de télécommunications, des services publics et des entreprises énergétiques.

Investir dans des ETF d'actions privilégiées

La deuxième option est d‘nvestir dans des ETF ou des fonds cotés qui sont construits sur la base d'un portefeuille d'actions privilégiées.

Comme vous investissez dans un fonds et que vous n'alliez jamais avoir un droit politique, ces fonds cotés peuvent représenter une alternative, non seulement plus rentable, mais aussi plus sûre. En effet, si l'une des entreprises qui le composent fait faillite, en liquidant ses actifs, elle devrait s'occuper de sa situation avec le fonds avant de s'occuper de tout autre actionnaire standard.

Ci-dessous un exemple d'ETF qui investit dans des actions privilégiées :

  • Invesco Preferred Shares UCITS (ISIN IE00BDT8V027)

Actions ordinaires ou préférentielles : quelle est la meilleure option ?

Les actions ordinaires sont généralement plus attrayantes en raison des droits politiques, mais surtout parce qu'elles ne sont pas rachetables. Cependant, il peut y avoir des cas où les actions privilégiées sont plus intéressantes que les actions ordinaires. Afin d'effectuer le bon choix, voici un tableau comparatif qui rassemble tous les points importants à considérer.

Tableau comparatif entre actions ordinaires et actions privilégiées

DroitsActions
préférentielles
Actions
ordinaires
Droit de vote
Droit de recouvrement en cas
de liquidation de la SA
❌*
Actions rachetables
Liquidité
Droit aux dividendes✅**
Responsabilité limitée

* Lors de la liquidation d'une entreprise cotée, les détenteurs d'actions ordinaires ont effectivement un droit de recouvrement. Toutefois, étant donné qu'ils sont servis après le paiement de tous les créanciers et des actionnaires préférentiels, il arrive fréquemment qu'ils ne parviennent pas à récupérer la totalité, voire une portion, de leur capital investi.

**Les actions préférentielles offrent une priorité dans le recouvrement des dividendes, d'où leur appellation. Cette priorité devient particulièrement cruciale lorsque la situation financière de l'entreprise se dégrade.

En fin de compte, la principale différence entre les actions préférentielles et les actions ordinaires réside dans la priorité de recouvrement accordée aux premières, particulièrement en période d'instabilité financière. En revanche, les actions ordinaires confèrent davantage de droits politiques. Après toutes ces explications, quelle est votre préférence entre les deux ?

Articles connexes